Mike Shinoda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shinoda.
Mike Shinoda
Description de cette image, également commentée ci-après

Mike Shinoda au World Expo de 2008.

Informations générales
Surnom The Glue
Nom de naissance Michael Kenji Shinoda
Naissance (38 ans)
Agoura Hills, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Musicien, rappeur, producteur
Genre musical Rock alternatif, rap rock, nu metal, hip-hop alternatif, rap politique
Instruments Voix, guitare, synthétiseur (Korg Triton Studio 88 touches, Access Virus TI2 Polar), microphone (UHF Audio-Technica AEW-T6100)
Labels Warner Bros. Records, Machine Shop Recordings
Site officiel mikeshinoda.com/

Michael « Mike » Kenji Shinoda, né le à Agoura Hills en Californie, est un musicien, producteur, compositeur, artiste, choriste, guitariste rythmique, pianiste, rappeur et chanteur américano-japonais. Il est le pianiste, choriste, guitariste rythmique, rappeur et deuxième chanteur de Linkin Park et membre du groupe de rap Fort Minor. Il réalise également les illustrations, l'écriture et la production pour les deux groupes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Mike Shinoda est né le , d'un père japonais et d'une mère américaine, et a grandi en Californie dans la banlieue de Agoura Hills[1],[2]. Il a un petit frère appelé Jason. À 13 ans, il tente de s'exprimer à travers le jazz, le blues, et même le hip-hop[3]. Dès le lycée, il s'initie à la musique, en jouant plusieurs instruments, comme le piano pour lequel il prend des leçons. Il poursuit sa scolarité au Parkman Elementary et au Lindero Canyon Middle School.

Durant son enfance et son adolescence, Shinoda affiche avec constance un sérieux et une curiosité qui le font entre autres pratiquer le piano durant dix ans. C'est durant cette période qu'il se met à la guitare, et rajoute le rap à son répertoire. Après son adolescence, Mike Shinoda est encouragé dans son rap par un certain Brad Delson, avec qui il commence à écrire et à enregistrer des chansons dans un studio de fortune fabriqué dans son sous-sol. Mike fréquente le lycée Agoura avec son compagnon de Linkin Park, Brad Delson, où il côtoie des membres du futur groupe Hoobastank. Vers la fin du lycée, le batteur Rob Bourdon se joint à eux et participe à leur entreprise musicale. Ce trio forme alors le groupe Xero, et a l'intention de poursuivre de manière sérieuse une carrière dans l'industrie musicale. Chester Bennington arrivera quelques années après, lorsque l'exigence mélodique de leur création trouvera en lui le seul interprète à la hauteur, et que son bagage musical (son groupe de rock Grey Daze) et son univers seront accueillis très favorablement par les membres de Xero.

Après le lycée, Shinoda s'inscrit au Art Center College of Design de Pasadena pour étudier la conception graphique et l'illustration[1]. Il y fait la connaissance du DJ Joseph Hahn, alors compagnon d'université de Brad Delson. Dave « Phoenix » Farrell arrive dans le petit groupe, Xero. Mike obtient le diplôme de l'université avec une spécialité dans l'illustration. Dès sa sortie de l'université, il trouve un emploi de graphiste. Ses compétences, ajoutées à sa créativité, lui permettent de concevoir lui-même toute l'iconographie de Linkin Park avec son ami dessinateur et concepteur Joe Hahn ; il réalise aussi la couverture d'un album de Styles of Beyond, 2000 Fold[4]. Les années suivantes, il continue de présenter ses œuvres, toujours plus diversifiées, dans les différents arts. En 2006 a lieu son premier showcase d'art dans la Galerie 1998 à Los Angeles.

Linkin Park[modifier | modifier le code]

Mike Shinoda sur scène avec Linkin Park au Rock im Park, en 2014.

