Mario Adorf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mario Adorf
Description de cette image, également commentée ci-après
Mario Adorf en octobre 2016
Naissance (87 ans)
Zurich (Suisse)
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemand
Drapeau de la Suisse Suisse
Profession Acteur

Mario Adorf est un acteur germano-suisse[1]né le 8 septembre 1930 à Zurich.

Distingué par de nombreux prix, il est l’un des acteurs actuels de langue allemande et italienne les plus marquants sur la scène, à l’écran et à la télévision.

Origines et études[modifier | modifier le code]

Mario Adorf est le fils naturel d'Alice Adorf, assistante radiologue allemande d’origine alsacienne (voir discussion) et d’un chirurgien italien (d'origine calabraise) marié, le Dr Matteo Menniti. Il a grandi auprès de sa mère en Allemagne à Mayen dans la région montagneuse de l’Eifel. Il fréquente le jardin d’enfants des sœurs de Borromeo et l’école communale. À partir de 1950, il étudie la philosophie, la psychologie, la criminologie, la littérature, l’histoire de la musique et la dramaturgie à l’université de Mayence. Il fait partie un temps d’un club de boxe et fut membre d’une troupe théâtrale d’étudiants.

En 1953, il va à Zurich pour y continuer ses études et travaille peu de temps comme figurant et assistant-metteur en scène au théâtre Schauspielhaus de Zurich. Il interrompt cependant sa formation d’acteur mais les continue à la célèbre école Otto Falckenberg de Munich. En 1954, il a ses premiers rôles au théâtre Kammerspiele de Munich où il est engagé à la fin de ses études de 1955 à 1962.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir joué quelques petits rôles au cinéma, il est découvert par un plus grand public pour son interprétation d’un meurtrier misogyne psychopathe dans Nachts, wenn der Teufel kam (La nuit, quand le diable venait). Par la suite, il est confiné pendant de nombreuses années dans le rôle du « méchant ».

Dans l’épopée style Western Winnetou (d’après le roman de Karl May), c’est lui qui tient le rôle de Santer, l’ennemi du chef indien Winnetou dont il tue la sœur Ntcho-Tchi (jouée par Marie Versini). Dans Die Herren mit der weissen Weste (Les hommes aux gilets blancs), il joue le bandit Bruno 'Dandy' Stiegler.

Il connaît aussi un succès international au cinéma. Son répertoire s’étend des rôles de petits malfrats et de brutes à ceux de chefs mafieux et de membres honorables de la haute société.

Il est aussi marqué par sa culture italienne. Dans Die Ermordung Matteottis (l’assassinat de Matteotti) il incarne le Duce Mussolini, à qui il ressemble d'ailleurs de façon marquante.

Il n'est pas ignoré du nouveau cinéma allemand. Dans le film Die verlorene Ehre der Katharina Blum (L'Honneur perdu de Katharina Blum, d’après le roman de Heinrich Böll), il incarne le commissaire Beizmenne.

Dans Le Tambour (d’après le roman de Günter Grass) il joue le rôle du père Mazerath qui meurt étouffé en avalant de travers son insigne du parti nazi NSDAP dans une cave pendant un bombardement.

Vers le milieu des années 1980, son image de marque change. Il devint l’archétype idéal pour interpréter les patriarches en tout genre, en particulier les chevaliers d’industrie comme dans Der grosse Bellheim (Le grand Bellheim).

Il est entre autres, la voix allemande du dragon dans Dragonheart. Adorf est apparu dans de nombreuses productions pour la télévision, en particulier dans celles du metteur en scène Dieter Wedel mais il n’a jamais abandonné complètement la scène. Au cours des dernières années, il écrit des livres et s’est aussi produit comme chanteur. Il participe en outre à des comédies légères comme Der Fenstersturz.

En 2007, il a est membre du jury du festival international cinématographique de Berlin présidé par le réalisateur américain Paul Schrader.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Adorf est marié en secondes noces depuis 1985 avec l’ancien mannequin Monique Faye (* 1946). Sa première épouse était l’actrice Lis Verhoeven dont il eut une fille, Stella Maria Adorf, devenue elle aussi actrice.

Il est resté fidèle à la ville de Mayen où il a passé son enfance et y a accepté plusieurs engagements. Il y est le président du festival Burgfestspiele.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Récompenses et honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir la rubrique "Discussion"

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :