Mario (chanteur d'opéra)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mario.
image illustrant un chanteur image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un chanteur italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Giovanni Matteo
De Candia, ténor
Description de cette image, également commentée ci-après

Le ténor Giovanni Matteo De Candia, dit Mario

Surnom Mario
Nom de naissance Giovanni Matteo De Candia
Naissance
Cagliari, Sardaigne
Décès (à 73 ans)
Rome, Drapeau du Royaume d'Italie Royaume d'Italie
Activité principale Chanteur lyrique
Ténor
Style Opéra
Années d'activité 1838-1873
Maîtres Giulio Alari,Louis-Antoine Ponchard
Giulio Marco Bordogni
[1]
Conjoint Giulia Grisi
Descendants Rita De Candia, Cecilia Pearse De Candia, Clelia Vaughan De Candia

Giovanni Matteo De Candia dit Mario, né le à Cagliari en Sardaigne et mort le à Rome, est un chanteur d'opéra italien du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mario (Giovanni Matteo De Candia), dans le rôle de Don Giovanni, cf. l'opéra Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart ou de Raoul des Huguenots de Meyerbeer.

Le chevalier Giovanni Matteo De Candia[2] était le fils d'un général du royaume Sardo-Piédmontais, gouverneur militaire de Nice. Il ètudia à l'Académie Militaire de Turin, en sortant de ça en ténent. Pour des dettes qui son père refusa de payer pour lui il déserta et s'en fuit en France[3]. Beau et charmant, chanteur en amateur, il fut très bien accueilli dans les salons de Paris, notamment dans salon libéral de la princesse Belgiojoso, où il chanta dans l'Académie qui vit le "duel" pianistique entre Liszt et Thalberg[4]. Le directeur de l'Opéra, Duponchel, lui donna una sorte de rétribution mensuelle dans l'attente de lui faire débuter. Meyerbeer étant à la recherche d'un ténor pour les reprise de Robert le diable, lui fut signalé le jeune De Candia. Il l'écouta et, bien que douteux, il conduit le ténor jusqu'à ses débuts, avec beaoucoup de succès, malgré sa prononciation discutable du français, dans le rôle-titre de Robert[5]. Les scènes d'alors n'étant pas dignes d'un noble, il choisit pour débuter le nom d'artiste de Mario, avec lequel il deviendra célèbre. Pour la même raison, il promit à sa mère de ne jamais chanter en Italie. En France, il étudia le chant. Il débuta en 1839 à Londres avec Giulia Grisi dans Lucrezia Borgia de Donizetti. En ce temps là elle était liée à Lord Castlereagh junior, mais à partir de l'année suivante elle fut liée à Mario à la ville et sur la scène[6]. Ils chantaient d'abitude en hiver à Paris au Théâtre Italien, où Mario était passé en quittant l'Opéra, et en printemps à Londres, d'abord au Her Majesty's Theatre, ensuite au Covent Garden. En plaine été ils faisaent des tournées dans les provinces britanniques, notamment à Dublin. Ils chantaient aussi aux États-Unis et a Saint-Petersbourg. A' Londres en 1839 ou en 1840 il a connu Giuseppe Mazzini[7], dont fut très ami en soutenant la cause italienne. Il subventionna aussi la Spedizione dei Mille et Garibaldi, dont il reçu la visite dans sa principesque Villa Salviati, près de Florence. Très genereux il gagna des chiffres enormes mais passa se dernières annés à Rome, avec une pension lui donnée per ses amis anglais. Après la mort de la Grisi, qui lui avait donné six filles (trois mortes enfants), en 1969, ayant vendu sa ville, il lui fut nécessaire pursuivire sa carrière pour vivre. Il donna ses adieux à la scène à Londres le avec une triomphale réprésentation de La Favorita[8]. En 1872-73, il fut une tournée de concerts avec Carlotta Patti[9] (sœur de Adelina, très amie à Mario and Grisi), puis arreta de chanter. Etabli à Rome, il y mourut le . Il est enterré à Cagliari.

Sa voix de ténor, fraîche, pure et veloutée, s'associe à des dons d'acteur.

