The X-Ecutioners

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The X-Ecutioners
Description de cette image, également commentée ci-après

X-Ecutioners, en 1998.

Informations générales
Surnom The X-Men
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Hip-hop, hip-hop underground[1],[2], hip-hop alternatif[1]
Instruments Turntablism[1],[2]
Années actives Depuis 1989
Labels Asphodel, Loud Records, Sony, Ipecac, Ablist Productions
Composition du groupe
Membres Total Eclipse
DJ Boogie Blind
DJ Precision
Anciens membres Mista Sinista
Rob Swift
Roc Raida (†)

The X-Ecutioners est un groupe de hip-hop américain, originaire de New York, dans l'État de New York. Le groupe se forme en 1989, et se compose actuellement des trois DJs Total Eclipse, DJ Boogie Blind, et DJ Precision. Les premiers membres du groupe étaient Mista Sinista, Rob Swift, et Roc Raida (décédé en septembre 2009 lors d'un cours de krav maga)

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé en 1989 à New York par Roc Raida, Steve D, Johnny Cash, et Sean Cee[2]. Les membres du groupe, Mista Sinista, Rob Swift, Total Eclipse, et Roc Raida, sont connus dans la scène hip-hop pour leur style de DJing, et leurs collaborations avec des groupes et artistes de renom comme Organized Konfusion, Large Professor, Beatnuts, et Artifacts[2]. Ils choisissent initialement le nom de X-Men, en partie à cause de leur rivalité avec le groupe de Super Clark Kent connu sous le nom de Supermen. Ils changent cependant leur nom en raison du non-respect des droits d'auteur avec Marvel, et signent au label Asphodel en 1997[2]. Après le changement de nom du groupe, les membres restants, Rob Swift, Roc Raida, Total Eclipse et Mista Sinista (nom inspiré du personnage Mister Sinistre des comics Marvel), publient leur premier album X-Pressions, le 23 septembre 1997[3].

Le 29 janvier 2002, le groupe publie son deuxième album, Built from Scratch[1]. L'album atteint la 15e place du classement américain[4]. Built from Scratch est suivi, le 8 avril 2003, par un autre album Scratchology[5], qui atteint les classements musicaux[6]. Le 8 juin 2004, ils publient l'album Revolutions[7], qui atteint la 118e place du classement américain Billboard 200[8].

Sinista quitte le groupe après la sortie de l'album Built from Scratch, puis Rob Swift suit le même chemin en 2005, pour des raisons personnelles et artistiques. Le groupe s'exprime peu sur le départ de ce dernier. Néanmoins, le dernier mot du groupe est d'annoncer l'arrivée de deux nouveaux membres, DJ Boogie Blind et DJ Precision[9]. En 2007, Rob Swift, Total Eclipse et Precision forment le groupe Ill Insanity.

L'année 2009 marque le décès de Roc Raida, le , de complications à la suite de blessures à la colonne vertébrale liées à un accident pendant un cours de krav maga[10],[11].

Dans une interview avec la radio E-Zee[12], Mista Sinista liste les actuels membres X-Men comme Rob Swift, Mista Sinista, Total Eclipse, Boogie Blind, Steve D, Sean C, Johnny Cash, Diamond J ainsi que Roc Raida, bien que décédé.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Single[modifier | modifier le code]

  • 2002 : It's Goin' Down

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Kenyon Hopkin, « Built from Scratch Overview », sur AllMusic (consulté le 28 août 2015).
  2. a, b, c, d et e (en) Sean Cooper, « The X-Ecutioners Biography », sur AllMusic (consulté le 28 août 2015).
  3. (en) Sean Cooper, « The X-ecutioners - X-Pressions », sur AllMusic (consulté le 28 août 2015).
  4. (en) « Built from Scratch Awards », sur AllMusic (consulté le 28 août 2015).
  5. (en) M.F. DiBella, « Built from Scratch Overview », sur AllMusic (consulté le 28 août 2015).
  6. (en) « Built from Scratch Awards », sur AllMusic (consulté le 28 août 2015).
  7. (en) David Jeffries, « Revolutions Overview », sur AllMusic (consulté le 28 août 2015).
  8. (en) « Revolutions Awards », sur AllMusic (consulté le 28 août 2015).
  9. (en) Scratch Magazine, septembre/octobre 2006.
  10. (en) « DJ Roc Raida, Personal DJ to Busta Rhymes Dies at 37 », sur The Epoch Times,‎ (consulté le 28 août 2015).
  11. (en) « Grand Master Roc Raida Dead », sur MTV News,‎ (consulté le 27 août 2015).
  12. (en) « Interview with E.Zee » [MP3] (consulté le 20 août 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]