Lady Madonna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lady Madonna est une chanson des Beatles, principalement écrite par Paul McCartney, mais créditée Lennon/McCartney comme toutes les chansons du groupe composées par Lennon et McCartney. Elle est parue en single, avec The Inner Light de George Harrison en face B, le en Grande-Bretagne, et trois jours plus tard aux États-Unis.

Ce morceau rock amorce un retour aux sources pour les Beatles, après les épopées psychédéliques de 1966 et 1967, et est annonciateur de l'album à paraître, The Beatles, l'album blanc.

Composition[modifier | modifier le code]

Paul McCartney compose Lady Madonna en songeant à la persévérance des nouvelles mères, qui doivent trouver l'argent pour nourrir leur petite famille[1]. Au niveau musical, la chanson emprunte son rythme à Bad Penny Blues de Humphrey Lyttelton, un succès de 1956 produit par George Martin, le producteur des Beatles. Humphrey Lyttelton ne s'est pas offusqué de la reprise de l'air et a qualifié la chanson de « beau compliment », en expliquant que « cet emprunt ne concernait que le rythme, et qu'un rythme ne peut pas être déposé[1] ».

La contribution de John Lennon se situe au niveau du vers « see how they run », déjà été utilisé quelques mois auparavant dans son I Am the Walrus.

Enregistrement[modifier | modifier le code]

Lady Madonna est enregistrée aux studios EMI d'Abbey Road pendant les sessions du 3 et 6 février 1968, avant que les Beatles ne partent séjourner en Inde[2],[3].

Ringo Starr se souvient : « Nous avons demandé à George [Martin] comment ils avaient obtenu ce son sur Bad Penny Blues. Il nous a dit qu'ils avaient utilisé des balais pour la batterie, alors j'ai fait de même, et nous avons enregistré une piste avec juste un piano et des balais[1]. »

Le solo de saxophone est joué par le jazzman anglais Ronnie Scott, propriétaire du club de jazz de Londres[3]. La partie de piano est jouée intentionnellement dans le style du musicien Fats Domino[1]. Ce dernier reprend lui-même Lady Madonna en septembre 1968, single qui sera son dernier à entrer dans le Billboard Hot 100[4].

Interprètes[modifier | modifier le code]

The Beatles

Les quatre Beatles tapent dans leurs mains également.

Musiciens additionnels

Équipe technique[modifier | modifier le code]

Parution et reprises[modifier | modifier le code]

Lady Madonna sort en 45 tours le au Royaume-Uni et 3 jours plus tard aux Etats-Unis, avec The Inner Light de George Harrison en face B. Le single se classe en tête des charts britanniques pour 2 semaines. Le disque reste 8 semaines en tout dans le top 50[5].

Ce single est la dernière publication du groupe chez Parlophone pour le Royaume-Uni et chez Capitol Records pour les États-Unis. Toutes les chansons du groupe qui suivent, à commencer par Hey Jude en août 1968, sont publiées sous leur propre label, Apple Records, sous la distribution d'EMI.

Lady Madonna est présente sur différentes compilations publiées par Apple Records :

Parmi les artistes ayant repris cette chanson, citons :

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Les ouvrages listés ici sont ceux ayant servi à la rédaction de l'article. Pour une bibliographie plus complète sur les Beatles, consultez celle de l'article principal.
  • (en) Mark Lewisohn (préf. Ken Townsend), The Beatles : Recording Sessions, New York, Harmony Books,‎ 1988, 204 p. (ISBN 0-517-57066-1)
  • Steve Turner (trad. Jacques Collin), L'intégrale Beatles : les secrets de toutes leurs chansons, Hors Collection,‎ 2006 (1re éd. 1994, 1999), 288 p. (ISBN 2-258-06585-2)

Liens externes[modifier | modifier le code]


Précédé par Lady Madonna Suivi par
Dave Dee, Dozy, Beaky, Mick & Tich
The Legend of Xanadu
Single no 1 au Royaume-Uni
27 mars 1968 (deux semaines)
Cliff Richard
Congratulations