L'Heptade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
L'Heptade

Album de Harmonium
Sortie
Enregistré Été 1976
Saint-Césaire, Québec,
École de musique Vincent-d'Indy, studios Tempo, Son Québec et Filtroson, Montréal
Durée 85 minutes (approx.)
Genre Rock progressif
Rock symphonique
Format 33 tours
Producteur Michel Lachance
Label CBS Disques

Albums de Harmonium

L'Heptade est un album du groupe québécois Harmonium, paru le . Ce double album de rock progressif est le troisième et dernier disque enregistré par le groupe en studio. Harmonium en tournée, une version live de cet album, suivra en 1980.

Historique[modifier | modifier le code]

Contexte et élaboration[modifier | modifier le code]

Le trio qu'était Harmonium en 1974, à l'époque de l'enregistrement de son premier album , se constituait de Serge Fiori, Michel Normandeau et Louis Valois. Un an plus tard, le trio devenu quintette enregistre Si on avait besoin d'une cinquième saison, joints par Pierre Daigneault et Serge Locat. En 1976, la formation s'élargit encore pour regrouper sept musiciens. Daigneault est remplacé par le français Libert Subirana et la formation accueille deux anciens membres du groupe progressif Contraction, le batteur Denis Farmer ainsi que Robert Stanley[n 1] à la guitare électrique[1],[2]. Le disque est aussi conçu autour du chiffre sept : sept musiciens, sept chansons et le mot-valise inédit formé du préfixe hept- et de Iliade. Serge Fiori et Michel Normandeau font des recherches sur ce nombre et remarquent qu'il figure dans maintes religions ; les sept portes du ciel, les sept chakras, les sept niveaux des Rose-Croix, etc. De ceci, Fiori décrit les sept niveaux de conscience de la vie d'un personnage, de la folie à la sagesse[3]. Le compositeur et chef d'orchestre Neil Chotem est recruté pour écrire et faire les arrangements de pièces de musique classique tout au long du disque[4].

Enregistrement[modifier | modifier le code]

Au début de l'enregistrement du disque, on considère que Normandeau peine à suivre la virtuosité de l'ensemble. On lui offre de continuer à faire partie d'Harmonium en tant qu'organisateur et pour l'écriture mais, déçu, il quitte le groupe[5]. Monique Fauteux est recrutée pour chanter les chœurs et, plus particulièrement, la voix principale pour la pièce Le Corridor. En tournée, elle joue du piano électrique et s'occupe des chœurs[6]. Pierre Bertrand, Richard Séguin et Estelle Ste-Croix[n 2],[7] sont aussi invités à prêter leurs voix tout au long du disque. Cette dernière chante, en duo avec Fiori, les improvisations de voix sur la chanson Comme un sage[8].

Ce disque est enregistré principalement dans la maison de ferme de Serge Fiori du rang Saint-Ours[9] à Saint-Césaire pendant l'été 1976 avec le camion d'enregistrement de la Fedco, compagnie basée à Providence au Rhode Island[8], habituellement utilisé pour enregistrer l'émission américaine Saturday Night Live qui est en pause estivale[10]. De plus, quelques séances ont eu lieu aux studios Tempo pour enregistrer des percussions et à Son-Québec pour les chœurs[9]. Les enregistrements de l'Orchestre Symphonique de Montréal ont été effectués dans la salle Claude-Champagne de l'école de musique Vincent-d'Indy, toujours à Montréal, du 15 au , sous la direction de Neil Chotem avec le studio mobile Filtroson[11]. Le mixage se fait dans le studio Sounds Intercharge à Toronto par Michel Lachance et H. Perrot, du 20 au [8] sans la présence du groupe qui a dû partir rapidement en tournée[12].

Parution et tournée promotionnelle[modifier | modifier le code]

Le disque est publié le , la journée même où le Parti québécois prend le pouvoir pour la première fois, mais le groupe est sur scène à Caraquet au Nouveau-Brunswick[n 3],[3],[n 4]. Il n'y a donc pas de lancement officiel[9].

