Mark Messier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mark Messier
Description de l'image Mark Messier 2016.jpg.
Surnom(s) Moose
le Captaine
Mess
Le Messiah
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Naissance ,
St-Albert (Canada)
Joueur retraité
Position Centre
Tirait de la gauche
A joué pour AMH
 Racers d'Indianapolis
 Stingers de Cincinnati
LNH
 Oilers d'Edmonton
 Rangers de New York
 Canucks de Vancouver
AMH
 Apollos de Houston
Repêc. LNH 48e choix au total, 1979
Oilers d'Edmonton
Carrière pro. 1979-2004

Temple de la renommée : 2007

Mark John Douglas Messier (né le à Saint Albert en Alberta au Canada) est un joueur de hockey sur glace qui a passé vingt-cinq ans au sein de la LNH (1979-2004) avec les Oilers d'Edmonton, les Rangers de New York et les Canucks de Vancouver. Messier joua également dans l'Association mondiale de hockey avec les Racers d'Indianapolis et les Stingers de Cincinnati. Il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs et leader de l'histoire de la ligue. Son frère, Paul Messier, et ses cousins Mitch Messier et Joby Messier, ont également joué au plus haut niveau au hockey sur glace.

Une mention à l'honneur des qualités de leader de Mark Messier est décernée chaque mois dans la LNH.

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière junior[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière junior en 1976-1977 dans la ligue de hockey junior de l'Alberta (AJHL) avec les Mets de Spruce Grove. Il termine sa première saison dans l'AJHL avec 27 buts, 39 aides et 91 minutes de punitions en 57 matchs.

La saison suivante, en 1977-1978, les Mets déménagent à Saint-Albert et deviennent les Saint de Saint-Albert. Messier termine sa deuxième saison dans le circuit junior de l'Alberta avec 25 buts, 49 aides et 194 minutes de punition en 54 parties. Il se joint aux Winterhawks de Portland, dans la WCHL qui est aujourd'hui la WHL, pendant les séries éliminatoires. Les Winterhawks se font éliminer en round robin. En 7 parties, Messier inscrit 4 buts et 1 aide. Messier commence la saison 1978-1979 avec les Saints. En 17 matchs, il récolte 17 buts et 18 aides.

AMH (1978-1979)[modifier | modifier le code]

Après avoir débuté la saison 1978-1979 dans l'AJHL, Messier va jouer dans l'AMH avec les Racers d'Indianapolis. Il joue 5 parties avec les Racers et il n'inscrit aucun point. Par la suite, les Racers cessent leurs opérations et Messier passe le reste de la saison 1978-1979 avec les Stingers de Cincinnati ou, il inscrit 1 but et 10 passes. En séries éliminatoires, les Stingers se font éliminer en première en seulement 3 parties par les Whalers de la Nouvelle-Angleterre. À la fin de la saison 1978-1979, dû au manque de spectateurs aux parties de l'AHM, le circuit est forcé à cesser leurs opérations et 4 des 6 équipes restantes de la saison 1978-1979 rejoignent la LNH.

Oilers d'Edmonton (1979-1991)[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière dans la Ligue nationale de hockey au sein des Oilers qui le choisissent au cours du repêchage d'entrée dans la LNH 1979 au 3e tour (48e au total)[1]. Il joue son premier match dans la LNH le 10 octobre 1979, dans une défaite 4-2 contre les Black Hawks de Chicago[2]. Trois jours plus tard, le 13 octobre 1979, il inscrit son premier but en carrière dans un match nul 3-3 contre les Red Wings de Détroit[3]. Pendant la saison, Messer joue 4 matchs avec le club-école des Oilers dans la CHL, les Apollos de Houston, au cours desquels il récolte 3 aides. Il termine sa saison recrue avec 12 buts, 21 aides et 120 minutes de punitions en 75 parties. Les Oilers termine leur saison inaugurale dans la LNH à la 4e position de la division Smythe avec un bilan de 28 victoires, 39 défaites et 13 nulles, permettant aux Oilers d’accéder en séries éliminatoires de justesse. En séries éliminatoires, les Oilers se font balayer en 3 parties par les Flyers de Philadelphie. Messier termine les séries éliminatoires avec 1 but et 2 aides en 3 parties.