Shinoda fonde Linkin Park avec Rob Bourdon et Brad Delson en 1996. Le groupe s'appelle initialement Hybrid Theory, mais ce nom étant déjà utilisé par un autre groupe, ils lui substituent Linkin Park, proche phoniquement de Lincoln Park, qui selon eux se trouve pratiquement dans chaque État et donc partout. Après avoir passé une audition, Chester Bennington remplace Mark Wakefield qui va alors dans le groupe Taproot. Dès le début, Mike s'implique étroitement dans tous les aspects techniques des enregistrements du groupe, et s'engage, toujours plus minutieux et consciencieux, tentant de faire éclore à Linkin Park un son unique. La première chanson chantée par le groupe s'intitule Crawling. Mike et le guitariste Brad Delson machinent et produisent l'EP Hybrid Theory du groupe, et renouvellent ces rôles pour l'album Hybrid Theory[5]. Mike est producteur exécutif et est le principal remixeur pour l'album de remix Reanimation (2002), créant ses propres remix dans son studio chez lui pour Crawling et Pushing Me Away. Pendant son temps libre, hors de Linkin Park, il a travaillé et produit avec The X-ecutioners pour la chanson It's Going Down[6].

Pour le deuxième album de Linkin Park, Mike Shinoda réalise le dessin de la couverture de l'album en collaboration avec un artiste graffeur DELTA, concepteur Frank Maddocks, et Joe Hahn, dont le processus de création est filmé et la vidéo incorporée sur le CD de l'album. La version filmée, In Progress des créations plastiques des membres du groupe est très régulier par la suite. Par la réalisation de l'album mashup de Linkin Park et Jay-Z, Collision Course en 2004, la participation de Mike dans la création des albums continue à s'étendre[7]. Il produit et mixe l'album, qui remporte le Grammy Award dans la catégorie de de « meilleur rap/collaboration chantée »[8].

Le troisième album du groupe, Minutes to Midnight, est publié le . Dans cet album, Mike partage la production avec le producteur Rick Rubin, surveillant l'évolution musicale du son du groupe[9]. Cet album révèle au public que Shinoda, connu pour son rap, peut aussi interpréter des mélodies, par exemple dans In Between et la chanson bonus No Roads Left. Mike Shinoda atteint la 72e place du classement des 100 principaux chanteurs de metal de tous les temps[10]. Shinoda, qui touche aux différents arts et se diversifie toujours plus est également un musicien unique capable de jouer du piano et de la guitare, de rapper et chanter ; il crée la plupart des samples pour le groupe, est toujours à l'affût des sons qu'il pourrait intégrer dans leurs chansons ; dans leurs concerts extrêmement rythmés, c'est également lui qui prend le plus souvent la parole. Leur quatrième album, et album-concept, A Thousand Suns, est publié le [11]. Il est considéré par Shinoda davantage comme une œuvre d'art, peut-être moins accessible, mais parfaitement en adéquation avec l'évolution de Linkin Park. Il s'exprime à plusieurs reprises sur ce choix et cette forme de A Thousand Suns, qui leur font sciemment perdre des fans, ainsi qu'accueillir de nouveaux, et qui est l'aboutissement de tout ce que les membres du groupe génèrent artistiquement jusqu'à cet album, ainsi qu'une importance donnée à leurs idées et leur intégrité en tant qu'êtres humains engagés. Des extraits d'archives sonores s'unissent à leurs créations (Oppenheimer, Martin Luther King, Mario Savio...), dont les images filmées et redessinées par Shinoda et Mr. Hahn sont projetés lors des concerts. Leur cinquième album, Living Things, est publié le , et considéré par la presse spécialisée comme musicalement plus proche de leurs deux premiers albums[12].

En 2014, Shinoda travaille aux côtés de Delson pour la production du sixième album du groupe, The Hunting Party publié le [13]. L'album est le premier du groupe à faire participer Page Hamilton de Helmet, Rakim, Daron Malakian de System of a Down, et Tom Morello de Rage Against the Machine. Le premier single s'intitule Guilty All the Same[14],[15].

Fort Minor[modifier | modifier le code]

Shinoda lance un projet nommé musical Fort Minor entre 2003 et 2004, du fait qu'il ne puisse pas épanouir tout son côté hip-hop avec Linkin Park. Il explique le nom de son projet dans une interview : « « Fort » représente le côté plus agressif de la musique, « Minor » peut signifier un certain nombre de choses : si vous parlez de la théorie musicale, la clé mineure est plus sombre. Je voulais donner un nom à l'album plutôt que d'avoir mon nom sur la couverture, parce que je voulais que les gens se concentrent sur la musique, pas sur moi[16]. »

Le premier album de Fort Minor, intitulé The Rising Tied, est publié le , et comprend des apparitions de Styles of Beyond, Lupe Fiasco, Common, Black Thought de The Roots, John Legend, Holly Brook, Jonah Matranga et des collaborations avec Jay-Z (Shawn Carter) en tant que producteur exécutif[17]. Le meilleur single extrait de l'album, Where'd You Go atteint la quatrième place du on the Billboard Hot 100[18] et Remember the Name atteint la 66e place[19]. D'autres chansons comme Petrified gagnent en popularité lorsqu'elles sont utilisées en guise de bande son pour le NBA Overtime diffusée sur la chaîne américaine TNT[20].