Jusqu'au début de 1977, une tournée « hybride » est présentée, avec les chansons des deux premiers disques jouées au début et les nouvelles pièces de L'Heptade après celles-ci. La « vraie » tournée s'ensuit et roule pour plus de deux ans dont dix soirs au Théâtre Outremont[13]. Le , le jour du 25e anniversaire de naissance de Fiori, la prestation y est filmée en vidéo par des étudiants en cinéma du Collège de Maisonneuve. Quarante ans plus tard, ces images seront montées et augmentées d'effets visuels par la firme 4U2C de Montréal et publiées sous le nom Viens voir le paysage[14]. À London, en Ontario, le promoteur a vendu trop de billets et le groupe est contraint de présenter le spectacle deux fois, la première prestation à 19h et la seconde à 21h30[15]. Le groupe est invité à faire la première partie des spectacles des villes francophones de la tournée européenne du groupe britannique Supertramp[16]. Serge Locat décide de quitter à la suite de la tournée européenne mais accepte de rejoindre le groupe pour une autre prestation à Vancouver qui sera enregistrée en 1977 par la société Radio-Canada pour être commercialisée en 1980 sur un album double intitulé Harmonium en tournée[9]. Une seule prise suffit et le son est « en boîte »[17].

Réception[modifier | modifier le code]

L'Heptade, qui a coûté 90 000 $ à produire en 1976, a été un franc succès[18]. En à peine deux mois, on en écoule 50 000 copies pour se mériter la certification de disque d'or et, neuf mois plus tard, la certification platine suit avec 100 000 copies vendues[14]. Avant la réédition de 2016, toutes configurations confondues, l'album dépasse les 300 000 copies vendues[19]. L'album a atteint la première position du palmarès québécois le et est resté dans les charts pour 19 semaines [20].

En 2007, le journaliste Bob Mersereau place L'Heptade à la 49e position dans son livre The Top 100 Canadian Albums (en)[21] tandis que la CBC le place au 23e rang dans sa liste des cent meilleurs albums canadiens[22].

En 2011, le journaliste Mathieu Charlebois ajoute L'Heptade à la liste des 35 disques québécois incontournables des 35 dernières années (entre 1976 et 2011)[23].

En 2017, l'album remporte le prix du choix du public du Prix de musique Polaris pour les albums publiés dans les années 1976-1985[24].

Réédition[modifier | modifier le code]

Le 24 juin 2016, un site web fut lancé annonçant la sortie, le suivant, d'une nouvelle remastérisation renommée L'Heptade XL[25]. La version CD de l'album original a été produite en 1990[26] à partir d'un disque vinyle car les bandes maîtresses avaient été depuis longtemps perdues[27] lorsqu'une inondation, croyait-on, endommagea la voûte de la maison de disques CBS[n 5],[28],[29]. Par contre, lors du déménagement de ses bureaux en 2015[30], la compagnie de disques retrouve les bandes maîtresses, oubliées dans un classeur. Fiori, qui a entre les mains la captation vidéo du concert à l'Outremont, contacte Sony pour en produire un DVD pour souligner le 40e anniversaire de l'album. C'est à ce moment qu'on lui apprend que les bandes maîtresses ont été retrouvées[31] et la compagnie lui soumet l'idée d'un remixage. Les bandes sont transférées numériquement au studio Battery Sound à New York, remixées au Studio Post-M de Louis Valois par celui-ci et Serge Fiori[32] et remastérisé par Ryan Morey[30]. Entre autres modifications au mixage original, les guitares, la basse et les voix sont remises à l'avant plan et de nouveaux duos de Fiori et Fauteux sont enregistrés sur une partie des chansons L'Appel, Lumière de vie et Le corridor en plus d'une ligne de basse par Valois sur cette dernière, tels qu'ils le faisaient sur scène[14]. Sur la chanson Comme un fou, à 4:20, les arrangements rock sont remplacés par un court silence suivi de la guitare acoustique de Fiori qui sera accompagné pour une trentaine de secondes d'une partition plus légère. Sur la finale, le piano de Locat est placé bien en évidence. La pochette avec ses nuages, originalement conçue par Michel Normandeau et le photographe Robert Lussier[26],[12], passe du rouge au bleu. On rajoute au titre le chiffre « 40 » en numération romaine.