La saison suivante, il inscrit son premier tour du chapeau en carrière, le 16 mars 1981, dans un gain 7-6 contre les Penguins de Pittsburgh[4]. Messier connaît une augmentation de régime, inscrivant 23 buts, 40 aides et 102 minutes de punition en 72 parties. Les Oilers terminent la saison régulière à la 4e position de leur division avec un bilan de 29 victoires, 35 défaites et 16 nulles. En séries éliminatoires, Messier et son équipe parviennent à passer le premier tour pour la première fois de leur histoire en balayant les Canadiens de Montréal en 3 parties. Lors de la deuxième ronde, les Oilers affrontent les champions en titre, les Islanders de New York. Les Oilers se font éliminer en 6 parties et les Islanders vont mettre la main sur une deuxième Coupe Stanley consécutive. Messier termine les séries éliminatoires avec 2 buts, 5 aides et 13 minutes de punition en 9 matchs.

En 1981-1982, Messier connaît une très bonne saison et atteint la barre des 50 buts pour la première fois de sa carrière et il inscrit 88 points. Il est sélectionné dans l’équipe des étoiles pour la première fois de sa carrière. Son équipe connaît une superbe saison et termine à la deuxième position du classement générale avec un bilan de 48 victoires, 17 défaites et 15 nulles. Son coéquipier Wayne Gretzky pulvériser plusieurs record comme le record du 50 buts en 50 matchs, qu’il a réalisé en seulement 39 matchs. Ce dernier termine la saison régulière avec 92 buts et 120 aides en 80 parties. Lors des séries éliminatoires, malgré une superbe saison régulière, les Oilers se font éliminer au premier tour par les Kings de Los Angeles en 5 parties. Messier termine la série avec 1 but et 2 aides en 5 parties.

En 1982-1983, Messier atteint la barre des 100 points pour la première fois de sa carrière et finit la saison avec 48 buts, 58 assistances et 72 minutes de pénalité en 77 parties. Les Oilers terminent la saison régulière avec 47 victoires, 21 défaites et 12 nulles, terminant ainsi en tête de leur conférence pour la première fois de leur histoire. En séries éliminatoires, lors de la première ronde, les Oilers font face aux Jets de Winnipeg. Lors du deuxième match de la série, Messier inscrit deux buts et permet à son équipe de remporter le match 4-3. Les Oilers gagnent la série 3-0. Lors de la deuxième ronde, les Oilers gagnent 4-1 contre les Flames de Calgary, leur permettant d'accéder à la finale de conférence pour la première fois de leur histoire. En finale de conférence, l'équipe de Messier balayent les Blackhawks de Chicago en 4 parties, leur permettant d'être en finale de la Coupe Stanley pour la première fois de leur histoire. Ils deviennent aussi la première ancienne équipe de l'AMH à être en finale de la Coupe Stanley. En finale, les Oilers affrontent les champions en titre, les Islanders de New York. Ces derniers ont gagné 3 coupes consécutives et ils en sont à leur 4e participation à la finale consécutive. Les Oilers se font balayer en 4 parties par les Islanders qui mettent la main sur une 4e Coupe Stanley. Messier termine au 3e rang des pointeurs de son équipe en séries éliminatoires avec 15 buts et 6 aides en 15 parties.

Au début de la saison 1984-1985, il est nommé assistant par les Oilers. Le 14 janvier 1985, il est suspendu pendant 10 parties pour avoir fracturé la mâchoire de Jamie Macoun en lui servant un vicieux coup de poing, lors d’un match disputé le 26 décembre 1984[5].

Rangers de New York (1991-1997)[modifier | modifier le code]

Le , il est échangé aux Rangers de New York avec des futures considérations en retour de Louie DeBrusk, Bernie Nicholls et Steven Rice[6].

Canucks de Vancouver (1997-2000)[modifier | modifier le code]

Retour à New York (2000-2004)[modifier | modifier le code]

Après-carrière[modifier | modifier le code]

Le , il est admis au Temple de la renommée du hockey en tant que joueur en compagnie de Scott Stevens, Al MacInnis et Ron Francis[7].

Honneurs individuels et collectifs[modifier | modifier le code]

Faits divers[modifier | modifier le code]

Il fut :

  • L'un des rares joueurs de la LNH à être nommé dans l'équipe d'étoiles à plus d'une position (ailier gauche et centre).
  • Le dernier joueur actif à avoir joué dans l'AMH.
  • Le dernier joueur actif à avoir joué pendant les années 1970.
  • Le seul joueur à avoir remporté la Coupe Stanley en tant que capitaine de deux équipes différentes (Edmonton et New York).