Shinoda se lance à nouveau dans les enregistrements pour le groupe après la publication de l'album Collision Course en novembre 2004[21]. Fort Minor: We Major est une mixtape de Shinoda et DJ Green Lantern publiée dans le but de faire la promotion de leur futur album. Robert Hales réalise les clips vidéo de la chanson Petrified, publié en octobre 2005[22]. Le succès de Where'd You Go durant la semaine du 26 avril 2006 augmentent les ventes de The Rising Tied à 45 %[23] ; Where'd You Go est récompensée dans la catégorie de « sonnerie de l'année » aux MTV Video Music Awards de 2006. En août 2006, Fort Minor joue au Summer Sonic avec Linkin Park[24]. En novembre 2006, Fort Minor publie la vidéo de Where'd You Go[25].

Lors d'un entretien en 2014, Shinoda annonce un possible nouvel album du groupe pour 2015[26]. Le 21 juin 2015, Shinoda confirme officiellement le retour de Fort Minor avec un nouveau single, Welcome.

Art et peinture[modifier | modifier le code]

Shinoda est le plus jeune des diplômés de sa classe à l'Art Center College of Design en 1998, où il passe le baccalauréat en Art des Illustrations. Il crée la plupart des imageries de Linkin Park, y compris l'élaboration artistique des livrets des albums, et s'occupant des ventes du groupe, de la décoration du site, et des productions artistiques utilisées sur scène.

À la fin de l'année 2003, il collabore à la création d'un modèle de chaussures pour la marque DC Shoes, renouvelant sa clientèle. Il retouche les couleurs et les matières des chaussures et redessina les emballages et la publicité imprimée[27]. L'année suivante, il conçoit le Kid Robot personnalisable Munny, une poupées dont la vente était à but caritatif[28]. En 2004, Mike a créé une série de dix tableaux, devenue l'iconographie de l'album de Fort Minor, The Rising Tied. Ces tableaux furent présentés lors de la première exposition d'art publique de Shinoda, intitulée Diamonds Spades Hearts Clubs, à la Galerie 1988 de Los Angeles, le dimanche [29]. En plus des dix morceaux de Fort Minor, l'exposition comportait plus de treize œuvres originales et cinq pièces de collaboration[30]. La même année, Mike participe au lancement d'une nouvelle bourse d'université au Art Center College of Design, attribuée aux étudiants en illustration et design graphique: cette subvention Michael K. Shinoda est octroyée en fonction des besoins financiers et du mérite. La première est délivrée en 2006[31]. Les fonds de ces bourses vient de la vente de ses œuvres d'art originales depuis sur son site Internet (mikeshinoda.com), de ses expositions d'art et de ses collaborations avec DC Shoes[29],[32].

2008 est une année éminemment artistique pour Mike Shinoda. Le , il réalise sa deuxième exposition d'art publique, qu'il nomme Glorious Excess (BORN), et qui a lieu au Musée National Japonais Américain de Los Angeles. Il y dévoile neuf nouvelles pièces, avec une séance exclusive de signature lors du vernissage d'ouverture. Le concept de Glorious Excess comprend deux expositions, dont la deuxième partie Glorious Excess (DIES) a eu lieu au JANM en janvier 2009. À propos de l'inspiration pour sa série Glorious Excess, Mike déclare ceci : « Je suis arrivé à un point où l'omniprésence de la "nouvelle célébrité" commence à me concerner. On dirait parfois qu'elle déborde et s'incruste dans des endroits où elle n'a pas sa place. Je regardais les informations en pensant avec toutes les choses qui se passent dans le monde en ce moment, ils n'ont rien de mieux à raconter que des histoires de ruptures ? Je trouvais ça insensé. Ajoutez à cela le fait que je suis censé en quelque sorte "appartenir" à ce groupe de célébrités - Pourtant je ne vois pas les choses ainsi et pour un grand nombre de raisons - vous pouvez donc comprendre que le sujet a commencé est devenu vraiment intéressant pour moi. Glorious Excess (BORN) montre la manière dont j'ai été plongé dans ces sujets, en essayant d'y trouver des réponses. Il en suit un caractère centré sur la "célébrité", riche et dégoûtant, légèrement violent, et célèbre sans n'importe quelle compétence ou talent particulier[33]. »