C'est dans le noir

Single de Harmonium
Sortie
Enregistré 1977
Centre national des Arts, Ottawa
Durée 5:07
Genre Folk rock
Auteur-compositeur Serge Fiori
Producteur Serge Fiori
Label CBS Disques

Single de Harmonium

Une chanson inédite, un duo avec Serge Fiori et Monique Fauteux intitulé C'est dans le noir, enregistrée sur une cassette audio au Centre national des Arts à Ottawa en 1977[33] et qui servait d'introduction au spectacle lors de la tournée[34], a été nettoyée de ses nombreux bruits de fond par Jean-Pierre Bissonnette du studio Place Royale. Un arrangement supplémentaire de synthétiseurs est créé par Serge Locat[35] et cette remastérisation est mise en ligne[36] le . Elle se classe en première position du palmarès de l'Adisq[37] et à la 29e position des Canadian iTunes Charts[38].

La vidéo Viens voir le paysage, réalisée par David Baril, Daniel Faubert et Marcella Grimaux, est un montage de la prestation du concert au Théâtre Outremont[36] et est publiée en DVD simultanément à l'album. La qualité des images est très sommaire dû au fait qu'elles ont été tournées par des étudiants avec un équipement non adapté et que les bandes vidéo n'ont pas été entreposées de façon appropriée. On y a ajouté des effets visuels pour tenter de rendre la captation présentable. La vidéo, avec la bande son mixée en 5.1[39], débute avec le Prologue de Chotem entendu sur le disque et se termine avec la célébration sur scène de l'anniversaire de Fiori suivi de la prestation de la chanson Dixie. C'est dans le noir, la chanson inédite, s'y retrouve en bonus sous forme de fichier DVD-Audio[39].

À noter que la bande audio accompagnant la vidéo (mis à part quelques minutes en fin de concert) est en fait identique à celle de l'album Harmonium en tournée, donc ne correspondant pas aux images captées. L'enregistrement audio du concert au Théâtre Outremont n'est malheureusement pas disponible sur le DVD.

La réédition est disponible en plusieurs configurations :

  • L'Heptade XL : Le CD double ou téléchargement.
  • Viens voir le paysage : Le DVD du spectacle à l'Outremont.
  • L'Édition 40e anniversaire : Le CD double accompagné du DVD.
  • L'Heptade XL: L'album double en vinyle, 180 grammes, disponible soit noir opaque ou bleu translucide.
  • L'Édition 40e anniversaire super deluxe, incluant le CD double et le DVD, la version vinyle bleu et un livret de 40 pages[40].

Cette réédition et son lancement, le à la salle Métropolis à Montréal, reçoivent une grande attention médiatique partout au Québec et dans le milieu musical canadien[19]. Après une semaine, le disque atteint la dixième position du Top-100 canadien iTunes et le disque physique connait de très bonnes ventes[41] pour atteindre la première position des albums francophones au Québec[42]. En un mois, plus de 40 000 copies de la réédition ont été vendues ce qui fait que, depuis 1976, le disque atteint une certification quadruple platine en atteignant 400 000 exemplaires[43].

Liste des chansons : Version originale[modifier | modifier le code]

La configuration des pistes est présentée telle qu'elle était sur l'album double original et la numérotation fait référence à la réédition CD.

Disque 1[modifier | modifier le code]

Face 1
No TitreAuteur Durée
1. Prologue (instrumental)Neil Chotem 4:20
2. Comme un fouSerge Fiori, Michel Normandeau 7:52
3. Sommeil sans rêves (instrumental)Neil Chotem 1:23
4. Chanson noire
i- Le bien, le mal / ii- Pour une blanche cérémonie
Serge Fiori, Michel Normandeau, Serge Locat 8:10
Face 2
No TitreAuteur Durée
5. L'appel / Le premier cielNeil Chotem / Serge Fiori, Michel Normandeau 11:20
6. Sur une corde raide / L'exilNeil Chotem / Serge Fiori 12:56

