Liliaceae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liliacées

Les Liliacées[1] (Liliaceae Juss.) sont une famille de plantes à fleurs monocotylédones, généralement à bulbes. C'était l'une des plus importantes familles selon la classification de Cronquist (1981), avec une centaine de genres. Plus récemment, en classification phylogénétique, elle comprend toujours des plantes bien connues comme les lys (ou lis), les tulipes ou les fritillaires.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom vient du genre Lilium issu du latin līlĭum lis, plante, fleur[2].

Description[modifier | modifier le code]

Cette famille se compose essentiellement de plantes herbacées vivaces. Géophytes d'habitats ouverts et aux saisons courtes de croissance, elles sont pourvues d'un bulbe qui produit des pousses aériennes annuelles à développement rapide et qui persistent pendant la saison défavorable sous terre. Les fleurs à floraison éphémère émettent de signaux visuels (formes et couleurs) et olfactifs (odeurs, parfums) forts pour attirer les pollinisateurs. La dispersion des graines loin du pied producteur se fait par l'utilisation du vent (anémochorie, facilitée par des expansions légères des graines ailées)[3].

Certaines espèces de Liliacées comestibles sont aujourd'hui classées dans la famille des Amaryllidaceae, notamment l'oignon, l'ail, l’échalote, qui produisent des bulbes très appréciés en cuisine et interviennent dans de nombreuses recettes, de même que le poireau. L'asperge fait actuellement partie de la famille des Asparagaceae. Ces plantes comestibles fournissent lors de la digestion un grand nombre de fibres alimentaires (qui ne sont pas assimilées par l'intestin grêle) et nourrissent ainsi les bactéries mutualistes de notre microbiote[4].

Classification[modifier | modifier le code]

En classification classique de Cronquist (1981)[5], la famille des Liliaceae contenait une centaine de genres.

Les recherches récentes ont fait éclater cette famille qui n'avait rien d'un groupe monophylétique. Aujourd'hui les Liliacées proprement dites ne comptent plus que quatre cent vingt espèces réparties en une dizaine de genres, et plus d'une vingtaine de sous-familles se sont vu attribuer le statut de famille.

Parmi les familles ayant reçu des genres anciennement dans la famille des Liliaceae, on trouve :

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Genres restants en classification phylogénétique APG III (2009)[6][modifier | modifier le code]

Selon World Checklist of Selected Plant Families (WCSP) (4 juin 2016)[7] :

Selon Angiosperm Phylogeny Website (4 juin 2016)[8] :

Selon NCBI (4 juin 2016)[9] :

Selon DELTA Angio (4 juin 2016)[10] :

Selon d'autres sources[Lesquelles ?] :

Genres en classification classique de Cronquist (1981)[5][modifier | modifier le code]

Selon GBIF (3 juin 2022)[11] :

Selon ITIS (15 avr. 2010)[12] :

Sous-familles passées au rang de familles[modifier | modifier le code]

Confusions possibles[modifier | modifier le code]

Certaines espèces de Liliaceae peuvent être confondues avec des espèces de la famille des Amaryllidaceae, par exemple les Nivéoles (genres Leucojum, Galanthus, Acis) sont des Liliaceae en classification classique de Cronquist (1981)[5] et des Amaryllidaceae en classification phylogénétique APG III (2009)[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Informations lexicographiques et étymologiques de « liliacées » dans le Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales
  2. « Liliaceae — acadpharm », sur dictionnaire.acadpharm.org (consulté le )
  3. (en) Shmida, A., and A. Dafni. 1989. Blooming strategies, flower size and advertising in the ‘‘lily-group’’ geophytes of Israel. Herbertia 45:111–123
  4. Giulia Enders, Le Charme discret de l’intestin, Actes Sud, 2015, p.324-334
  5. a b et c (en) Arthur Cronquist, An Integrated System of Classification of Flowering Plants, New York, Columbia University Press, (ISBN 0-231-03880-1, OCLC 1136076363, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  6. a et b (en) Angiosperm Phylogeny Group, « An update of the Angiosperm Phylogeny Group classification for the orders and families of flowering plants: APG III », Botanical Journal of the Linnean Society, Wiley-Blackwell, Linnean Society of London et OUP, vol. 161, no 2,‎ , p. 105–121 (ISSN 0024-4074 et 1095-8339, DOI 10.1111/J.1095-8339.2009.00996.X)Voir et modifier les données sur Wikidata
  7. WCSP. World Checklist of Selected Plant Families. Facilitated by the Royal Botanic Gardens, Kew. Published on the Internet ; http://wcsp.science.kew.org/, consulté le 4 juin 2016
  8. Stevens, P. F. (2001 onwards). Angiosperm Phylogeny Website. Version 14, July 2017 [and more or less continuously updated since]." will do. http://www.mobot.org/MOBOT/research/APweb/, consulté le 4 juin 2016
  9. NCBI, consulté le 4 juin 2016
  10. DELTA Angio, consulté le 4 juin 2016
  11. GBIF Secretariat. GBIF Backbone Taxonomy. Checklist dataset https://doi.org/10.15468/39omei accessed via GBIF.org, consulté le 3 juin 2022
  12. Integrated Taxonomic Information System (ITIS), www.itis.gov, CC0 https://doi.org/10.5066/F7KH0KBK, consulté le 15 avr. 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]