Craig Patrick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Patrick.
Craig Patrick
Description de l'image Craig Patrick 1983.JPG.
Nationalité {{{américaine}|}}
Naissance ,
Détroit Drapeau des États-Unis États-Unis
Joueur retraité
Position Centre
Tirait de la Gauche (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
A joué pour LNH
Golden Seals de la Californie
Blues de Saint-Louis
Scouts de Kansas City
Capitals de Washington
Carrière pro. 1970-1979
Poste
Titre Directeur général des Penguins de Pittsburgh
Activité 1999-2006

Temple de la renommée : 2001

Temple de la renommée américain : 1996

Craig Patrick (né le à Détroit dans le Michigan aux États-Unis) est un joueur américain professionnel de hockey sur glace. Il a également été entraîneur et directeur-général dans le monde du hockey nord-américain. Il est le fils de Lynn Patrick et le petit-fils de Lester Patrick, tous deux membres du Temple de la renommée du hockey. Son frère, Glenn, a également joué au hockey professionnellement et est devenu entraîneur.

Carrière de joueur en club[modifier | modifier le code]

À l'âge de 14 ans, il est envoyé à Québec par sa famille pour jouer au hockey dans la ligue de hockey junior majeur du Québec avec les Maroons de Lachine puis avec l'équipe des Canadiens Juniors de Montréal de l'Association de hockey de l'Ontario.

Il intègre l'Université de Denver et l'équipe des Pioneers de Denver avec qui il gagne le championnat de la NCAA en 1968 et 1969 puis rejoint pour deux saisons l'équipe Américaine de hockey (1969-70 et 1970-71).

Il entre dans la Ligue nationale de hockey en passant par la Ligue américaine de hockey (LAH) et l'équipe des Clippers de Baltimore. Il joue sa première saison en LNH en 1971-1972 et partage son temps de jeu entre l'équipe de Baltimore et les Golden Seals de la Californie. Il joue jusqu'à la fin de la saison 1978-1979 dans diverses franchises de la LNH, de la LAH mais aussi de l'Association mondiale de hockey.

Au cours des huit saisons, il marque en tant que centre 72 buts et 91 passes décisives en 401 matchs.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[1]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1964-1965 Canadiens Juniors de Montréal OHA 56 13 18 31 0
1969-1970 Équipe US Intl 13 8 8 16 2
1970-1971 Voyageurs de Montréal LAH 3 0 1 1 0
1970-1971 Équipe US Intl 46 28 37 65 14
1971-1972 Clippers de Baltimore LAH 12 3 0 3 0
1971-1972 Golden Seals de la Californie LNH 59 8 3 11 12
1972-1973 Golden Seals de la Californie LNH 71 20 22 42 6
1973-1974 Golden Seals de la Californie LNH 59 10 20 30 17
1974-1975 Seals de la Californie LNH 14 2 1 3 0
Blues de Saint-Louis LNH 43 6 9 15 6 2 0 1 1 0
1975-1976 Scouts de Kansas City LNH 80 17 18 35 14
1976-1977 Fighting Saints du Minnesota AMH 30 6 11 17 6
1976-1977 Capitals de Washington LNH 28 7 10 17 2
1977-1978 Bears de Hershey LAH 27 5 4 9 4
1977-1978 Capitals de Washington LNH 44 1 7 8 4
1978-1979 Blades de Los Angeles PHL 7 0 1 1 11
Oilers de Tulsa LCH 69 22 23 45 12
Capitals de Washington LNH 3 1 1 2 0
Totaux LNH 401 72 91 163 61 2 0 1 1 0

Après carrière : entraîneur et directeur général[modifier | modifier le code]

Après sa carrière de joueur, Craig Patrick devient l'entraîneur adjoint de Herb Brooks et fait partie de l'aventure du Miracle sur glace avec l'équipe des États-Unis de hockey sur glace qui en 1980 lors du tournoi des Jeux olympiques gagne la médaille d'or. La même année, il devient entraîneur pour les Rangers de New York et deviendra directeur général de la francise l'année d'après (plus jeune DG de l'histoire des Rangers).

Le 5 décembre 1989, il est nommé directeur général des Penguins de Pittsburgh après avoir entraîné par intermittence les Rangers au cours de la saison 1984-1985 de la LNH. Pour la saison 1989-1990 de la LNH, il est l'entraîneur des Penguins puis engagera Bob Johnson pour le remplacer l'année d'après. Au cours des deux saisons qui suivent (1990-1991 et 1991-1992), les Penguins gagnent la Coupe Stanley.

Au cours de la saison 1996-1997 de la LNH, il occupera pendant un temps le poste d'entraîneur des Penguins.

En 2000, après son père en 1989, il reçoit le Trophée Lester Patrick (nommé en honneur de son grand-père) pour le récompenser de son implication forte dans le monde du hockey aux États-Unis.

L'année d'après, il est admis au Temple de la renommée du hockey comme ses père et grand-père avant lui.

En 2002, pour les Jeux olympiques d'hiver il est l'entraîneur en chef de l'équipe Américaine qui gagne la médaille d'argent (première médaille américaine depuis les jeux de 1980).

Le 20 avril 2006, son engagement avec les Penguins arrive à terme et le président des Penguins, Kevin Sawyer, ne le renouvelle pas. Il est remplacé dans ses fonctions par Ray Shero.

Divers[modifier | modifier le code]

Patrick a été interprété par l'acteur Noah Emmerich dans le film sortit en 2004 Miracle relatif au match surnommé Miracle sur glace.

Référence[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Craig Patrick hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database (consulté le 4 novembre 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]