Claude Lemieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lemieux.

Claude Percy Lemieux (né le à Buckingham, aujourd'hui ville faisant partie de Gatineau au Québec, Canada) est un joueur de hockey sur glace professionnel canadien[1].

De 1983 à 2003, il joue dans la Ligue nationale de hockey pour les Canadiens de Montréal, les Devils du New Jersey, l'Avalanche du Colorado, les Coyotes de Phoenix, ainsi que les Stars de Dallas. Il remporte la Coupe Stanley à quatre reprises au cours de sa carrière : avec les Canadiens en 1986, les Devils en 1995 et en 2000 et avec l'Avalanche en 1996. Tout au long de sa carrière, il s'illustre plus particulièrement en séries plutôt qu'en saison régulière et il met la main sur le trophée Conn Smythe du meilleur joueur[Note 1] des séries avec les Devils en 1995.

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière junior[modifier | modifier le code]

Il a été choisi au cours du repêchage d'entrée dans la LNH 1983 en 2e ronde par les Canadiens de Montréal et il doit participer à plusieurs camps d'entraînement avec les Canadiens avant de se tailler une place définitive avec l'équipe. Dès la saison 1983-84, il parvient à percer l'alignement de la « Sainte Flanelle »[Note 2] pour huit parties de la saison régulière au cours desquelles il laisse une bonne impression aux fans et à l'organisation. Issu de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, il participe notamment au tournoi de la Coupe Memorial en 1984 alors en portant les couleurs du Junior de Verdun. La saison suivante, en 1984-85, Lemieux revient dans la grande ligue pour y disputer seulement une partie, passant le plus clair de la saison avec les Voyageurs de la Nouvelle-Écosse.

Carrière dans la LNH[modifier | modifier le code]

Il se fait une place en 1985-1986 avec le club ferme de Montréal[Note 3] des Canadiens de Sherbrooke de la Ligue américaine de hockey. Lemieux fait finalement le saut définitif vers la LNH dans le courant de cette même saison, étant rappelé par Montréal pour les derniers matchs de la saison ainsi que pour ceux des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Claude Lemieux est l'un des rouages importants du triomphe de la vingt-troisième Coupe Stanley de l'histoire des Canadiens de Montréal. Il inscrit notamment le but victorieux contre les Whalers de Hartford lors du septième match de la deuxième ronde[2]. Les trois premières saisons complètes de Claude Lemieux dans l'uniforme du Canadien de Montréal sont ponctuées de 27, 31 et 29 buts.

Ne craignant pas le jeu rude, Claude Lemieux est au gré des années impliqué dans un nombre important d'escarmouches, de contacts physiques, de bagarres et d'événements violents[3]. Le summum de ce type d'événements se déroule lors d'une partie éliminatoires de l'année 1987 au cours de laquelle une bagarre générale éclate avant même que la rondelle ne soit déposée sur la glace pour la mise au jeu officielle. Depuis le début de la série, Lemieux a pour habitude d'envoyer un palet au fond des buts désert à la fin de l'échauffement. Cette manie énerve les jouers des Flyers et Ed Hospodar revient alors sur la patinoire pour se battre avec Lemieux alors que le match n'a pas encore commencé[4].

Il participera avec brio à la finale de la Coupe Stanley remportée par Flames de Calgary lors des éliminatoires d'après saison de 1989. Au cours de la saison 1989-90, il subira une blessure importante. Après quatre saisons complètes avec le Canadien, dont la dernière amputée de plusieurs matchs à cause d'une blessure, Claude Lemieux est finalement échangé aux Devils du New Jersey en retour de l'attaquant Sylvain Turgeon. Certains problèmes de discipline ainsi qu'une relation tumultueuse avec l'entraîneur des Canadiens, Pat Burns, devaient mener à son départ pour d'autres cieux. À ce propos, les commérages font état d'une chicane entre l'entraîneur et le joueur qui aurait dégénérée en une presque bagarre où des objets, dont un cendrier, auraient été lancés en direction de l'un ou l'autre des individus impliqués.

