Matthieu Auzanneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Matthieu Auzanneau, né à Arcachon le , est un ancien journaliste, auteur spécialiste d'écologie et d'économie et directeur du think tank de la transition énergétique The Shift Project.

Biographie[modifier | modifier le code]

Matthieu Auzanneau a été diplômé de l’Institut d’études politiques de Bordeaux en 1996[1] et du Centre de formation des journalistes en 1998[2]. Il a commencé sa carrière au service enquête du Canard enchaîné, et a collaboré à de nombreux médias dont Le Monde, Arte, France 2, TerraEco, la BBC, Transfert.net, Philosophie Magazine, Le Parisien, L’Expansion, Capital, La Décroissance. Il est progressivement devenu spécialiste des questions à la croisée de l'écologie et de l'économie, notamment celles de l'énergie et du climat.

Il a collaboré au quotidien Le Monde de 2004 à 2008, avant de devenir blogueur invité de la rédaction de 2010 jusqu'à aujourd'hui, avec le blog Oil Man : Chroniques du début de la fin du pétrole[3].

Pour « Envoyé spécial » (France 2), il tourne en 2002 en Alaska avec Christophe Kilian Pour 2 degrés de plus[4] : premier documentaire français montrant des conséquences humaines concrètes du changement climatique, et notamment « les pêcheurs esquimaux d'Alaska qui ont vu leurs maisons balayées par la montée des eaux »[5]. De 2002 à 2003, il participe à la plate-forme d’information en ligne indépendante et associative Transfert.net [6] où il commence à approfondir les enjeux d’énergie et d’écologie industrielle[7]. Il développe en 2003 un concept d'émission de télévision, « Global », qui deviendra en 2008 sous le nom de « Global Mag » le premier magazine télévisé de reportage en France autour des problèmes d'écologie, et pour lequel il travaille en 2008-2009. En 2011, il collabore avec Greenpeace à la réalisation d'une campagne de communication autour des risques nucléaires.[réf. nécessaire]

Il devient en 2014 membre de l'ASPO France, l'association pour l'étude des pics pétroliers et gaziers, dont il était observateur lorsqu'il était journaliste professionnel[réf. nécessaire].

Il rejoint en 2014 The Shift Project, dont il est le directeur depuis 2016 en remplacement de Cédric Ringenbach qui quitte le think tank pour s'investir dans son projet associatif la fresque du climat[8].

Or noir, la grande histoire du pétrole[modifier | modifier le code]

En 2015, il publie Or noir, la grande histoire du pétrole aux éditions La Découverte, fruit de plusieurs années de recherches.

Le livre sort aux États-Unis sous le titre Oil, Power and War: A Dark History (Chelsea Green Publishing, 2018), avec un prologue de Richard Heinberg et l'ajout d'un dernier chapitre qui évoque notamment la relation entre le pétrole et l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis[9].

Pour la revue scientifique Nature, le livre est une « prodigieuse chronique du "siècle fossile" »[10]. Oil, Power and War: A Dark History est sélectionné sur la Best Books List 2019 du magazine de la Royal geographical society britannique, Geographical, selon lequel, « dans son livre érudit mais passionné, Matthieu Auzanneau fournit un compte rendu complet de l'impact que le pétrole a eu sur les détails de la vie quotidienne et sur les plus grands mouvements géopolitiques[11],[12]. »

Cet ouvrage, qualifié de « bible du pétrole » par la Radio télévision suisse[13], d'« extrêmement bien documenté » par Les Échos[14] ou encore de « première synthèse en français sur l’histoire du pétrole et son impact global »[15] à sa sortie, lui vaudra également d’être salué comme le « Piketty du pétrole » par un magazine norvégien[16].

Le livre est comparé par le géo-économiste Nicolas Mazzuchi à l’œuvre de l'historien américain Daniel Yergin, à laquelle il offre un « contrepoint salutaire ». Pour Mazzuchi, Or Noir est marqué par un « prisme totalement différent », qualifié de « pas aussi américanocentré » et laissant « une place plus importante aux autres pays et surtout aux pays producteurs[15]. »

The Shift Project[modifier | modifier le code]

En 2014, il rejoint le think tank français The Shift Project en tant que chargé des affaires publiques et de la prospective. En , il est nommé directeur du Shift Project[17]. Il est régulièrement invité dans les médias pour parler de la transition énergétique[18],[19],[20].

En 2022, le groupe de réflexion publie un « Plan de transformation de l’économie française » (PTEF)[21].

