Auston Matthews

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Auston Matthews
Description de cette image, également commentée ci-après
Matthews chez les Maple Leafs de Toronto
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Mexique Mexique
Naissance ,
San Ramon, Californie, États-Unis
Joueur
Position Centre
Tire de la gauche
Équipe LNH Maple Leafs de Toronto
A joué pour LNA
ZSC Lions
Repêc. LNH 1er choix au total, 2016
Maple Leafs de Toronto
Carrière pro. Depuis 2015

Auston Matthews (né le aux États-Unis à San Ramon, en Californie) est un joueur professionnel de hockey sur glace américano-mexicain[1],[2] évoluant dans la Ligue nationale de hockey en tant que centre. Il fait ses débuts dans la LNH lors de la saison 2016-2017 après avoir été le premier choix du repêchage la même année.

Matthews est le premier joueur à marquer quatre buts lors de son premier match en LNH depuis l'air moderne de la ligue. Il marque 40 buts lors de sa première saison, la seconde recrue à réaliser cette performance depuis le lock-out de 2004-2005

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunes années[modifier | modifier le code]

Auston Matthews (né dans la Baie de San Francisco) est le fils de Brian, originaire de Californie, et de Ema, originaire de Hermosillo, au Mexique[3]. Sa famille déménage en Arizona alors qu'il n'a que deux mois et il assiste aux premiers matchs des Coyotes de l'Arizona à l'âge de deux ans. Il deviendra fan de cette équipe et ses idoles en grandissant sont Shane Doan et Daniel Brière[4].

Il exprime pour la première fois le désir de jouer au hockey après son cinquième anniversaire et commence dans l'équipe enfants des Bobcats d'Arizona[5].

Il joue à la fois au baseball et au hockey. Selon son père, il est plus doué en baseball grâce à son excellente coordination oeil-main qui en fait un très bon batteur. Toutefois, il déteste le rythme très lent du jeu et préfère le style rapide et en mouvement du hockey. Son premier entraîneur durant ses jeunes années est Boris Dorozhenko, qui a fondé le programme national de hockey sur glace à Mexico. Durant ses premières années aux États-Unis, il a vécu avec Matthews et ses parents [6],[7].

Début dans le hockey[modifier | modifier le code]

Auston Matthews est repêché 57e au total par les Silvertips d'Everett au repêchage bantam de 2012 de la Ligue de hockey de l'Ouest. Celui-ci permet aux joueurs de 15 ans d'intégrer la ligue junior majeure canadienne. Matthews préfère opter pour l'Équipe nationale de développement des États-Unis (en anglais, United States National Team Development Program) qui est en compétition dans la United States Hockey League (USHL), représentant la ligue junior la plus élevée des États-Unis.

Pour la saison 2013-2014, il joue pour l'équipe des moins de 17 ans où il se fait remarquer par les recruteurs de la Ligue Nationale de Hockey (LNH), étant même mis en avant sur le site internet de la LNH avec un focus sur son parcours atypique du sud-ouest des États-Unis [8].

Dans sa seconde année, il joue pour l'équipe des moins de 18 ans et termine meilleur compteur de la USHL avec 116 points (55 buts, 61 aides), rendant obsolète le record du programme de développement détenu à 102 points par la star des Blackhawks de Chicago Patrick Kane en 2005-2006. Le 21 mai 2015, Matthews gagne le prix Bob Johnson pour son excellence en compétition internationale [9].

Année en Suisse[modifier | modifier le code]

Matthews lors de son année chez les ZSC Lions.

Plutôt que de continuer à jouer en ligue amateur aux États-Unis ou d'aller en Ligue canadienne de hockey, Auston Matthews choisit de jouer en ligue professionnelle pour sa dernière année avant d'être éligible au repêchage d'entrée 2016 de la LNH. Il manque le repêchage 2015 car sa date de naissance le situe deux jours après la limite d'entrée [10], ce qui explique qu'il soit entrée dans la LNH une année plus tard que certains joueurs de la même génération, adversaires ou co-équipiers en tournois internationaux (Jack Eichel, Connor McDavid, Mitchell Marner, Zachary Werenski, ...)

Le 7 août 2015, Matthews signe un contrat d'un an avec les ZSC Lions [11] jouant en première division du championnat de Suisse (LNA). Il a été approché par l'entraineur des Lions, Marc Crawford, qui a été impressionné par son patinage et sa protection du palet pendant le championnat du monde moins de 18 ans [12]. Crawford a tout de suite appelé son agent, Pat Brisson, pour discuter d'une signature dans son équipe. Matthews et sa famille acceptent rapidement et passent les mois suivants à faire des papiers administratifs pour venir jouer en Europe [12].

