Markus Näslund

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Markus Näslund (né le 30 juillet 1973 à Örnsköldsvik en Suède) est un joueur professionnel de hockey sur glace suédois. Il évoluait au poste d'ailier gauche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Näslund sous les couleurs des Rangers de New York en 2008-2009.

Näslund commence sa carrière avec l'équipe du MODO Hockey du championnat de Suède, l'Elitserien, puis signe avec les Penguins de Pittsburgh, équipe l'ayant choisi au 16e tour lors du premier tour du repêchage d'entrée dans la LNH 1991. Il débute avec les Penguins lors de la saison 1993-1994.

Après avoir réalisé 52 points (19 buts et 33 aides) en 66 matchs avec les Penguins au cours de la saison 1995-1996, il est échangé le 20 mars 1996 aux Canucks de Vancouver en retour d'Alek Stojanov. Avec le recul, cet échange est considéré comme un des pires de l'histoire de la LNH, puisque Näslund parviendra à faire sa place avec les Canucks en devenant un des meilleurs joueurs de l'équipe alors que Stojanov n'aura joué que 45 matchs pour 6 points (2 buts et 4 aides) avec les Penguins avant de terminer sa carrière dans les ligues mineures[1],[2],[3].

Après avoir joué deux saisons inférieures (41 puis 34 points) à celle de sa dernière année à Pittsburgh, il parvient à éclore avec les Canucks lors de la saison 1998-1999 en réalisant 66 points. Lors de cette même saison, il joue pour la première fois de sa carrière le Match des étoiles de la LNH. Il en jouera quatre autres au cours de sa carrière (2001, 2002, 2003, 2004).

Avant le début de la saison 2000-2001, il est nommé capitaine des Canucks suite au départ de Mark Messier[4]. Il continue à progresser offensivement et marque au cours de la saison 41 buts et 75 points en 72 parties. Une blessure au genou subie en fin de la saison le fait toutefois manquer le restant de la saison ainsi que les séries éliminatoires[5], alors perdus au premier tour contre l'Avalanche du Colorado. Malgré cette blessure, il est récompensé au sein du hockey suédois en remportant le premier trophée Viking, remis annuellement au meilleur joueur suédois de la LNH.

La saison suivante, il continue encore à progresser et réalise 90 points pour 40 buts. Cette saison marque les débuts du trio composé de Näslund, Todd Bertuzzi et Brendan Morrison, le trio étant surnommé la « West Coast Express », en référence à une ligne de transport ferroviaire de Vancouver[6].

Il réalise sa meilleure saison en carrière en 2002-2003, alors qu'il réalise 104 points pour 48 buts et 56 aides et termine deuxième dans la ligue au niveau des buts et des points[7]. À la fin de la saison, il est mis en niveau par la LNH en remportant le trophée Lester B. Pearson, remis au meilleur joueur de la ligue selon ses pairs. Il a été mis en nomination pour le trophée Hart, remis par les journalistes de hockey au meilleur joueur, mais est décerné à son compatriote suédois Peter Forsberg[8].

Lors de la saison 2004-2005 annulée en raison d'un lock-out, Näslund décide de jouer dans son pays en jouant pour le MODO. En jouant aux côtés de ses coéquipiers avec les Canucks, les jumeaux Henrik et Daniel Sedin, ainsi que Forsberg, il joue 17 parties pour 13 points.

Après avoir joué trois autres saisons avec les Canucks, le 3 juillet 2008, il signe un contrat de deux ans d'une valeur estimée à 8 millions de dollars avec les Rangers de New York. Il joue tous les matchs de son équipe au cours de la saison 2008-2009 et termine la saison en tant que meilleur buteur des Rangers avec 24 buts. Le 4 mai 2009, alors qu'il lui reste encore une année de contrat avec les Rangers, il annonce officiellement qu'il prend sa retraite[9]. Il aura réalisé au cours de sa carrière 869 points pour 395 buts et 474 aides, le tout en 1 117 matchs.

Le 17 novembre 2009, il décide de rechausser les patins en compagnie de Peter Forsberg pour prêter main forte au MODO hockey. L'équipe ne se qualifie pas pour les séries éliminatoires et Näslund met définitivement un terme à sa carrière.

Le 11 décembre 2010, le numéro 19 que portait Näslund est retiré par les Canucks, à l'occasion d'un match joué contre le Lightning de Tampa Bay. Il devient le troisième joueur des Canucks à avoir cet honneur après Stan Smyl et Trevor Linden[10].