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

  • Article « Guerre en Ukraine : « L’impérialisme carbure encore et toujours aux énergies fossiles », Le Monde, 4 mars 2022.
  • Article « L'inexorable déclin du pétrole : l'Union européenne, première victime de la pénurie ? », Futuribles n° 443, juillet-août 2021.
  • Article «  Les énergies fossiles » dans Aux origines de la catastrophe, pourquoi en sommes-nous arrivés là ?, dir. Pablo Servigne et Raphaël Stevens, Les liens qui libèrent (Paris, 2020).
  • Article « Peak oil et low techs » dans la revue La pensée écologique (2020/1, n°5), Presses universitaires de France.
  • Article « Inexorable » dans Nos futurs, imaginer les possibles du changement climatique, ouvrage collectif sous la direction de Aline Aurias, Roland Lehoucq, Daniel Suchet et Jérôme Vincent, préface de Valérie Masson-Delmotte, ActuSF (Chambéry, 2020).

Participations[modifier | modifier le code]

  • Chapitre « Le rôle du pétrole du Golfe dans le système international depuis les années 1950 » dans Le Moyen-Orient et le monde – L'état du monde 2021, dir. Bertrand Badie et Dominique Vidal, La Découverte (Paris, 2020).
  • Chapitre « Energies fossiles : l'amour à mort » dans Collapsus, ouvrage collectif sous la direction de Laurent Testot et Laurent Aillet, Albin Michel (Paris, 2020).
  • Préface, Un avenir renouvelable, tracer les contours de la transition énergétique, Richard Heinberg, David Fridley, éditions écosociété (Montréal, 2019).
  • Chapitre « Avec le pétrole de schiste, l’Amérique est « pleine aux as »… À quel prix ? » dans Fin du leadership américain ? – L'état du monde 2020, ouvrage collectif sous la direction de Bertrand Badie et Dominique Vidal, éditions La Découverte (Paris, 2019).
  • Chapitre « Pas de puissance sans énergie : la « croissance verte » est-elle un oxymore ? » dans Qui gouverne le monde ? – L'état du monde 2017, ouvrage collectif sous la direction de Bertrand Badie et Dominique Vidal, éditions La Découverte (Paris, 2016).
  • Chapitre « Le pétrole non conventionnel pourra-t-il retarder le déclin de la production mondiale de brut ? » dans Puissances d'hier et de demain – L'état du monde 2014, ouvrage collectif sous la direction de Bertrand Badie et Dominique Vidal, éditions La Découverte (Paris, 2013).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Matthieu Auzanneau. Journaliste spécialiste des questions pétrolières : Le déclin est inévitable », sur www.dzairinfos.com, (consulté le )
  2. « Matthieu Auzanneau (promo 98) a publié « Or noir » - Association des anciens élèves du Centre de Formation des Journalistes », sur reseaucfj.com (consulté le )
  3. Oil Man, chroniques du début de la fin du pétrole
  4. « Shishmaref - For 2° Celsius More - A 27' report directed in 2002 by Matthieu Auzanneau, Christophe Kilian », sur www.10francs.fr (consulté le )
  5. JAURES Cécile, « Les choix de « La Croix » », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  6. Transfert.net
  7. « transfert.net./ L'équipe », sur transfert.net (consulté le )
  8. Aude Raux, « La Fresque du Climat : jouer pour comprendre », Kaizen magazine, no 50,‎ , p. 62-66.
  9. (en-US) Matthieu Auzanneau, Oil, Power, and War, Chelsea Green Publishing (lire en ligne).
  10. (en) Barbara Kiser, « Big oil in the dock, the influenza trail, and insects as icons: Books in brief », sur Nature, (consulté le ).
  11. (en-GB) « Geographical’s best books of 2019 », sur geographical.co.uk, Geographical Magazine (consulté le ).
  12. (en-GB) Jon Wright, « Oil, Power and War: A Dark History », sur geographical.co.uk (consulté le ).
  13. Pétrole, son histoire géopolitique, « Babylone du 31.03.2016 », sur www.rts.ch, (consulté le ).
  14. Anne Feitz, « Le pétrole, au cœur de la géopolitique mondiale », lesechos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. a et b Nicolas Mazzucchi, « Or noir, la grande histoire du pétrole – M. Auzanneau », Polemos,‎ (lire en ligne).
  16. (no) Av Paal Frisvold, « Oljens Piketty | NY TID », NY TID,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. Déborah Paquet, « [NOMINATION] Matthieu Auzanneau nommé directeur du Shift Project », Actu-Environnement,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. « Matthieu Auzanneau : biographie, actualités et émissions France Culture », sur www.franceculture.fr (consulté le )
  19. « Biographie et actualités de Matthieu Auzanneau France Inter », sur www.franceinter.fr (consulté le )
  20. « Recherche - Franceinfo », sur www.francetvinfo.fr (consulté le )
  21. Cédric Garrofé, « Matthieu Auzanneau : « La première nation qui bâtira un plan cohérent pour sortir du pétrole aura gagné » », Le temps,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :