Giulia Grisi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giulia Grisi
Giulia grisi donna anna.JPG
Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 58 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Tessiture
Conjoint
Giulia Grisi dans le rôle titre de Norma

Giulia Grisi (née le à Milan, alors capitale du Royaume d'Italie et morte d'une pneumonie à Berlin le ) est une cantatrice italienne (soprano) du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giulia est la nièce de Giuseppina Grassini ; sa sœur aînée Giuditta Grisi (1805-1840) fera également une carrière comme soprano. Elle est aussi la cousine de la célèbre danseuse Carlotta Grisi.

Élève de la Pasta et certainement de la Grassini, elle débute à Bologne en 1829, puis à la Scala en 1831 où elle participe à la création de Norma au côté de Pasta. Elle se produit à Londres et Paris où elle reste fidèle au Théâtre italien de Paris. Elle épouse en 1836 le vicomte Achille Auguste César de Melcy, mariage qui tournera court.

Elle se produit à Londres en 1839 avec Mario de Candia, Marquis de Candia, avec qui elle va partager sa vie et sa carrière ; elle épouse Mario à Londres. Ils forment un couple idéal à la ville et sur scène.

Après une tournée aux États-Unis, elle quitte la scène en 1860.

Elle est inhumée à Paris au Père-Lachaise, où sa tombe porte l'inscription : « Marquise Juliette de Candia ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Classement par date de parution.

  • Louis Hauman et Compagnie, Revue universelle : bibliothèque de l'homme du monde et de l'homme politique, vol. 34,‎ (lire en ligne), p. 98.
  • Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des contemporains, contenant toutes les personnes notables de la France et des pays étrangers, vol. 1, Éditions Hachette,‎ (lire en ligne), p. 793-794.
  • (en) Cecilia Pearse De Candia et Frank Hird, The Romance of a Great Singer. A Memoir of Mario, Londres, Smith and Elder & Co,‎ .
  • Henri Manceau, « Grandeurs et misères des vieilles pierres ardennaises : en Argonne, l'abbaye de Chéhery », L'automobilisme ardennais, no 86,‎ , p. 9-19.
  • (en) Vera Brodsky Lawrence, Strong on Music. Reverberations 18850-18856, University of Chicago Press,‎ , p. 514-556.
  • Bertrand Dermoncourt, L'univers de l'opéra, Éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins »,‎ (lire en ligne).

Webographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]