Autres activités musicale[modifier | modifier le code]

En 2005, Mike accueille Rock Phenomenon CD Mixtape par DJ Vlad et Roc Raida. Le CD est le premier (et jusqu'ici, seulement) dans les séries de DJ Vlad's Rock Phenomenon (que soi-même soit un avantage supplémentaire de la série mix de Vlad Rap Phenomenon), et avec Mash-Up de Linkin Park Papercut, et David Banner Like a Pimp (Remix). Le Mixtape a été réalisé le , avec un nouveau modèle de dessin. Mike Shinoda a réalisé avec Lil' Jon une partie de la bande originale des MTV Video Music Awards de 2005[34].

L'année 2012 voit Mike Shinoda s'essayer, seul cette fois, à un nouveau type de création musicale: la bande son du film The Raid, acclamé par la critique.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Mike est un américain japonais de la troisième génération. Son grand-père était né aux États-Unis et est emprisonné pendant la Deuxième Guerre mondiale[35],[36]. Shinoda est l'époux d'Anna Hillenger Shinoda depuis le [37]. Elle est auteur dans la littérature jeunesse. Mike écrit la chanson Where'd You Go pour elle. Le couple réside actuellement à Agoura Hills et accueille en 2009 leur premier enfant, un petit garçon prénommé Otis. De temps à autre, il rend visite à sa famille à Atlanta, en Géorgie, et des amis à Tallahassee, en Floride, et St. George Island. En 2004, il se trouve dans un épisode de Punk'd dans lequel une bouche d'incendie a été placée à côté de sa voiture pendant un feu de prétention.

Discographie[modifier | modifier le code]

Productions[modifier | modifier le code]

Mike a produit les morceaux pour l'album de Lupe Fiasco et Styles of Beyond, aussi bien que produire ou coproduire tous les albums du non-studio de [Linkin Park], incluant Reanimation, Hybrid Theory EP, la collaboration avec Jay-Z, Collision Course, et pour la première fois produire un album en studio en 2007, réalisation en studio du groupe pour le troisième album Minutes To Midnight. Quelques crédits notables de production incluent:

Compositions[modifier | modifier le code]

