Gagée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gagea
Description de cette image, également commentée ci-après

Gagea granatelli

Classification APG III (2009)
Règne Plantae
Clade Angiospermes
Clade Monocotylédones
Ordre Liliales
Famille Liliaceae

Genre

Gagea
Salisb., 1806

Synonymes

  • Lloydia Salisb. ex Rchb.[1]
  • Boissiera Haens. ex Willk.[1]
  • Bulbillaria Zucc.[1]
  • Cronyxium Raf.[1]
  • Giraldiella Dammer[1]
  • Hemierium Raf.[1]
  • Hornungia Bernh.[1]
  • Nectarobothrium Ledeb.[1]
  • Ornithoxanthum Link[1]
  • Plecostigma Turcz.[1]

Les gagées (genre Gagea) sont des petites plantes monocotylédones à bulbe appartenant à la famille des Liliacées. À l'exception d'une ou deux espèces à fleurs blanches, elles ont toutes des fleurs jaunes à six tépales libres, formant le plus souvent une étoile, parfois une cloche. Les diverses espèces sont très proches les unes des autres, se différenciant par l'absence ou la présence de poils, et surtout par le nombre et la forme des feuilles basales (très grandes) et caulinaires.

Gagea a été dédiée par Richard Anthony Salisbury (1761-1829) en 1806 à Thomas Gage, botaniste anglais (1781–1820)[2].

La plupart des espèces poussent sur le calcaire, souvent en région méditerranéenne, et font l'objet d'arrêtés de protection en France et dans les pays voisins (Espagne, Italie notamment).

Principales espèces (France)[modifier | modifier le code]

Liste des sections et espèces[modifier | modifier le code]

Selon BioLib (27 mars 2016)[1] :


Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Richard Anthony Salisbury, « On the Characters of a distinct Genus hitherio confounded with Ornithogalum, and called Gagea », Annals of Botany, vol. 2,‎ , p. 553-557 (lire en ligne)