Après avoir manqué les quatre premiers matchs de la saison 2015-2016, il fait ses débuts en ligue Suisse le 18 septembre et marque son premier but le même jour contre Benjamin Conz du HC Fribourg-Gottéron à domicile, au Hallenstadion. Il passe la majorité de la saison sur la même ligne que le vétéran Robert Nilsson, avec qui il trouve un alchimie [12].

Le 3 février 2016, il est crédité de deux aides dans la victoire 4 à 1 contre le Lausanne HC au cours de la finale 2015-2016 de la Coupe de Suisse. Il termine la saison régulière à la deuxième place de son club et la dixième place de la ligue en nombre de buts marqués [13]. De plus, il remporte le prix d’Étoile Montante de la LNA et termine deuxième des votes pour le Joueur le plus Utile [14] de la ligue.

Pendant son séjour en Suisse, Matthews vit avec sa mère et sa sœur Alexandria pendant que son père est resté en Arizona, bien qu'ils se parlent quotidiennement [15]. En dehors du hockey, il est inscrit dans des cours par correspondance avec l'Université du Nebraska à Omaha et se fait aider par sa sœur à la maison [16],[17].

La LNH[modifier | modifier le code]

Repêchage d'entrée[modifier | modifier le code]

En juin 2016, Matthews est sélectionné au premier rang du repêchage d'entrée dans la LNH par les Maple leafs de Toronto, devenant le premier américain sélectionné en top position depuis Patrick Kane en 2007. Il est largement attendu à cette place plus d'un an avant le repêchage, se situant en permanence en première position des classements prospects et des rapports des journalistes. La rumeur médiatique suggère que Matthews et l'équipe sont engagés dans une dispute mineure concernant les bonus de performance inclus dans le contrat : Matthews demande à l'équipe un contrat similaire à ceux de Connor McDavid ou Jack Eichel, qui sont tous les deux évalués à 3.775 millions de dollars par an (en intégrant les bonus) [18]. Bien que le directeur général des Leafs Lou Lamoriello a toujours fait part de son opposition vis à vis de l'inclusion de bonus dans les contrats des joueurs, il a clairement expliqué que cela n'a jamais posé de problèmes dans la discussion du contrat d'Auston.

Le 21 juillet, les deux parties concluent un accord, Matthews signant pour un contrat d'entrée de trois ans, qui inclu le montant maximum autorisé pour les bonus de performance [19]. Lamoriello déclare que le contrat a été réglé en 10 minutes de réunion et que l'accord a été réglé «the Toronto way» ( c'est à dire, «à la Toronto»)[20],[21]. L'agent du joueur confirme plus tard que le contrat n'a posé aucun souci de négociation. Il est identique en termes de montant à celui de McDavid ou Eichel, signé l'année précédente [21]. Deux semaines plus tard, Matthews reçoit le prix du «Jeune de l'année de la LNA» réservé à la meilleure recrue de la ligue[22], ce qui représente sa cinquième récompense pour son année en Suisse.

Saison 2016-2017[modifier | modifier le code]

Matthews fait ses débuts en LNH lors du premier match de la saison, le 12 octobre 2016, contre les Sénateurs d'Ottawa. Il marque quatre buts dans le match, contre Craig Anderson. C'est le premier joueur depuis l'air moderne de la LNH a réussir cette performance [23] ; Joe Malone et Harry Hyland marquent cinq buts chacun dans leur premier match de LNH le 19 décembre 1917 (le tout premier match de l'histoire de la ligue). Par la suite, quatre autres joueurs ont marqué trois buts mais personne n'a surpassé le coup du chapeau jusqu'à Matthews [24].

Son maillot est mis en vente dès son premier match et devient très rapidement le maillot le plus vendu de la ligue[25]. Deux mois plus tard, lors du Classique du centenaire de la LNH, Matthews marque le but vainqueur en prolongation, dans une victoire 5-4 pour les Maple Leafs [26]. Le 10 janvier 2017, il est le seul joueur des Leafs sélectionné pour participer au 62e match des étoiles de la LNH [27].