Répertoire et dates marquantes[modifier | modifier le code]

  • Repertoire complet de Mario, 61 titres (voir: Felice Todde, Il tenore gentiluomo. La vera storia di Mario (Giovanni Matteo De Candia), Ed. Zecchini, Varese 2016). Les dates et les lieux sont ceux des débuts du ténor.
  • Giacomo Meyerbeer: Robert le diable (Robert), Académie Royale de musique, Paris 30 novembre 1838.
  • Gioachino Rossini: Le Comte Ory (Rôle-titre), Académie Royale de musique, Paris 6 mai 1839.
  • Gaetano Donizetti: Lucrezia Borgia (Gennaro), Her Majesty's theatre, Londres 6 juin 1839.
  • Gateano Donizetti: L'elisir d'amore (Nemorino), Her Majesty's Theatre, Londres 13 juin 1839.
  • Vincenzo Bellini: Norma (Pollione), Her Majesty's Theatre, London 25 juillet 1839.
  • Fromental Halévy: Le Drapier (Urbain), prèmiere absolue, Académie Royale de musique, Paris 6 janvier 1840.
  • Gioachino Rossini: La donna del lago (Rodrigo), Her Majesty's Theatre, Londres 23 juillet 1840.
  • Gioachino Rossini: Il barbiere di Siviglia (comte d'Almaviva), Théâtre Italien (Odéon), Paris 3 décembre 1840.
  • Vincenzo Bellini: Beatrice di Tenda (Orombello), Théâtre Italien, Paris 8 février 1841.
  • Domenico Cimarosa: Gli Orazi e i Curiazi (Marco Orazio), Her Majesty's Theatre, Londres 4 mars 1841.
  • Vincenzo Bellini: La straniera (Arturo), Her Majesty's Theatre, Londres 13 mai 1841.
  • Gaetano Donizetti: Fausta (Crispo), Her Majesty's Theatre, Londres 29 mai 1841.
  • Gaetano Donizetti: Marin Faliero (il gondoliere), Her Majesty's Theatre, Londres 6 aout 1841.
  • Vincenzo Bellini: La sonnambula (Elvino), Theatre Royal, Liverpool, 20 aout 1841.
  • Vincenzo Bellini: I puritani (Arturo), Theatre Royal Liverpool ou Manchester, 23 aout 1841.
  • Gaetano Donizetti: Lucia di Lammermoor (Edgardo), Theatre Italien (Salle Ventadour), Paris 9 novembre 1841
  • Saverio Mercadante: La vestale (Decio), Théâtre Italien, Paris 23 décembre 1841
  • Gioachino Rossini: Stabat Mater (premièere absolue), Théâtre Italen, Paris 7 janvier 1842.
  • Giovanni Pacini: Saffo (Faone), Théâtre Italien, Paris 15 mars 1842.
  • Gaetano Donizetti: Anna Bolena (Percy), Theatre Royal, Dublin 14 septembre 1842.
  • Gaetano Donizetti: Linda di Chamounix (Visconte Carlo), Théâtre Italien, Paris 17 novembre 1842.
  • Gaetano Donizetti: Don Pasquale (Ernesto), première absolue, Théâtre Italien, Paris 3 janvier 1843.
  • Gioachino Rossini: Otello (rôle-titre), Theatre Italien, 20 février 1843.
  • W.A. Mozart: Don Giovanni (don Ottavio), Her Majesty's Theatre, Londres 5 mai 1843.
  • Gioachino Rossini: La gazza ladra (Giannetto), Her Majesty's Theatre, Londres 11 mai 1843
  • Gioachino Rossini: L'italiana in Algeri (Lindoro), Her Majesty's Theatre, Londres, mai ou juin 1843.
  • Gioachino Rossini: La Cenerentola (principe Ramiro), Her Majesty's Theatre, Londres 23 juillet 1843.
  • Giuseppe Persiani: Il fantasma (Adolfo), Théâtre Italien, Paris 14 décembre 1843.
  • Federico Ricci: Corrado d'Altamura (Roggero), Théâtre Italien, Paris 2 mars 1844.
  • Michael Costa: Don Carlos (rôle-titre), Her Majesty's Theatre, Londres 20 juin 1844
  • Vincenzo Bellini: Il pirata (Gualtiero), Théâtre Italen, Paris 5 décembre 1844.
  • W.A. Mozart: Così fan tutte (Ferrando), Her Majesty's Theatre, Londres 17 juillet 1845.
  • Domenico Cimarosa: Il matrimonio segreto (Paolino), Théâtre Italien, Paris 26 janvier 1846.
  • Giuseppe Verdi: I Lombardi alla prima crociata (Oronte), Her Majesty's Theatre, Londres 12 mai 1846.
  • Gaetano Donizetti: Don Gregorio [L' ajonell'imbarazzo] (Enrico), Her Majesty's Theatre, Londres 28 juillet 1846.
  • Giovanni Pacini: La fidanzata corsa (Alberto), Théâtre Italien, Paris 17 novembre 1846.