Albums collaboratifs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) (en) Corey Apar, « Mike Shinoda Biography », AllMusic (consulté le 27 septembre 2010).
  2. Dan Kimpel, How they made it: true stories of how music's biggest stars went from start to stardom,‎ (ISBN 978-0-634-07642-8, lire en ligne).
  3. (en) (en) Austin Scaggs, « The Mellower Half of Linkin Park », The Linkin Park Times,‎ .
  4. (en) (en) Swihart Stanton, « 2000 Fold – Styles of Beyond / Credit », AllMusic,‎ 2014 (consulté le 18 octobre 2014).
  5. (en) Rolling Stone Magazine, « Linkin Park – Biography »,‎ (consulté le 12 janvier 2016).
  6. (en) DJ Robotek, « RA Reviews: X-ecutioners – Built from Scratch on Sony (Album) », sur Resident Advisor (consulté le 31 janvier 2014).
  7. (en) « 11 REASONS MIKE SHINODA IS A TOTAL DUDE », sur Kerrang!,‎ .
  8. (en) (en) « Blues, Folk, Reggae and World Music Nominees and Winners », Los Angeles Times, Tribune Company (consulté le 30 janvier 2011).
  9. (en) (en) James Montgomery, « Linkin Park's Minutes To Midnight Preview: Nu-Metallers Grow Up », MTV News,‎ (consulté le 19 novembre 2014).
  10. (en) (en) « Hit Parader's Top 100 Metal Vocalists of All Time », HearYa,‎ (consulté le 19 novembre 2014).
  11. (en) (en) Wood Mikael, « Linkin Park on New Album A Thousand Suns, Tour », Rolling Stone,‎ (consulté le 19 novembre 2014).
  12. (en) (en) « Exclusive: Linkin Park and Incubus Chat with Fans », Rolling Stone,‎ (consulté le 17 mai 2012).
  13. (en) (en) Bosso Joe, « Brad Delson talks Linkin Park's upcoming, guitar-heavy new album », Music Radar,‎ (consulté le 18 juin 2014).
  14. (en) (en) « Linkin Park Announce New Album 'The Hunting Party,' Unveil Cover and Release Date ».
  15. (en) Chad Childers, « Linkin Park's Mike Shinoda Offers New Album », sur Loudwire,‎ (consulté le 2 décembre 2014).
  16. (en) (en) Morley Seaver, « Mike Shinoda (Linkin Park, Fort Minor) interview », antimusic.com,‎ 2005 (consulté le 19 octobre 2014).
  17. (en) (en) Johnny Loftus, « Fort Minor – Biography », Allmusic,‎ (consulté le 18 juin 2008).
  18. (en) (en) « Billboard Hot 100: Week of June 10, 2006 », Billboard (consulté le 4 mai 2010).
  19. (en) (en) « Fort Minor > Charts & Awards », AllMusic (consulté le 26 décembre 2008).
  20. (en) (en) Tara August, « TNT Teams with Linkin Park Frontman to Promote NBA Playoffs with Hot New Crossover », Turner Sports,‎ (consulté le 19 octobre 2014).
  21. (en) (en) James Montgomery, « Mike Shinoda's Solo Album May Divide Linkin Park Fans », MTV News,‎ (consulté le 27 décembre 2008).
  22. (en) (en) Corey Moss, « Linkin Park MC Gets Director With Flair For Video With Flares », MTV News,‎ (consulté le 27 décembre 2008).
  23. (en) (en) Chris Harris, « T.I., Pink, Shakira Can't Shake Rascal Flatts From Billboard #1 », MTV News,‎ (consulté le 27 décembre 2008).
  24. (en) (en) « Ringtone of the Year », MTV,‎ (consulté le 27 décembre 2008).
  25. (en) (en) « One-Hit Wonders of the 2000s », Billboard, Billboard,‎ (consulté le 22 juillet 2011).
  26. Eric Jaffe, « Mike Shinoda Talks Possible Fort Minor Follow-Up, First Hearing Eminem », HotNewHipHop (consulté le 20 novembre 2014)
  27. (en) (en) « LINKIN PARK'S MIKE SHINODA TO OPEN ART EXHIBITION », TransWorld Motocross,‎ (consulté le 19 octobre 2014).
  28. (en) « Mike Shinoda >> Art<< on Pinterest », sur Pinterest (consulté le 2 décembre 2014).
  29. a et b (en) « Mike Shinoda » (version du 16 décembre 2007 sur l'Internet Archive).
  30. (en) (en) Corey Moss, « Mike Shinoda Hosts Art Show, Says Linkin Park LP Gets Rick Rubin Excited », MTV News,‎ (consulté le 18 octobre 2014).
  31. « Linkin Park rapper and artist Michael K. Shinoda partners with DC Shoes », Art Center College of Design,‎ (consulté le 17 décembre 2007).
  32. (en) (en) « Mike Shinoda », BandMerch Store,‎ (consulté le 17 décembre 2007).
  33. (en) (en) « The Excesses of Mike Shinoda », Rafu Shimpo,‎ (consulté le 18 octobre 2014).
  34. « MTV VMA 2005 », sur winkinpark.com.
  35. Todd Aaron Jensen, On Gratitude: Sheryl Crow, Jeff Bridges, Alicia Keys, Daryl Hall, Ray Bradbury, Anna Kendrick, B.B. King, Elmore Leonard, Deepak Chopra, and 42 More Celebrities Share What They're Most Thankful For,‎ (lire en ligne), p. 224.
  36. (en) (en) Marcello, « Creative Spotlight: Episode #93 – Mike Shinoda Interview », japancinema.net,‎ (consulté le 27 octobre 2012).
  37. (en) (en) Steve Weintraub, « Mike Shinoda and Joe Trapanese Talk About Doing the Music for THE RAID at Sundance; Plus a Linkin Park Update », collider.com,‎ (consulté le 23 octobre 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]