Statistiques[modifier | modifier le code]

Mark Messier retirement.jpg

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[10]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1976-1977 Spruce Grove Mets LHJA 57 27 39 66 91 - - - - -
1977-1978 St. Albert Saints LHJA 54 25 49 74 194 - - - - -
1977-1978 Winterhawks de Portland LHOu - - - - - 7 4 1 5 2
1978-1979 St. Albert Saints LHJA 17 15 18 33 64 - - - - -
1978-1979 Racers d'Indianapolis AMH 5 0 0 0 0 - - - - -
1978-1979 Stingers de Cincinnati AMH 47 1 10 11 58 - - - - -
1979-1980 Apollos de Houston LCH 4 0 3 3 4 - - - - -
1979-1980 Oilers d'Edmonton LNH 75 12 21 33 120 3 1 2 3 2
1980-1981 Oilers d'Edmonton LNH 72 23 40 63 102 9 2 5 7 13
1981-1982 Oilers d'Edmonton LNH 78 50 38 88 119 5 1 2 3 8
1982-1983 Oilers d'Edmonton LNH 77 48 58 106 72 15 15 6 21 14
1983-1984 Oilers d'Edmonton LNH 73 37 64 101 165 19 8 18 26 19
1984-1985 Oilers d'Edmonton LNH 55 23 31 54 57 18 12 13 25 12
1985-1986 Oilers d'Edmonton LNH 63 35 49 84 68 10 4 6 10 18
1986-1987 Oilers d'Edmonton LNH 77 37 70 107 73 21 12 16 28 16
1987-1988 Oilers d'Edmonton LNH 77 37 74 111 103 19 11 23 34 29
1988-1989 Oilers d'Edmonton LNH 72 33 61 94 130 7 1 11 12 8
1989-1990 Oilers d'Edmonton LNH 79 45 84 129 79 22 9 22 31 20
1990-1991 Oilers d'Edmonton LNH 53 12 52 64 34 18 4 11 15 16
1991-1992 Rangers de New York LNH 79 35 72 107 76 11 7 7 14 6
1992-1993 Rangers de New York LNH 75 25 66 91 72 - - - - -
1993-1994 Rangers de New York LNH 76 26 58 84 76 23 12 18 30 33
1994-1995 Rangers de New York LNH 46 14 39 53 40 10 3 10 13 8
1995-1996 Rangers de New York LNH 74 47 52 99 122 11 4 7 11 16
1996-1997 Rangers de New York LNH 71 36 48 84 88 15 3 9 12 6
1997-1998 Canucks de Vancouver LNH 82 22 38 60 58 - - - - -
1998-1999 Canucks de Vancouver LNH 59 13 35 48 33 - - - - -
1999-2000 Canucks de Vancouver LNH 66 17 37 54 30 - - - - -
2000-2001 Rangers de New York LNH 82 24 43 67 89 - - - - -
2001-2002 Rangers de New York LNH 41 7 16 23 32 - - - - -
2002-2003 Rangers de New York LNH 78 18 22 40 30 - - - - -
2003-2004 Rangers de New York LNH 76 18 25 43 42 - - - - -
Totaux LNH 1 756 694 1 193 1 887 1 910 236 109 186 295 244

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jeff Z. Internet Archive, Messier, Toronto : Doubleday Canada, (ISBN 978-0-385-65907-9, lire en ligne)
  2. (en) « Edmonton Oilers vs. Chicago Black Hawks Box Score: October 10, 1979 », sur Hockey-Reference.com (consulté le )
  3. (en) « Detroit Red Wings vs. Edmonton Oilers Box Score: October 13, 1979 », sur Hockey-Reference.com (consulté le )
  4. (en) « Pittsburgh Penguins vs. Edmonton Oilers Box Score: March 16, 1981 », sur Hockey-Reference.com (consulté le )
  5. « OILER SUSPENDED FOR 10 GAMES », sur Chicago Tribune (consulté le )
  6. (en-US) « Oct. 4: Messier traded to Rangers by Oilers », sur NHL.com (consulté le )
  7. (en) Messier admis en 2007 au temple de la renommée du hockey, article sur http://www.newyorkrangers.com/.
  8. -Mark Messier - Personnalité honorée de l’OHC 2013
  9. (en) « 100 Greatest NHL Players », sur nhl.com (consulté le )
  10. (en) « Mark Messier hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]