Dracaena (genre végétal)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dracaena.

Le genre Dracaena a été créé par Linné en 1767 dans Systema Naturae ed.12, 2:246[1], et classé parmi les Hexandria (à 6 étamines libres et égales) Monogynia (1 pistil). Linné avait à l'époque identifié 6 espèces de Dracaena avec Dracaena draco comme espèce type. Actuellement, The Plant List en répertorie 372[2] dont de nombreux synonymes. Le nom de genre Dracaena dérive du grec drakaina δρακαινα « dragon femelle ». En français, le nom vernaculaire est dracéna.

Dracaena est un genre de la famille des Liliaceae (ou Dracaenaceae) selon la classification classique, ou des Asparagaceae (ou Ruscaceae) selon la classification phylogénétique.

La majorité des espèces est d'origine africaine. Mwachala[3] a décrit 38 espèces de dracénas, originaires d'Afrique tropicale. Quelques espèces viennent d'Asie du sud, d'Australie et une espèce d'Amérique centrale. On y trouve des plantes herbacées, des arbustes et des arbres.

Depuis l'établissement des Dracaena par Linné, le genre a été souvent mêlé avec les Cordylines Commers. ex. Juss. Au XIXe siècle, les horticulteurs ont produit de nombreuses variétés panachées de Cordyline qui ont été pourvues d'un nom latin en Dracaena. La distinction des deux genres se fait pourtant facilement : les Cordylines ont une nervation penninerve alors que les Dracénas sont parallélinerves.

Les Dracaena sont aussi intimement reliés aux Sansevieria. Dans l'analyse combinée de Rudall et al. (2000) ils forment un clade propre, les Dracaenoid[4].

L'écorce de certains dragonniers âgés laisse suinter une sorte de résine qui devient rouge et cassante en séchant. Elle est pour cette raison appelée « sang de dragon ».

Liste d'espèces[modifier | modifier le code]

Dracaena braunii, bambou porte-bonheur

Il est composé d'une vingtaine d'espèces d'aspect et de taille très variable :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. BHL Systema naturae
  2. ThePlantList
  3. (en) Geoffrey Mwachala, Systematics and ecology of Dracaena L. (Ruscaceae) in Central, East and Southern Africa, Doctoral Thesis, Universität Koblenz-Landau, Campus Koblenz, Universitätsbibliothek, (lire en ligne)
  4. Rudall, P.J., J.G.Conran and M.W.Chase,, « Systematics of Ruscaceae/Convallariaceae: a combined morphological and molecular investigation. », Bot.J.Linn.Soc., vol. 134,‎ , p. 73-92

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :