Le Locheur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Locheur
Le Locheur
L'église Saint-Jacques.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Vire
Canton Aunay-sur-Odon
Intercommunalité Communauté de communes Pré-Bocage Intercom
Commune Val d'Arry
Statut Commune déléguée
Maire délégué Arnaud Dubois
2017-2020
Code postal 14210
Code commune 14373
Démographie
Population 260 hab. (2015)
Densité 71 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 06′ 14″ nord, 0° 33′ 09″ ouest
Altitude Min. 50 m
Max. 131 m
Superficie 3,68 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Val d'Arry
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 15.svg
Le Locheur

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 15.svg
Le Locheur

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Le Locheur

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Le Locheur

Le Locheur est une ancienne commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie (région administrative), devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Val d'Arry.

Elle est peuplée de 260 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est aux confins de la plaine de Caen, du Bessin et du Bocage virois, dans le Pré-Bocage, désignation récente, sorte de seuil du Massif armoricain. Son bourg est à 4,5 km à l'ouest d'Évrecy, à 9,5 km à l'est de Villers-Bocage, à 12 km au sud-est de Tilly-sur-Seulles et à 19 km au sud-ouest de Caen[1].

Le Locheur est dans le bassin de l'Orne, par son affluent l'Odon qui traverse le sud et l'est du territoire. Plusieurs de ses affluents confluent sur le territoire communal dont le douet de Banneville qui marque la limite ouest, l'Ajon et le ruisseau du Val Chesnel qui marque la limite nord.

Le point culminant (131 m) se situe en limite ouest. Le point le plus bas (50 m) correspond à la sortie de l'Odon du territoire, à l'est. La commune est bocagère.

Communes limitrophes du Locheur[2]
(comm. nouv. de Val d'Arry)
Noyers-Bocage (comm. nouv. de Val d'Arry), Missy (comm. nouv. de Val d'Arry) Missy
(comm. nouv. de Val d'Arry)
Tournay-sur-Odon
(comm. nouv. de Val d'Arry)
du Locheur Bougy
Tournay-sur-Odon
(comm. nouv. de Val d'Arry)
Tournay-sur-Odon (comm. nouv. de Val d'Arry), Vacognes-Neuilly (comm. ass. de Neuilly-le-Malherbe) Vacognes-Neuilly
(comm. ass. de Neuilly-le-Malherbe)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Locherium en 1162 et Locheor en 1166[3]. L'origine du toponyme est obscure. Plusieurs hypothèses sont avancées sans réelles convictions. Il pourrait s'agir d'un surnom à partir de l'ancien français lochier, « agiter », « boiter »[3], ou loucheur, « celui qui louche »[4], ou du terme régional locher, « bouger », « remuer »[5], ou encore du germanique luggi, « secouer »[5]. Le toponyme pourrait également être issu de l'anthroponyme germanique Leutcarius[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1832, Le Locheur (292 habitants en 1831[6]) absorbe la commune d'Arry (81 habitants[7]), au nord-est de son territoire.

Le , Le Locheur rejoint avec Tournay-sur-Odon la commune de Noyers-Missy créée l'année précédente[8] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales. Les communes de Noyers-Bocage, Le Locheur, Missy et Tournay-sur-Odon deviennent des communes déléguées[9] et Noyers-Bocage, précédent chef-lieu de Noyers-Missy, est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1983[10] mars 2014 Jean-Claude Debaudre SE Agriculteur
mars 2014[11] décembre 2016 Arnaud Dubois SE Professeur des écoles
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal était composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[12] .Ces conseillers intègrent au complet le conseil municipal de Val d'Arry le jusqu'en 2020 et Arnaud Dubois devient maire délégué.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[14],[Note 2].

En 2015, la commune comptait 260 habitants, en diminution de -4,76 % par rapport à 2010 (Calvados : 1,56 %, France hors Mayotte : 2,49 %). Le Locheur a compté jusqu'à 404 habitants en 1836, recensement faisant suite à la fusion avec Arry, population identique au recensement suivant (1841).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
262243292296292404404391378
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
382378346329306282280322268
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
226200193183178161170163191
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
177188183186242280277271260
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution démographique d'Arry avant 1832
1793 1800 1806 1821 1831
10369787281
(Sources : EHESS[7])

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  4. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève, (lire en ligne), p. 850
  5. a et b René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 160
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Arry », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2008)
  8. « Recueil des actes administratifs du 13 septembre 2016 », sur le site de la préfecture du Calvados (consulté le 22 juin 2018).
  9. « Recueil des actes administratifs du 27 décembre 2016 », sur le site de la préfecture du Calvados (consulté le 22 juin 2018).
  10. « Jean-Claude Debaudre, maire, ne se représente pas », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 juillet 2014)
  11. « Arnaud Dubois a été élu au poste de maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 juillet 2014)
  12. « Le Locheur (14210) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 8 juin 2014)
  13. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 .
  16. « Église Le Locheur », notice no PA00111501, base Mérimée, ministère français de la Culture
  17. Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, Derache, (lire en ligne)
  18. Léon Le Métayer-Masselin, Collection de dalles tumulaires de la Normandie, reproduites par la photlgraphie d'après les estampages exécutés par m. Le Métayer-Masselin, (lire en ligne)
  19. Nicola Coulthard et Florence Delacampagne, « Pavés et plates-tombes : collection de la Société des Antiquaires de Normandie conservée au Musée de Normandie », Cahiers des Annales de Normandie,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :