Eugenio Bennato

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un musicien image illustrant italien
image illustrant un chanteur image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un musicien italien et un chanteur italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Eugenio Bennato
Eugenio Bennato Taranta.jpg

Eugenio Bennato

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (68 ans)
NaplesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Fratrie
Giorgio Zito (d)
Edoardo BennatoVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Trio Bennato (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Label
EMI Records (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique
signature d'Eugenio Bennato

signature

Eugenio Bennato (né le 16 mars 1947 à Naples - ) est un chanteur et musicien italien, auteur-compositeur-interprète.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eugenio Bennato fonde en 1968 la Nuova Compagnia di Canto Popolare (NCCP), un groupe dédié à la musicale populaire de l'Italie du sud. Dans les années 1970, la NCCP conquiert un jeune public et des artistes italien qui forment une nouvelle Scuola Napoletana (le célèbre Pino Daniele, Edoardo Bennato, Toni Esposito, Alan Sorrenti). Avec la NCCP, il enregistre six disques et enchaine des tournées (France, Angleterre, Allemagne, URSS, Argentine, etc.).

En 1976, il fonde Musicanova et commence sa carrière d'auteur compositeur avec toujours des références constantes au style traditionnel du sud de l'Italie. Il réalise de nombreux disques dont Brigante se more en 1979, des chansons sur le brigandage méridional devenues aujourd'hui des classiques populaires du sud italien.

Après des bandes son pour la télévision, le cinéma, le théâtre et le ballet classique durant les années 1980 et 1990, il fonde le mouvement Taranta Power qui fait naitre un regain d'intérêt pour les rythmes de la tarentelle rituelle (en lien avec ce qu'en Français, on peut nommer le tarentisme). « Taranta Power » est un travail discographique qui se marque comme une synthèse musicale d'un mouvement qui rassemble les diverses formes de tarentelle des régions du sud de l'Italie. Il publie en 2000 et 2001, Lezioni di Tarantella et Taranella del Gargano avec les voix des héritiers directs de cette tradition musicale. Au lieu de rester dans le sud de l'Italie, Taranta Power s'ouvre sur l'ensemble de la Méditerranée pour mieux faire connaitre son mouvement en Italie et surtout aux pays de la Grande Méditerranée.

Indiquant lui-même renoncer aux succès commerciaux faciles pour une musique d'auteur qui plonge ses racines dans la tradition, il réussit à faire naitre un mouvement de jeunes musiciens. Ces derniers font aujourd'hui revivre les rythmes de la musique populaire du sud de l'Italie dont la Tarantella (Officina Zoe, Nidi d'Aracetc.).

Il tourne en 2000 avec les mæstri historiques de la tarentelle dans toute l'Italie (Florence, Milan, Padoue, Bologne, Rome). La tournée internationale Taranta Power l'entraine dans les pays de l'Europe de l'est puis en 2000/2001, aux États-Unis, au Canada, Australie, Maroc, France, Espagne, Algérie, Tunisie, Égypte, Grande Bretagne, etc.

En 2001, il fonde l'école di Tarantella e danze popolari del Mediterraneo Taranta Power à Bologne, avec Silvia Coarelli et Maristella Martella pour mieux collecter, rechercher et divulguer les danses populaires du sud de l'Italie.

Depuis, la musique d'Eugenio Bennato ne cesse de mélanger musique traditionnelle italienne et rythme/voix méditerranéen.

Comme il le dit dans la pochette du disque Da Lontano, « Dans les chants de tradition orale résonnait la mémoire historique des grands bouleversements récents tels l'unité italienne, l'émigration mais aussi des événements plus anciens et fabuleux, la lutte contre les pirates, les voyages aventureux autour de la Méditerranée, le contact avec les peuples de rives lointaines, l'écho mauresque des sons, des mots et des rythmes. Et dans toutes les régions de l'Italie méridionale, il suffisait de sortir des zones urbaines, de traverser collines et campagnes, pour retrouver la cadence exténuante du tambour, le son pur de la guitare battante, la rime magique du vers populaire. »

Discographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]