Claude Lemieux recommenca là où il avait laissé dans son nouvel uniforme des Devils de New Jersey. Le moteur de son jeu : le cœur à l'ouvrage. Il débarqua au New Jersey alors que l'équipe disposait d'un bon mélange de jeunes joueurs et de vétérans. À l'image de son passage avec Montréal, il connut trois bonnes saisons d'affilées, enfilant un nombre respectable de buts. L'équipe des Devils était dorénavant mûre pour les grands honneurs : l'équipe remporta la Coupe Stanley en 1995. Lemieux contribua plus que quiconque à cette victoire en remportant le trophée Conn Smythe remis au joueur par excellence des séries.

Au sommet de sa forme, Lemieux était l'un des joueurs les plus détestés de la ligue. Lors des séries éliminatoires de 1996, alors que l'Avalanche disputait la troisième ronde aux Red Wings de Détroit, il infligea une sévère mise-en-échec à Kris Draper qui envoya ce dernier à l'infirmerie : ce fut le point marquant d'une rivalité qui sévit toujours aujourd'hui entre les deux équipes.

En effet, Claude Lemieux était souvent cité comme l'un des joueurs les plus détestables. Il connaissait tous les trucs du métier pour faire sortir ses adversaires de leurs gonds. À ses premières années avec les Canadiens de Montréal notamment, Lemieux avait la fâcheuse habitude de rester étendu sur la patinoire au moindre choc plus ou moins violent. Bon comédien, il actait une prétendue blessure. Or à la séquence suivante, il était de retour sur la patinoire frais et dispo. Le manège n'était certes pas apprécié par les autres joueurs de la ligue. Tout au long de sa carrière, Lemieux demeure l'un de ces joueurs qui parle beaucoup sur la patinoire, invectivant tout un chacun, que ce soit ses adversaires, joueurs ou entraîneurs, les arbitres, voire les spectateurs. Aussi, Lemieux mettait constamment le feu aux poudres pour ensuite s'éclipser et refuser le combat. Il représentait à la perfection ce type de joueurs que l'on appelle communément « une peste ». Par dessus tout, Lemieux avait le caractère, la force physique ainsi que la détermination qui déstabilisaient ses adversaires.

Lemieux joua ce que l'on pensait être sa dernière saison dans la LNH en 2002-03. Il fit un saut en Europe la saison suivante avec le EV Zoug de la Ligue Nationale A en Suisse, mais il accrocha ses patins après douze matchs.

Le , Lemieux a révélé au Réseau des sports qu'il s'entraînait en vue d'effectuer un retour dans la LNH. Il effectue un retour au jeu en novembre avec les China Sharks de Shanghai, dans la ligue asiatique, équipe qui a une entente de collaboration avec les Sharks de San José. Après seulement 5 matchs en Asie (dont 3 hors concours), il signe un contrat d'essai avec les Sharks de Worcester, club école du club californien.

