Le Lion du désert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Lion du désert
Titre original أسد الصحراء (Lion of the Desert)
Réalisation Moustapha Akkad
Scénario H.A.L. Craig
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la Libye Libye
Genre Drame
Guerre
Historique
Durée 155 minutes
Sortie 1981

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Lion du désert (titre arabe أسد الصحراء, anglais Lion of the Desert) est un film américano-libyen de Moustapha Akkad sorti en 1981.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1929, le chef du gouvernement italien Benito Mussolini charge le général Rodolfo Graziani de résoudre le problème, en Libye, de la résistance armée des Bédouins, opposés à la colonisation de leur pays par l'Italie, et dont le chef spirituel est Omar Al Mokhtar. L'objectif de Graziani est la répression et surtout, la capture de Mokhtar, mais celui-ci mène une guérilla acharnée...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

La censure en Italie[modifier | modifier le code]

Les autorités italiennes ont interdit le film en 1982 parce que, selon les mots du ministre Giulio Andreotti, ce film serait "préjudiciable à l'honneur de l'armée". Le dernier acte de l'intervention du gouvernement contre le film date de 1987. Par la suite, les députés de Démocratie prolétarienne ont demandé au Parlement de montrer le film à la Chambre des députés.

Le film a finalement été diffusé à la télévision en Italie par la chaîne Sky Italia, le , lors de la visite officielle en Italie de Mouammar Kadhafi[1].

Réceptions[modifier | modifier le code]

L'historien de cinéma Stuart Galbraith IV écrit sur le film: "Un regard fascinant à l'intérieur d'une facette de la culture arabe profondément significatif encore pratiquement inconnu en dehors de l'Afrique du Nord et du monde arabe. Le Lion du Désert est un style Spartacus, David contre Goliath, un conte qui mérite plus de respect que ce qu'il a à ce jour. Il n'est pas un grand film, mais à la fin, il devient impérieux".

Le verdict de l'historienne britannique Alex von Tunzelmann sur le film est "Omar Mukhtar a été adoptée comme une figure de proue par de nombreux mouvements politiques libyens, y compris à la fois Kadhafi lui-même et les rebelles qui actuellement le combatte. Le Lion du Désert est une demi-heure trop long, mais sa représentation du colonialisme italien et de la résistance libyenne est globalement exact."

Le critique de cinéma Vincent Canby écrit: "Spectaculaire... presque une interminable série de grandes scènes de bataille".

Clint Morris commente le film comme: "Une grande aventure épique qui va se présenter comme un point culminant dans la carrière de producteur de Moustapha Akkad".

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Entre la Libye et l’Italie, une curieuse idylle postcoloniale

Lien externe[modifier | modifier le code]