Louis Crelier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Louis Crelier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Louis Crelier, né le à Neuchâtel (Suisse), est un compositeur et producteur suisse. Il est connu pour ses musiques de film et de théâtre, et il est fondateur et ancien vice-président de FFACE (Federation of Film and Audio-Visual Composers of Europe). Louis Crelier est membre de la World Soundtrack Academy et de l’Académie du Cinéma Européen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis Crelier découvre la musique à travers le piano classique autant qu'à travers la musique rock et pop des années 1970, qu'il joue comme claviers et chanteur. Il commence sa vie professionnelle en 1975. Attiré par le monde du spectacle, il est engagé, en 1978, à plein-temps pendant trois ans pour composer la musique des spectacles du Théâtre Populaire Romand (TPR) et des mises en scène de Charles Joris.

Dès 1981, il se spécialise dans la composition de musique de film. Depuis le réalisateur Jean-Jacques Lagrange avec Mérette, en passant par Thomas Koerfer, qui lui ouvrit en 1985 les portes de la Suisse allemande et de l'Allemagne avec Concert pour Alice, jusqu'à Denis Rabaglia avec Azzurro, Louis Crelier a composé plus de 80 musiques pour le cinéma et la télévision. En 1984, il reçoit le prix de la vocation des mains de la Baronne de Rothschild pour son travail dans le domaine de la musique de film. Il remporte également en 1994 le grand prix du 40e anniversaire de la Télévision suisse romande pour sa composition Couleur Noir et Blanc. En 2001, la chanson Quante cose chiare du film Azzurro est nommée aux World Soundtrack Awards, dans la catégorie ”Meilleure Chanson écrite pour un film” aux côtés de compositeurs tels que John Williams ou Hans Zimmer. En 2004, il devient membre de l’European Film Academy et compose la musique du film Coma de Mike Figgis. En 2006, il est nommé aux European Soundtrack Awards pour la musique de Pas de Panique de Denis Rabaglia.

Louis Crelier continue néanmoins son histoire d'amour avec le théâtre notamment avec Dominique Catton et Pinocchio (Théâtre Am Stram Gram, Genève), Hervé Loichemol et Rester Partir (Vidy, Lausanne), avec Gérard Demierre, M. Scrooge, et Le Petit Prince (Petit Théâtre, Lausanne), en passant par une musique de ballet Deux, pour les anciens danseurs de Béjart, Tom Crocker & Jackie Planeix. Il retrouve aussi régulièrement Charles Joris (Marie Tudor, Le Jeu de Hotsmakh) et continue d’écrire des œuvres de concert telles que The Twin Stars Symphony ou High Moon Serenade pour cordes (en hommage à Bernard Herrmann).

Parallèlement à son activité de compositeur, Louis Crelier a toujours chanté, notamment dans le domaine de la musique rock - l'album 33 Détours - mais encore comme "chanteur de jazz" avec le Louisiana Dandies Jazz Orchestra de l'arrangeur René Hagmann. Dès 1993, Crelier a tourné sur scène avec le Cotton Club Jazz Orchestra et sur disque avec The Jazz Singer. Passant du jazz au blues, des années vingt aux années soixante-dix, Louis Crelier, chanteur, sort un nouvel album On the road again et part en tournée en 1997 avec Bluesbeggars (avec les guitaristes Laurent Poget et John Woolloff) tout en continuant de composer pour le grand et le petit écran. Louis Crelier a créé plusieurs œuvres de théâtre musical: Fables (La Fontaine), Le Jeu de Hotsmakh (yiddish), L’Oiseau Vert (Gozzi), Rhapsodia (musiques nomades) avec sa fille Tatiana Eva-Marie, Le Bourgeois Gentilhomme d’après Molière, et Le Violon magique (conte tzigane) avec sa fille. Il est aussi membre du Conseil d’administration de la SSA (Société Suisse des Auteurs).

Récemment, il se consacre à l'opéra: La Citadelle de Verre sur un livret de Pierre Christin en collaboration avec Valérie Letellier en tant que co-parolière et La Passion selon Marie sur un livret de Valérie Letellier.

Musico-filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Comme producteur ou éditeur
  • 1992 : Requiem de Reni Mertens & Walter Marti, musique de Léon Francioli, (Prix de la Critique, Locarno 1992, Sélection suisse aux Oscars 1994)
  • 1990 : Jacques et Françoise de Francis Reusser, musique de Carlo Boller
  • 1989 : Tennessee Nights de Nicolas Gessner, avec Julian Sands, musique de Gabriel Yared
  • 1986 : Folie Suisse de Christine Lipinska, avec Richard Bohringer, Jean-François Balmer, musique de Armande Altaï

Télévision[modifier | modifier le code]

Liens Externes[modifier | modifier le code]

http://www.creliermusic.ch http://www.lyrique-en-scene.ch/