Le , Lemieux est rappelé par les Sharks de San Jose de la LNH, après avoir joué 23 matchs et récolté 11 points (3-8-11) avec les Sharks de Worcester de la Ligue Américaine de Hockey. Il terminera la saison avec le grand club puis se retire de la compétition.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[5]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1982-1983 Draveurs de Trois-Rivières LHJMQ 62 28 38 66 187 4 1 0 1 30
1983-1984 Junior de Verdun LHJMQ 51 41 45 86 225 9 8 12 20 63
1983-1984 Junior de Verdun Coupe Memorial - - - - - 3 1 3 4 2
1983-1984 Voyageurs de Nouvelle-Écosse LAH - - - - - 2 1 0 1 6
1983-1984 Canadiens de Montréal LNH 8 1 1 2 12 - - - - -
1984-1985 Canadiens Junior de Verdun LHJMQ 52 58 66 124 152 14 23 17 40 38
1984-1985 Canadiens de Montréal LNH 1 0 1 1 7 - - - - -
1985-1986 Canadiens de Sherbrooke LAH 58 21 32 53 145 - - - - -
1985-1986 Canadiens de Montréal LNH 10 1 2 3 22 20 10 6 16 68
1986-1987 Canadiens de Montréal LNH 76 27 26 53 156 17 4 9 13 41
1987-1988 Canadiens de Montréal LNH 78 31 30 61 137 11 3 2 5 20
1988-1989 Canadiens de Montréal LNH 69 29 22 51 136 18 4 3 7 58
1989-1990 Canadiens de Montréal LNH 39 8 10 18 106 11 1 3 4 38
1990-1991 Devils du New Jersey LNH 78 30 17 47 105 7 4 0 4 34
1991-1992 Devils du New Jersey LNH 74 41 27 68 109 7 4 3 7 26
1992-1993 Devils du New Jersey LNH 77 30 51 81 155 5 2 0 2 19
1993-1994 Devils du New Jersey LNH 79 18 26 44 86 20 7 11 18 44
1994-1995 Devils du New Jersey LNH 45 6 13 19 86 20 13 3 16 20
1995-1996 Avalanche du Colorado LNH 79 39 32 71 117 19 5 7 12 55
1996-1997 Avalanche du Colorado LNH 45 11 17 28 43 17 13 10 23 32
1997-1998 Avalanche du Colorado LNH 78 26 27 53 115 7 3 3 6 8
1998-1999 Avalanche du Colorado LNH 82 27 24 51 102 19 3 11 14 26
1999-2000 Avalanche du Colorado LNH 13 3 6 9 4 - - - - -
1999-2000 Devils du New Jersey LNH 70 17 21 38 86 23 4 6 10 28
2000-2001 Coyotes de Phoenix LNH 46 10 16 26 58 - - - - -
2001-2002 Coyotes de Phoenix LNH 82 16 25 41 70 5 0 0 0 2
2002-2003 Coyotes de Phoenix LNH 36 6 8 14 30 - - - - -
2002-2003 Stars de Dallas LNH 32 2 4 6 14 7 0 1 1 10
2003-2004 EV Zoug LNA 7 2 3 5 4 5 1 3 4 8
2008-2009 China Sharks Ligue asiatique 2 0 1 1 4 - - - - -
2008-2009 Sharks de Worcester LAH 23 3 8 11 24 - - - - -
2008-2009 Sharks de San José LNH 18 0 1 1 21 1 0 0 0 0
Totaux LNH 1 215 379 407 786 1 777 234 80 78 158 529

Internationales[modifier | modifier le code]

Statistiques internationales
Année Équipe Compétition PJ  B   A  Pts Pun Résultat
1985 Drapeau du Canada Canada Championnat du monde junior 6 3 2 5 6 médaille d'or Médaille d'or
1987 Drapeau du Canada Canada Coupe Canada 6 1 1 2 4 médaille d'or Médaille d'or
1996 Drapeau du Canada Canada Coupe du monde 8 1 1 2 19 médaille d'argent Médaille d'argent

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

Ligue nationale de hockey
Ligue de hockey junior majeur du Québec
  • 1984 : nommé sur la 2e équipe d'étoiles
  • 1985 : nommé sur la 1re équipe d'étoiles
  • 1985 : remporta le Trophée Guy Lafleur

Transactions en carrière[modifier | modifier le code]

Parenté dans le sport[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le terme francophone de meilleur joueur correspond au terme anglais de Most valuable player - MVP.
  2. Le terme « Sainte Flanelle » désigne l'équipe des Canadiens de Montréal.
  3. Dans le système de hockey en Amérique du Nord, les équipes de la Ligue américaine de hockey sont affiliées à des franchises de la Ligue nationale de hockey et servent d'équipe réserve.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Biographie sur http://www.legendsofhockey.net/
  2. (fr) « Saison 1985-1986 - Description, photos, faits saillant et plus », sur le site historique des Canadiens de Montréal (consulté le 25 janvier 2010).
  3. (fr) « Claude Lemieux - Biographie, photos, statistiques et plus », sur le site historique des Canadiens de Montréal (consulté le 25 janvier 2010).
  4. (en) Malcom Moran, « Flyers, Canadiens Pay Price for Brawl », The New York Times,‎ (consulté le 25 janvier 2010).
  5. (en) « Claude Lemieux hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Prédécesseurs et successeurs[modifier | modifier le code]