Le 28 mars 2017, Matthews inscrit son 35e but de la saison, battant le record de Wendel Clark du maximum de buts marqués dans sa première saison par une recrue des Leafs [28]. Le 3 avril, il marque son 39e but et son 67e point, battant le record de la franchise pour la maximum de points inscrit dans une première saison par une recrue ainsi que par une recrue d'origine américaine [29]. Quelques jours plus tard, il marque son 40e but de la saison, devenant la deuxième recrue depuis le lock-out de 2004-2005 à réussir cela [30].

Les performances de Matthews participent à l'accès en série éliminatoire pour les Maple Leafs pour la première fois depuis 2004. Sans points dans les deux premiers matchs, il marque un but dans chacun des quatre matchs restants puis l'équipe est éliminée par les Capitals de Whashington en six matchs.

Suite aux différents records de cette première saison en LNH et ses performances, Matthews remporte le Trophée Calder avec 164 votes sur 167 [31].

Saison 2017-2018[modifier | modifier le code]

Matthews est le premier joueur de LNH à avoir le record du plus long nombre de matchs avec un tir à la cage depuis ses débuts. Il met fin à sa série de 103 matchs contres les Flames de Calgary, le 28 novembre 2017 [32]. Le 9 décembre, après s'est percuté avec un co-équipier pendant le match contre les Penguins de Pittsburgh, Matthews manque six matchs à cause d'une commotion cérébrale [33].

En janvier 2018, il est encore une fois le seul joueur des Leafs sélectionné pour assister au 63e match des étoiles [34]. Le 24 février, il est à nouveau blessé cette fois au niveau de l'épaule. Au départ il doit être absent au moins 10 jours [35] mais il ne revient pas avant le 22 mars, où il marque un but dans une victoire 5-2 contre les Predators de Nashville [36].

Toronto se qualifie encore une fois pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley mais l'équipe est éliminée dès le premier tour par les Bruins de Boston.

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Matthews participe avec l'équipe des États-Unis junior à la victoire des Championnats du monde moins de 18 ans, en 2014 et 2015. Cette seconde année, il mène également le tournoi en nombre de buts et est nommé Most Valuable Player du tournoi ainsi que sélectionné dans l'équipe étoiles [37]. Il est également appelé dans l'effectif pour la Coupe des nations 2015 mais est obligé de se retirer du tournoi du fait d'une blessure au dos [38].

Matthews avec l'équipe Nord-Américaine lors de la Coupe du monde de hockey sur glace en 2016

En 2016, il participe tout d'abord au Championnat du monde junior (moins de 20 ans) qui a lieu à Helsinki où Matthews et Matthew Tkachuk marquent tous les deux onze points et mènent l'équipe des États-Unis en nombre de buts. Après une défaite en demi-finale, les américains battent les suédois et repartent avec la médaille de bronze. Ses sept buts le place à un but d'écart du record de l'équipe des États-Unis, détenu par Jeremy Roenick en 1989 [39]. En reconnaissance de sa performance, il est sélectionné pour l'équipe étoiles du tournoi.

Plus tard la même année, il participe au championnat du monde avec l'équipe nationale et là encore il mène l'équipe en nombre de buts.

Quelques mois plus tard, il joue avec l'équipe Nord-Américaine pour la Coupe du monde de hockey sur glace de 2016 [40]. Matthews débute les matchs de préparation en jouant sur l'aile gauche de la troisième ligne, avec Ryan Nugent-Hopkins et Nathan MacKinnon. Impressionnant le staff, il commence le tournoi promu sur la première ligne avec Jack Eichel et Connor McDavid[41]. Les trois premiers choix de repêchage trouvent une alchimie mais n'arrivent pas à emmener l'équipe vers une médaille. Auston Matthews termine le tournoi avec trois points en trois matchs.

L'année suivante, les Maple Leafs lui conseillent de se reposer et de ne pas aller au Championnat du monde de 2017, ce qu'il fait [42],[43].

Trophées et records[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

LNH[modifier | modifier le code]

Maple Leafs de Toronto[modifier | modifier le code]

Trophées[modifier | modifier le code]

Trophées du Championnat de Suisse[modifier | modifier le code]

  • 2016 : Coupe de Suisse, avec les ZSC Lions
  • Prix de l’étoile montante de la LNA
  • Sélectionné dans l'équipe étoiles de la LNA par les médias
  • Le joueur avec la meilleure progression de la LNA par les médias
  • Jeune de l'année de la LNA

Trophées de la Ligue Nationale de Hockey[modifier | modifier le code]

