Neil Colville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le hockey sur glace
Cet article est une ébauche concernant le hockey sur glace.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colville.
Neil Colville
Description de cette image, également commentée ci-après

Mac Colville, Neil Colville et Alex Shibicky

Nationalité Drapeau du Canada Canada
Naissance ,
Edmonton (Canada)
Décès
Entraîneur décédé
A entraîné Rangers de New York (LNH)
Activité 1950-1951
Joueur décédé
Position Centre
ou Défenseur
Tirait de la droite
A joué pour Rangers de New York (LNH)
Ramblers de Philadelphie (Can-Am)
Ramblers de New Haven (LAH)
Carrière pro. 1935-1950

Temple de la renommée : 1967

Neil Colville (né le à Edmonton, en Alberta, au Canada - mort le ) est un joueur et un entraîneur professionnel canadien de hockey sur glace qui évoluait au poste de centre puis de défenseur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Neil Colville est venu au monde à Edmonton en Alberta le 4 août 1914 et débuta sa carrière dans les ligues mineures avec les Crescents de Brooklyn de l'Eastern Hockey League. Ensuite il partit de Brooklyn pour s'en aller à Philadelphie où il joue pour les Ramblers de la Ligue américaine de hockey pour ensuite faire un autre saut et final arrêt à Broadway pour les Rangers de New York. Ne terminant jamais le meilleur joueur offensif de l'équipe, il finissait toujours deuxième ou troisième meilleur marqueur de l'équipe. Les cinq premières saisons vit son total de points prendre une pente ascendante passant de 28 points à 36, 37, 38 et un record en carrière de 42 points en 1940-1941.

Avant que les États-Unis n'entrent dans la Deuxième Guerre mondiale, les Rangers de New York avaient créé une des meilleures lignes de la Ligue nationale de hockey. Il s'agissait du trio comprenant Alex Shibicky et les frères Colville, Neil et Mac. Jouant à la position de centre, Neil était le pilier du trio. Il impressionnait autant pour son physique que pour ses habiletés. Ce trio fit gagner la coupe Stanley aux Rangers en 1940 et fut aussi la raison pour laquelle les Rangers finirent premiers de la saison 1941-1942. Les journalistes sportifs attribuèrent un nom à cette ligne : la "Bread Line" (la ligne du pain), faisant allusion au fait que ce trio était le pain et le beurre du succès des Rangers de New York de la fin des années trente et du début des années quarante. Toute personne pouvait se reconnaître dans ce surnom à l'époque car c'était la Grande Dépression et le monde souffrant de la faim faisait la ligne pour avoir du pain pour se nourrir. Les Rangers perdirent cette ligne lorsque les trois s'enlistent dans les Forces armées canadiennes, devenant une équipe amoindrie durant ce conflit international.

C'était l'espoir de l'entraîneur des Rangers Frank Boucher, qu'à la fin de la Guerre, les Colville reviendraient et sortiraient son équipe de son creux à ne pas faire les séries. Mais ce ne fut pas le cas. Mac Colville et Shibicky avaient perdu leur touche. Chacun s'extrada de la ligue après un bref retour. Sans son frère Mac et Shibicky, Neil retourna dans la ligue s'épanouir mais il le fit dans une nouvelle position. Frank Boucher le muta comme défenseur et le jumela au tout nouveau défenseur de l'équipe Frankie Eddolls, acquis d'un excellent échange. Neil s'adapta immédiatement à ce nouveau poste. Il fit si bien qu'il se tailla une place sur la deuxième équipe d'étoiles de la Ligue nationale de hockey. Faisant bonne impression sur ses coéquipiers, ce n'est pas une surprise qu'il fut nommé le capitaine des Rangers en 1945-1946 et qu'il conserva le C jusqu'en 1948-1949. Après cette saison, l'âge se faisant sentir, il se retira officiellement.