  • Giuseppe Verdi: I due Foscari (Jacopo), Théâtre Italien, Paris 17 décembre 1846.
  • Gioachino Rossini: La donna del lago (Giacomo V), Royal Italian Opera Covent Garden, Londres 12 aout 1847.
  • Gaetano Donizetti: La favorita (Fernando), Covent Garden, Londres 23 mai 1848.
  • Giacomo Meyerbeer: Gli Ugonotti [en italien] (Raoul), Covent Garden, Londres, 20 juillet 1848.
  • Daniel F.E. Auber: Masaniello [La muette de Portici, en italien] (role-titre), Covent Garden, Londres 15 mars 1849.
  • Giacomo Meyerbeer: Il profeta [en italien] (Giovanni di Leyda), Covent Garden, Londres 24 juillet 1849.
  • Gaetano Donizetti: Roberto Devereux (Roberto), Théâtre Imperial St. Petersbourg, 22 décembre 1849.
  • Gioachino Rossini: Semiramide (Idreno), Théâtre Imperial St. Petersbourg, janvier 1850.
  • Giacomo Meyerbeer: Roberto il diavolo [en italien] (Rambaldo), Covent garden, Londres 23 mai 1850.
  • Fromental Halévy: L'ebrea [en italien] (Lazzaro), Covent Garden, Londres 27 juillet 1950.
  • Giulio Alary: Sardanapalo [en italien] (rôle-titre), Théâtre Imperial St. Petersbourg, 7 ou 16 février 1852.
  • Giuseppe Verdi: Rigoletto (duca di Mantova), Theatre Imperial St. Petersbourg 12 février 1853.
  • Gaetano Donizetti: La figlia del reggimento (Tonio), Théâtre Imperial St. Petersbourg. 7 mars 1853.
  • Giuseppe Verdi: Il trovatore (Manrico), Théâtre Italien, Paris 20 novembre 1855.
  • Giovanni Bottesini: L'assedio di Firenze (Lodovico Martelli), Théâtre Italien, Paris 21 février 1856
  • Giuseppe Verdi: La traviata (Alfredo), Théâtre Italien, Paris 6 dècembre 1856.
  • Friedrich von Flotow: Marta [en italien] (Lionello), Théâtre Italien, Paris 11 février 1858.
  • Giuseppe Poniatowski: Don Desiderio (Federico), Théâtre Italien, Paris 16 mars 1858.
  • W.A. Mozart: Don Giovanni (rôle-titre), Covent Garden, Londres juin ou juillet 1858.
  • Saverio Mercadante: Il giuramento (Viscardo), Covent Garden, Londres 9 juillet 1859.
  • Giuseppe Verdi: Un ballo in maschera (Riccardo), Théâtre Italien, Paris, 13 janvier 1861.
  • Giacomo Meyerbeer: Les Huguenots [en français] (Raoul), Opéra, Paris 24 novembre 1862.
  • Charles Gounod: Faust [en italien] (rôle-titre),Covent Garden, Londres 19 mai 1864.
  • Charles Gounod: Romeo e Giulietta [en italien] (Romeo), Covent Garden, Londres 11 juillet 1867.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Raoul Meloncelli, « De Candia, Giovanni Battista Matteo, detto Mario », Dizionario Biografico degli Italiani, Roma, Treccani, vol. 33 « Enciclopedia italiana »,‎ (lire en ligne)
  2. Par sa naissance il possède les titres de chevalier et de noble (Familles de la noblesse de Sardaigne, cf. page 18) en sus de l'appellatif de don avant le prénom, selon une ancienne tradition codifiée en dernier ressort par le décret royal italien 651 de l'année 1943 qui approuve l'Ordinamento dello stato nobiliare italiano (ordre de l'état de la noblesse italienne) à l'article 39.
  3. voir sa lettre au frère Charles dans l'Archive Historique de la Commune de Cagliari.
  4. Jules Janin sur le journal des débats, 21 mars 1837
  5. Giacomo Meyerbeer, Briefwchsel und Tagebuecher, vol. III, Berlin-New York 1975. La France Musicale, Revue et Gazette musicale, etc., décembre 1838.
  6. Elizabeth Forbes, Mario and Grisi. A Biography. London 1985.
  7. Voir les Lettres de Mazzini Edizione Nazionale, Imola, plusieurs années, notamment de Londres à sa mère le 11 juillet 1839.
  8. Davison, The Times 20 juillet 1871. The New York Times 21 luillet 1871, etc. etc.
  9. The New York Times, 1 septembre , 12 septembre, 19 septembre 1872, 2 janvier 1873 etc. etc.

Liens externes[modifier | modifier le code]