Trophées Internationaux[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[2]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
2013-2014 United States National Development Team USHL 20 10 10 20 4 - - - - -
2014-2015 United States National Development Team USHL 24 20 28 48 10 - - - - -
2015-2016 ZSC Lions LNA 36 24 22 46 6 4 0 3 3 2
2016-2017 Maple Leafs de Toronto LNH 82 40 29 69 14 6 4 1 5 0
2017-2018 Maple Leafs de Toronto LNH 62 34 29 63 12 7 1 1 2 0
Totaux LNH 144 74 58 132 26 13 5 2 7 0

Statistiques internationales[modifier | modifier le code]

Statistiques par compétition[2]
Année Équipe Compétition PJ  B   A  Pts Pun +/- Résultat
2014 Drapeau : États-Unis USA -18 ans Défi Mondial - 17 ans 6 4 4 8 8 Médaille d'or Médaille d'or
2014 Drapeau : États-Unis USA -18 ans Championnat du monde - 18 ans 7 5 2 7 4 +7 Médaille d'or Médaille d'or
2015 Drapeau : États-Unis USA -18 ans Championnat du monde - 18 ans 7 8 7 15 0 +11 Médaille d'or Médaille d'or
2015 Drapeau : États-Unis USA -20 ans Championnat du monde junior - 20 ans 5 1 2 3 4 0 Cinquième
2016 ZSC Lions Ligue des Champions 1 0 1 1 0 16e de finale
2016 ZSC Lions Coupe de Suisse 3 4 3 7 0 Vainqueur
2016 Drapeau : États-Unis USA -20 ans Championnat du monde junior - 20 ans 7 7 4 11 2 +6 Médaille de bronze Médaille de bronze
2016 Drapeau : États-Unis USA Championnat du monde 10 6 3 9 2 Quatrième
2016 Équipe Nord-Américaine Coupe du monde 3 2 1 3 +2 Cinquième

