Lucio Dalla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lucio Dalla

Description de cette image, également commentée ci-après

Lucio Dalla en 2008

Informations générales
Naissance
Bologne, Drapeau de l'Italie Italie
Décès (à 68 ans)
Montreux, Drapeau de la Suisse Suisse
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Genre musical Chanson italienne
Instruments Clarinette, piano
Site officiel Site officiel

Lucio Dalla, né à Bologne le et mort le à Montreux (en Suisse)[1],[2], est un chanteur, musicien (piano et clarinette) et compositeur italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Originaire de Bologne, son père était directeur d'un club de ball-trap de la ville (il est cité dans la chanson Come è profondo il mare, « père, vous étiez un grand chasseur de cailles et faisans ... »), sa mère, Iole Melotti (qui figure sur la pochette de l'album Cambio), était couturière à domicile, tandis que son oncle, Ariodante Dalla, était un chanteur populaire connu dans les années quarante et cinquante.

Lucio Dalla perd son père très jeune et est élevé par sa mère. Il commence à jouer de la clarinette dans le groupe Reno Jazz Gang à Bologne. En 1962, il rentre dans le groupe I Flipper avec lequel il fait ses débuts sur scène à Turin. Suite au Cantagiro de 1963, Gino Paoli persuade Dalla de commencer une carrière solo, certain qu'il deviendra le premier chanteur soul italien[3].

Carrière solo[modifier | modifier le code]

Il sort son premier 45 tours en 1964 Lei et Ma questa sera, puis il crée le groupe Idoli avec lequel il fera son premier album 1999 en 1966. En 1971, il participe au festival de San Remo et présente la chanson 4/3/1943 (objet d'une reprise en français par Dalida: Jésus Bambino). En 1973 Dalla décide de mettre fin à sa collaboration pour l'écriture des textes avec Sergio Bardotti et Gianfranco Baldazzi, il décide de travailler avec Roberto Roversi, un poète de Bologne (cette collaboration durera pendant quatre ans). Après de violents désaccords avec Roversi, Dalla décide de travailler seul : il sera désormais l'auteur compositeur de ses chansons. En 1979 avec son album Lucio Dalla qui se vend à plus d'un million d'exemplaires, Dalla devient un chanteur très populaire. Sa tournée Banana republic avec Francesco De Gregori fait salle comble. Il écrit la chanson Caruso en hommage au ténor Enrico Caruso, qui sera un immense succès et se vendra à plus de neuf millions d'exemplaires[4]. Il compose aussi des musiques de films pour Monicelli, Verdone, Placido… Dalla crée aussi plusieurs émissions pour la télévision Taxi pour Rai 3, La Bella e la Bestia avec Sabrina Ferilli. En raison de ses mérites, le 9 juillet 1999 l'Université de Bologne lui confère le titre de docteur Honoris causa dans les disciplines des « Arts, musique et spectacle ». Il meurt d'une crise cardiaque à Montreux le 1er mars 2012.

Chef d'orchestre[modifier | modifier le code]

Au Festival de San Remo 2012, il a dirigé un orchestre. (Rai 1)

Style de Lucio Dalla[modifier | modifier le code]

Son style, très particulier, est influencé par de grands paroliers comme Fabrizio De André, Francesco De Gregori et Roberto Vecchioni. Lucio Dalla avec son écriture anticonformiste, à la fois joyeuse et inquiétante, joue avec la langue de tous les jours. Ses chansons très intimistes évoquent sa fascination pour la mer (dans Com'é profondo il mare et Nun parlà), c'est aussi un Dalla adolescent qui se dévoile dans ses textes (Stella di mare e futura). Pendant 10 ans, la critique et le public feront l'éloge du style poétique et musical de Dalla qui arrive, avec simplicité et tendresse, à émouvoir toute une génération.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1999 (1966)
  • Terra di Gaibola (1970)
  • Storie di casa mia (1971)
  • Il Giorno aveva cinque teste (1973)
  • Anidride solforosa (1975)
  • Automobili (1976)
  • Come è profondo il mare (1977)
  • Lucio Dalla (1979)
  • Banana Republic (1979) avec Francesco De Gregori
  • Dalla (1980)
  • Lucio Dalla (Q Disc) (1981)
  • Dalla 1983 (1983)
  • Viaggi organizzati (1984)
  • Bugie (1985)
  • DallAmeriCaruso (1986)
  • Dalla/Morandi (1988)
  • Cambio (1990)
  • Amen (1992)
  • Henna (1993)
  • Canzoni (1996)
  • Ciao (1999)
  • Live @ RTSI (2000) (registrazioni del 1978)
  • Luna Matana (2001)
  • Lucio (2003)
  • 12.000 lune (cofanetto/raccolta) (2006)
  • Il contrario di me (2007)
  • La neve con la Luna (2008)
  • Angoli nel cielo (2009)
  • Work in Progress (2010) avec Francesco De Gregori
  • Pinocchio (bande originale de film)

Duos[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]