Quand les Rangers firent la finale de la coupe Stanley contre les Red Wings de Détroit, perdant en deuxième prolongation de la septième partie, l'ancien coéquipier de Colville Lynn Patrick était l'entraîneur des Rangers. Mais durant l'été de 1950, Patrick eut un différend avec la direction des Rangers sur un nouveau contrat, délaissant l'équipe pour aller entraîner l'équipe rivale des Bruins de Boston. Ce fut Colville qui obtient le nouveau poste d'entraîneur. Une série de blessures et de malchances s'abattant sur l'équipe, Colville, ayant des problèmes de santé, décida qu'il était mieux de se retirer et quitta son poste d'entraîneur des Rangers après la saison 1950-1951. Sa carrière chez les Rangers se fit sur 14 saisons, 12 à titre de joueur de 1935 à 1942 et de 1944 à 1949, ainsi que deux autres comme entraîneur, en 1950-1951[1]. Il fut intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1967. Il est décédé le 26 décembre 1987.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[2]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1929-1930 Enarcos d'Edmonton EJrHL 12 1 0 1
1930-1931 Canadians d'Edmonton EJrHL 13 2 0 2 8
1931-1932 Poolers d'Edmonton EJrHL 11 7 3 10 4 2 1 3 0
1931-1932 Poolers d'Edmonton Coupe Memorial 5 2 0 2 2
1932-1933 Athletic Club d'Edmonton EJrHL 11 10 3 0 0 0 2
1933-1934 Athletic Club d'Edmonton EJrHL 9 14 4 18 13 2 4 2 6 5
1933-1934 Athletic Club d'Edmonton Coupe Memorial 12 15 6 21 4
1934-1935 Crescents de New York EAHL 21 24 11 35 16 8 8 4 12 2
1935-1936 Rangers de New York LNH 1 0 0 0 0
1935-1936 Ramblers de Philadelphie Can-Am 35 15 16 31 8 4 0 2 2 0
1936-1937 Rangers de New York LNH 45 10 18 28 33 9 3 3 6 0
1937-1938 Rangers de New York LNH 45 17 19 36 11 3 0 1 1 0
1938-1939 Rangers de New York LNH 47 18 19 37 12 7 0 2 2 2
1939-1940 Rangers de New York LNH 48 19 19 38 22 12 2 7 9 18
1940-1941 Rangers de New York LNH 48 14 28 42 28 3 1 1 2 0
1941-1942 Rangers de New York LNH 48 8 25 33 37 6 0 5 5 6
1942-1943 Commandos d'Ottawa LHSQ 22 12 30 42 32
1942-1943 Ottawa Army OCHL 12 11 12 23 6
1942-1943 Commandos d'Ottawa Coupe Allan 12 14 14 28 17
1944-1945 Rangers de New York LNH 4 0 1 1 2
1944-1945 Winnipeg RCAF WNDHL 6 5 4 9 4
1944-1945 Commandos d'Ottawa LHSQ 2 0 0 0 0
1944-1945 As de Québec LHSQ 5 1 2 3 0 7 2 5 7 4
1944-1945 As de Québec Coupe Allan 3 0 3 3 0
1945-1946 Rangers de New York LNH 49 5 4 9 25
1946-1947 Rangers de New York LNH 60 4 16 20 16
1947-1948 Rangers de New York LNH 55 4 12 16 25 6 1 0 1 6
1948-1949 Rangers de New York LNH 14 0 5 5 2
1948-1949 Ramblers de New Haven LAH 11 0 3 3 8
1949-1950 Ramblers de New Haven LAH 17 3 4 7 13
Totaux LNH 464 99 166 265 213 46 7 19 26 32
Statistiques par saison[3]
Saison Équipe Ligue PJ  V   D   N  % V Séries éliminatoires
1950-1951 Rangers de New York LNH 70 20 29 21 43,6 % Non qualifiés
1951-1952 Rangers de New York LNH 23 6 12 5 37,0 % -

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Neil Colville New York Rangers - 2015-2016 Stats - New York Rangers - All Time Roster », sur rangers.nhl.com (consulté le 30 décembre 2015)
  2. (en) « Neil Colville, honoured member », sur Legends of Hockey Net (consulté le 25 mai 2011).
  3. (en) « Neil Colville hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database (consulté le 25 mai 2011).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La partie Carrière provient en grande partie ou totalement des pages 11 et 12 de : (en) Stan Fischler, New York Rangers : Greatest Moments and Players, Sports Publishing, , 248 p. (ISBN 978-1-61321-825-9)