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Auston Matthews » (voir la liste des auteurs).
  1. « Auston Matthews », sur www.nhl.com (consulté le 3 octobre 2016).
  2. a, b et c (en) « Auston Matthews », sur Eliteprospects.com (consulté le 3 février 2016)
  3. « Auston Matthews, hockey's newest star, has Latino heritage », ESPN, (consulté le 28 février 2017)
  4. « Person of Interest: The 411 on Auston Matthews », Sportsnet, (consulté le 1er janvier 2016)
  5. « Auston Matthews leads a new wave of NHL stars », Sportsnet, (consulté le 1er janvier 2016)
  6. Tal Pinchevsky, « Secret behind Maple Leafs star Auston Matthews' skating prowess is a Ukrainian via Mexico », sur espn.com, (consulté le 2 avril 2018)
  7. Sarah McLellan, « Valley skating coach developing elite talent with unique style », sur azcentral.com, (consulté le 2 avril 2018)
  8. « Arizona kid making noise at U.S. junior camp », National Hockey League, (consulté le 18 septembre 2016)
  9. « 2015 USAH Annual Award Winners Announced », USA Hockey, (consulté le 11 juin 2015)
  10. « Could Auston Matthews inspire a new NHL draft eligibility rule? », Sportsnet, (consulté le 3 mai 2016)
  11. « Auston Matthews to play in Switzerland not WHL », Sportsnet, (consulté le 7 août 2015)
  12. a, b et c « Lights, Camera, Action », TVA Group, vol. 69, no 15, {{Article}} : paramètre « date » manquant, p. 13–17
  13. « Matthews remains top international skater », NHL, (consulté le 12 avril 2016)
  14. « Maple Leafs win NHL Draft Lottery », NHL, (consulté le 1er mai 2016)
  15. Mike Morreale, « Matthews navigating Swiss life with assist from mom », NHL.com, National Hockey League, (consulté le 12 septembre 2016)
  16. « Top prospect Auston Matthews blazes new path with a little help from mom », Fox Sports, Fox Sports Media Group, (consulté le 12 septembre 2016)
  17. Neal Boudette, « Auston Power », sur USA Hockey Magazine (consulté le 1er janvier 2017)
  18. Kevin McGran, « Leafs’ Lamoriello balks at bonus demands of Auston Matthews », Toronto Star, (consulté le 21 juillet 2016)
  19. « Maple Leafs sign Auston Matthews to entry-level contract », Toronto Maple Leafs, (consulté le 21 juillet 2016)
  20. Justin Cuthbert, « Lamoriello: Matthews contract 'done in 10 minutes' », theScore, theScore Inc., (consulté le 7 octobre 2016)
  21. a et b Kevin McGran, « Leafs, Auston Matthews agree to entry-level contract », Toronto Star, (consulté le 21 juillet 2016)
  22. Ari Yanover, « Auston Matthews named Swiss NLA Rookie of the Year », Pension Plan Puppets, Vox Media, (consulté le 10 août 2016)
  23. (en) http://www.cbc.ca/sports/hockey/nhl/auston-matthews-first-goal-of-nhl-season-1.3802506
  24. a et b Chris Stevenson, « Auston Matthews scores four goals, Maple Leafs lose », NHL.com, (consulté le 15 avril 2017)
  25. Ian McLaren, « Matthews boasts NHL's highest-selling jersey », theScore, theScore Inc., (consulté le 21 octobre 2016)
  26. Tim Campbell, « Auston Matthews, Maple Leafs win Centennial Classic », NHL.com, (consulté le 8 janvier 2017)
  27. « 2017 NHL All-Star Game rosters revealed », National Hockey League, (consulté le 10 janvier 2017)
  28. « Matthews sets record but McIlhenney steals the show », CBC.com, (consulté le 28 mars 2017)
  29. « Maple Leafs’ Auston Matthews sets two records with one goal », Sportsnet, (consulté le 9 avril 2017)
  30. « Maple Leafs' Auston Matthews: Continues to make history », sur CBS Sports, (consulté le 9 avril 2017)
  31. « Leafs centre Auston Matthews wins Calder Trophy as NHL's rookie of the year », Toronto Star, (consulté le 22 juin 2017)
  32. a et b Lance Hornby, « Matthews shot streak ends, but defence scores in Leafs' win over Flames », Toronto Sun, Calgary,‎ (lire en ligne)
  33. Luke Fox, « Maple Leafs’ Auston Matthews on return from concussion: ‘I feel good’ », sur sportsnet.ca, (consulté le 2 avril 2018)
  34. Kevin McGran, « Matthews Leafs’ lone all-star selection », The Toronto Star,‎ (lire en ligne)
  35. « Matthews expected to miss at least 10 days for Maple Leafs », sur NHL.com, (consulté le 24 février 2018)
  36. Mark Zwolinski, « Maple Leafs take down Predators in Matthews’ return », The Toronto Star,‎ (lire en ligne)
  37. a, b et c « IIHF announces U18 All-Star Team », IIHF, (consulté le 7 juillet 2015)
  38. (en-GB) « USA Roster Evaluation: Deutschland Cup – Planet of Hockey », Planet of Hockey,‎ (lire en ligne)
  39. Mike Morreale, « Matthews tops Central Scouting international rankings », National Hockey League, (consulté le 18 septembre 2016)
  40. Mike Morreale, « Team North America releases roster », National Hockey League, (consulté le 21 juillet 2016)
  41. « McDavid, Matthews to open World Cup of Hockey on same line », Sportsnet, (consulté le 18 septembre 2016)
  42. Dave McCarthy, « Auston Matthews of Maple Leafs won't play for U.S. at World Championship », sur NHL.com, (consulté le 26 avril 2017)
  43. Lance Hornby, « Worlds might await Maple Leafs' Rielly, while Matthews, Zaitsev shut it down », Toronto Sun, (consulté le 26 avril 2017)
  44. James Mirtle, « Mirtle: Auston Matthews and Mitch Marner continue assault on Leafs record book », Toronto – The Athletic, Toronto, Ontario, (consulté le 8 février 2017) : « The goal was Matthews’ 25th of the season after 52 games. According to Elias Sports Bureau, Matthews’ goal broke the franchise record for the fastest Leafs player to hit 25 goals, beating Howie Meeker's 70-year-old mark of 58 games. »
  45. « Auston Matthews of Maple Leafs wins Calder Trophy », sur NHL.com, (consulté le 4 février 2018)
  46. Dave Feschuk, « Auston Matthews breaks Wendel Clark’s rookie record: Feschuk », The Toronto Star,‎ (lire en ligne)
  47. « Auston Matthews named NHL Rookie of the Month », NHL.com, (consulté le 9 février 2017)
  48. « Liste des gagnants des trophés de la LNH en 2016-17 », sur nhl.com, (consulté le 22 juin 2017)
  49. (en) « NHL announces 2016-17 All-Rookie Team », sur nhl.com, (consulté le 22 juin 2017)
  50. (en) « NHL announces 2016-17 All-Rookie Team », sur nhl.com, (consulté le 22 juin 2017)