Les Rairies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de Maine-et-Loire
Cet article est une ébauche concernant une commune de Maine-et-Loire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Les Rairies
Le centre du village.
Le centre du village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Angers
Canton Tiercé
Intercommunalité C.C. Anjou Loir et Sarthe
Maire
Mandat
Joëlle Charrier
2014-2020
Code postal 49430
Code commune 49257
Démographie
Gentilé Rairieux, Rairieuse
Population
municipale
987 hab. (2014)
Densité 117 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 39′ 06″ nord, 0° 12′ 16″ ouest
Altitude 34 m (min. : 22 m) (max. : 43 m)
Superficie 8,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Les Rairies

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Les Rairies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Les Rairies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Les Rairies

Les Rairies est une commune française située dans le département de Maine-et-Loire en région Pays de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune angevine du Baugeois, Les Rairies se situe au sud-est de Durtal, sur la route D 138 Fougeré, en limite du département de la Sarthe[1].

Les Rairies se situe sur l'unité paysagère du Plateau du Baugeois[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village des Rairies est un ancien village d'où les hommes venaient extraire la pierre, blanche plus dure que la pierre de tuffeau (qui a notamment servi à construire le Prytanée militaire de la Flèche et bien d'autres monuments).

Par la suite, c'est la fabrication de la brique qui a succédé à l'extraction de la pierre.
Cette tradition est d'ailleurs toujours d'actualité puisque la commune compte encore quatre entreprises de briqueterie aujourd'hui. Cette activité a, depuis toujours, fait vivre sa population et grâce à elle, les Rairies ont pu devenir un village à part entière avec son administration et même son église construite au XIXe siècle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Joëlle Charrier[3]    
Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté de communes Anjou Loir et Sarthe, elle-même membre du syndicat mixte Pays des Vallées d'Anjou.

Population et société[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1866. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 987 habitants, en augmentation de 1,96 % par rapport à 2009 (Maine-et-Loire : 3,2 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
1 282 1 194 1 080 1 100 1 125 1 034 987 934 874
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
830 766 772 790 711 724 765 810 781
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014 - -
764 802 854 866 956 973 987 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006 [7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (18,2 %) est en effet inférieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (21,4 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,7 % contre 48,7 % au niveau national et 48,9 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 50,7 % d’hommes (0 à 14 ans = 20 %, 15 à 29 ans = 19 %, 30 à 44 ans = 19,8 %, 45 à 59 ans = 23,7 %, plus de 60 ans = 17,5 %) ;
  • 49,3 % de femmes (0 à 14 ans = 20,8 %, 15 à 29 ans = 18 %, 30 à 44 ans = 21,7 %, 45 à 59 ans = 20,6 %, plus de 60 ans = 18,9 %).
Pyramide des âges à Les Rairies en 2008 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,6 
6,0 
75 à 89 ans
7,9 
11,5 
60 à 74 ans
10,4 
23,7 
45 à 59 ans
20,6 
19,8 
30 à 44 ans
21,7 
19,0 
15 à 29 ans
18,0 
20,0 
0 à 14 ans
20,8 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[9].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Économie[modifier | modifier le code]

Sur 47 établissements présents sur la commune à fin 2010, 11 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), 17 % du secteur de l'industrie, 13 % du secteur de la construction, 43 % de celui du commerce et des services et 17 % du secteur de l'administration et de la santé[10].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église.
  • Forêt de Chambiers avec étangs et randonnées.
  • Dans le centre du village, fours et granges, marques du passé briquetier du village. Le Croc, ancien séchoir, est très bien conservé. Il fonctionne encore aujourd'hui du jeudi de l'ascension à la Saint-Michel.
  • Au cœur du village, l'église, datant du XIXe siècle, domine la place du village et ses commerces.
  • Près du Loir, à la limite de Durtal, ancienne chapelle, la chapelle de Chalou.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. IGN et BRGM, Géoportail Les Rairies (49), consulté le 7 octobre 2012
  2. Département de Maine et Loire - DIREN Pays de la Loire - DDE Maine et Loire, Atlas des paysages de Maine-et-Loire, Le Polygraphe Éditeur, 2003, p. 58 à 71 - Données consultables sur WikiAnjou.
  3. Réélection 2014 : « Liste des maires élus en 2014 », sur le site de la Préfecture du département de Maine-et-Loire (consulté le 19 avril 2014).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. « Évolution et structure de la population à Les Rairies en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 23 avril 2012)
  9. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 23 avril 2012)
  10. Insee, Statistiques locales du territoire de Les Rairies (49), consultées le 8 mai 2013.