Francesca Melandri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Francesca Melandri
Description de cette image, également commentée ci-après
Francesca Melandri en 2018
Naissance
Rome, Italie
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture italien
Genres

Œuvres principales

Francesca Melandri, née le à Rome, est une écrivaine, scénariste et documentariste italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Francesca Melandri commence sa carrière comme scénariste notamment pour des films de Cristina Comencini, Lamberto Bava, et Maurizio Zaccaro mais principalement pour la télévision italienne en participant à l'écriture de diverses séries[1]. Elle est également l'auteure d'un documentaire, intitulé Vera (2010), sur le témoignage d'une Croate juive, survivante des camps d'extermination[2].

En 2010, elle publie son premier roman, Eva dorme, qui la fait connaître sur la scène littéraire italienne. Elle obtient le prix Rapallo-Carige ainsi que le prix Stresa en 2012 pour Più alto del mare (également retenu dans la sélection finale du prix Campiello), roman qui reçoit également un accueil favorable en France[3].

Son troisième roman Sangue giusto (Tous, sauf moi), paru en 2017, aborde la question des conséquences au XXIe siècle de l'aventure coloniale italienne en Afrique orientale dans les années 1930. « La grande originalité du livre de Melandri est de jeter un pont entre ce passé colonial et l’arrivée aujourd’hui en Italie de migrants en provenance de la Corne de l'Afrique (Somalie, Djibouti, Éthiopie, Érythrée) »[4].

Francesca Melandri est la sœur de la femme politique Giovanna Melandri.

En 2020, lors de la pandémie de COVID-19, confinée depuis le 9 mars à Rome, elle écrit aux Européens une lettre « depuis leur futur » pour témoigner des conséquences de la pandémie qu'elle a vécue dans son pays. Ce texte est publié par plusieurs médias européens, comme Libération en France[5], The Guardian en Grande-Bretagne[6] et Der Spiegel en Allemagne[7].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Francesca Melandri sur l’Internet Movie Database.
  2. (en) Vera sur l’Internet Movie Database.
  3. Guillaume Goubert, « Douceur au temps des années de plomb », La Croix, 4 février 2015.
  4. Gladys Marivat, « Bons baisers d’Ethiopie italienne : « Tous, sauf moi », de Francesca Melandri », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  5. Francesca Melandri, « Lettre aux Français depuis leur futur », Libération,‎ (lire en ligne).
  6. (en-GB) Francesca Melandri, « A letter to the UK from Italy: this is what we know about your future », The Guardian,‎ (lire en ligne).
  7. (de) Francesca Melandri, « Francesca Melandri über die Corona-Entwicklung in Deutschland: Ich schreibe euch aus eurer Zukunft », Der Spiegel,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]