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Avec l'équipe de Suède, il a remporté la médaille d'argent lors du championnat du monde de 1993 et la médaille de bronze lors des championnats du monde de 1999 et de 2002.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[11]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1988-1989 Örnsköldsviks SK Division 2 14 7 6 13 - - - - -
1989-1990 MODO hockey Division 1 2 1 1 2 0 5 0 0 0 0
1990-1991 MODO hockey Elitserien 32 10 9 19 14 - - - - -
1990-1991 MODO hockey J20 SuperElit
1991-1992 MODO hockey J20 SuperElit
1991-1992 MODO hockey Elitserien 39 22 18 40 54 - - - - -
1992-1993 MODO hockey Jr. 2 4 1 5 2 - - - - -
1992-1993 MODO hockey Elitserien 39 22 17 39 62 3 3 2 5 0
1993-1994 Lumberjacks de Cleveland LIH 5 1 6 7 4 - - - - -
1993-1994 Penguins de Pittsburgh LNH 71 4 7 11 27 - - - - -
1994-1995 Lumberjacks de Cleveland LIH 7 3 4 7 6 4 1 3 4 8
1994-1995 Penguins de Pittsburgh LNH 14 2 2 4 2 - - - - -
1995-1996 Penguins de Pittsburgh LNH 66 19 33 52 36 - - - - -
Canucks de Vancouver LNH 10 3 0 3 6 6 1 2 3 9
1996-1997 Canucks de Vancouver LNH 78 21 20 41 30 - - - - -
1997-1998 Canucks de Vancouver LNH 76 14 20 34 56 - - - - -
1998-1999 Canucks de Vancouver LNH 80 36 30 66 74 - - - - -
1999-2000 Canucks de Vancouver LNH 82 27 38 65 64 - - - - -
2000-2001 Canucks de Vancouver LNH 72 41 34 75 58 - - - - -
2001-2002 Canucks de Vancouver LNH 81 40 50 90 50 6 1 1 2 2
2002-2003 Canucks de Vancouver LNH 82 48 56 104 52 14 5 9 14 18
2003-2004 Canucks de Vancouver LNH 78 35 49 84 58 7 2 7 9 2
2004-2005 MODO hockey Elitserien 13 8 9 17 8 6 0 1 1 10
2005-2006 Canucks de Vancouver LNH 81 32 47 79 66 - - - - -
2006-2007 Canucks de Vancouver LNH 82 24 36 60 54 - - - - -
2007-2008 Canucks de Vancouver LNH 82 25 30 55 46 - - - - -
2008-2009 Rangers de New York LNH 82 24 22 46 57 7 1 2 3 10
2009-2010 MODO Hockey Elitserien 29 10 19 29 20 - - - - -
Totaux LNH 1 117 395 474 869 736 52 14 22 36 56

Statistiques internationales[modifier | modifier le code]

Statistiques internationales
Année Équipe Compétition PJ  B   A  Pts Pun Résultat
1990 Drapeau : Suède Suède -18 ans Championnat d'Europe junior 6 0 0 0 2 médaille d'or Médaille d'or
1991 Drapeau : Suède Suède -18 ans Championnat d'Europe junior 6 14 2 16 14 Quatrième place
1992 Drapeau : Suède Suède junior Championnat du monde junior 7 8 2 10 12 médaille d'argent Médaille d'argent
1993 Drapeau : Suède Suède junior Championnat du monde junior 7 13 11 24 33 médaille d'argent Médaille d'argent
1993 Drapeau : Suède Suède Championnat du monde 8 1 1 2 14 médaille d'argent Médaille d'argent
1996 Drapeau : Suède Suède Championnat du monde 1 0 0 0 0 Sixième place
1996 Drapeau : Suède Suède Coupe du monde 1 0 0 0 2 Éliminés en demi-finale
1999 Drapeau : Suède Suède Championnat du monde 10 6 4 10 16 médaille de bronze Médaille de bronze
2002 Drapeau : Suède Suède Jeux olympiques 4 2 1 3 0 Cinquième place
2002 Drapeau : Suède Suède Championnat du monde 3 1 2 3 0 médaille de bronze Médaille de bronze
2004 Drapeau : Suède Suède Coupe du monde 4 0 3 3 0 Éliminés en quart de finale

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Eight of the NHL's worst trades of all time », sur USA Today (consulté le 13 mars 2015).
  2. (en) « GM Craig Patrick leaving Penguins after nearly 17 years », sur USA Today (consulté le 13 mars 2015).
  3. (en) « What was the worst trade in Penguins history? », sur www.post-gazette.com (consulté le 13 mars 2015).
  4. (en) « O Captain! My Captain! », sur Vancouver Canucks (consulté le 13 mars 2015).
  5. (en) « Markus Naslund, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 13 mars 2015).
  6. (en) « Emotional time for Naslund », sur www.canada.com (consulté le 13 mars 2015).
  7. (en) « NHL 2002-03 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 13 mars 2015).
  8. « Le Vézina à Brodeur, le Hart à Forsberg », sur www.rds.ca (consulté le 13 mars 2015).
  9. « Naslund quitte les projecteurs »,‎ 2009 (consulté le 8 mai 2009)
  10. « Les Canucks vont retirer le chandail de Markus Naslund », sur La Presse (consulté le 13 mars 2015).
  11. (en) « Markus Näslund profile », sur Eurohockey.com (consulté le 4 février 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]