Le Persil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Persil
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Langue Français
Périodicité Irrégulière
Genre Littéraire
Diffusion 1000 ex. (2013)
Date de fondation 2004
Ville d’édition Lausanne

Directeur de publication Marius Daniel Popescu
Site web Viceversa Littérature

Le Persil est un journal littéraire suisse de langue française édité à Lausanne. Il a été créé en 2004 par l'écrivain roumain Marius Daniel Popescu.

Généralités[modifier | modifier le code]

Après avoir utilisé Le Persil dans un premier temps comme l'organe de diffusion de ses propres textes, Marius Daniel Popescu a ouvert ses colonnes aux jeunes talents et aux écrivains confirmés de Suisse romande, tout en privilégiant les échanges avec les auteurs suisses alémaniques et les artistes (photographes et dessinateurs)[1].

Ce journal donne tantôt carte blanche à un écrivain (Olivier Sillig en 2005, Antoine Jaccoud en 2010, Heike Fiedler en 2013, etc.), tantôt publie un florilège de textes inédits de différents auteurs. Il mène également des enquêtes littéraires (Tiers inclus en 2009, Les livres fantômes en 2012), fait dialoguer littérature et arts visuels (Cas de figures en 2011), propose des numéros thématiques (Pourquoi faut-il relire Charles-Albert Cingria ? en 2011, Rousseau et moi et Traduction littéraire : un art à part entière en 2012, Comme des gamins - littérature illustrée pour la jeunesse en 2014). Plusieurs numéros mettent en lumière le milieu de l'édition romande (Éditions d’autre part en 2008, Éditions Empreintes en 2014[2], Éditions originales sur les petites maisons d'édition en 2013[3] et 2014) ou publient les textes issus de concours (Petites misères en Suisse romande en 2014) et d'ateliers littéraires (de l'Université de Lausanne, de l'Institut littéraire suisse de Bienne ou de gymnases vaudois). Enfin, il rend hommage à plusieurs grandes figures littéraires suisses contemporaines (Hugo Loetscher en 2010, Charles Racine en 2013[4], Jean-Luc Benoziglio en 2014[5]).

Depuis 2007, la publication du journal est soutenue par l'Association des Amis du journal Le Persil. L'Association a été présidée de 2008 à 2015 par Daniel Rothenbühler, critique littéraire et enseignant[6]. Son président actuel est Giuseppe Merrone, éditeur et enseignant.

Le journal a fêté en 2014 ses dix ans d'existence[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Daniel Maggetti, Les institutions de la vie littéraire en Suisse romande de 1996 à 2014, dans Histoire de la littérature en Suisse romande, dir. Roger Francillon, Carouge, Zoé, 2015, pp. 1292-1293.
  2. Espace 2 (RTS), émission « Entre les lignes », par David Collin, consacrée aux 30 ans des Editions Empreintes, 28 avril 2014, www.rts.ch/espace-2/programmes/entre-les-lignes/5763634-entre-les-lignes-du-28-04-2014.html; Site officiel des Editions Empreintes.
  3. Thierry Raboud, « Les petits de l’édition romande », La Liberté, 14 décembre 2013.
  4. France Culture, émission « Du jour au lendemain », par Alain Veinstein, consacrée à Charles Racine avec l’invité Frédéric Marteau, 28 décembre 2013, www.franceculture.fr/emission-du-jour-au-lendemain-frederic-marteau-2013-12-28
  5. David Spring, « Affectueux hommage à Jean-Luc Benoziglio », Actualités en ligne de l’Université de Lausanne, 12 janvier 2015, www.unil.ch/getactu/wwwactu/1421047768050/
  6. http://www.prixlitterature.ch/fr/jury/jurymitglieder/daniel-rothenbuehler/
  7. Boris Senff, « Persillade des lettres romandes. L’écrivain d’origine roumaine Marius Popescu anime depuis dix ans Le Persil, journal littéraire hors norme. Rencontre », 24 Heures, 6 août 2014, pp. 24-25.