Disque 2[modifier | modifier le code]

Face 3
No TitreAuteur Durée
1. Le corridor / Les premières lumièresSerge Fiori, Michel Normandeau / Neil Chotem 8:13
2. Lumières de vie
i- Lumière de nuit / ii- Éclipse / iii- Lumière de jour / iv- Lumière de vie
i-Serge Fiori, Michel Normandeau / ii-Neil Chotem /
iii-Serge Locat / iv-Serge Fiori, Louis Valois, Serge Locat
14:12
Face 4
No TitreAuteur Durée
3. Prélude d'amour / Comme un sageNeil Chotem / Serge Fiori 14:04
4. Épilogue (instrumental)Neil Chotem 2:50

Liste des chansons : L'Heptade XL[modifier | modifier le code]

La configuration des pistes est présentée telle qu'elle est sur l'album double vinyle et la numérotation fait référence à la réédition CD. L'astérisque dénote des variations dans les titres avec la version originale.

Disque 1[modifier | modifier le code]

Face 1
No TitreAuteur Durée
1. Prologue (instrumental)Neil Chotem 4:27
2. Comme un fouSerge Fiori, Michel Normandeau 7:46
3. Sommeil sans rêves (instrumental)Neil Chotem 1:23
4. Chanson noire
i- Le bien, le mal / ii- Pour une blanche cérémonie
Serge Fiori, Michel Normandeau, Serge Locat 8:07
Face 2
No TitreAuteur Durée
5. Le premier ciel
i- L'appel / ii- Le premier ciel / iii- Sur une corde raide*
i- Neil Chotem / ii- Serge Fiori, Michel Normandeau /
iii- Neil Chotem
11:24
6. L'exilSerge Fiori 12:56

Disque 2[modifier | modifier le code]

Face 3
No TitreAuteur Durée
1. Le corridor
i- Le corridor / ii- Les premières lumières*
Serge Fiori, Michel Normandeau / Neil Chotem 7:45
2. Lumières de vie
i- Lumière de nuit / ii- Éclipse / iii- Lumière de jour / iv- Lumière de vie
i-Serge Fiori, Michel Normandeau / ii-Neil Chotem /
iii-Serge Locat / iv-Serge Fiori, Louis Valois, Serge Locat
14:11
Face 4
No TitreAuteur Durée
3. Comme un sage
i- Prélude d'amour / ii- Comme un sage*
Neil Chotem / Serge Fiori 13:54
4. Épilogue (instrumental)Neil Chotem 2:48

Interprètes[modifier | modifier le code]

Harmonium

Musiciens additionnels

Versions symphoniques[modifier | modifier le code]

Le à Laval, les 480 musiciens et chanteurs de la troupe Mondial Choral, dirigée par Gregory Charles, ont interprété l'intégrale de L'Heptade[14].

Le au Grand Théâtre de Québec et le lendemain au Centre Bell de Montréal, un extrait de L'Heptade a été présenté dans un « concert amplifié » par l'Orchestre symphonique de Québec. Les instruments des 64 musiciens de l'orchestre ont été amplifiés et des effets scéniques habituellement vu lors de spectacles rock a accompagné le tout. Entre autres, on a pu entendre des extraits du premier mouvement de la Symphonie nº 5 de Beethoven, le Roméo et Juliette de Prokofiev, La chevauchée des Walkyries de Richard Wagner et la finale de l'Ouverture 1812 de Tchaïkovsky. Ce spectacle, produit par Daniel Gélinas, a aussi mis en vedette la soprano Nathalie Choquette[44].

Seul ensemble[modifier | modifier le code]

En 2019, le prologue, Comme un fou, Chanson noire, Le corridor[n 6], L'exil, Comme un sage et l'épilogue sont retravaillées par Serge Fiori et Louis-Jean Cormier pour la bande-son du spectacle du cirque Éloize et publiées dans un album intitulé Seul ensemble.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Stanley est le guitariste sur la chanson-thème du film Jésus de Montréal sorti en 1989.
  2. Ste-Croix a fait partie du groupe Ville Émard Blues Band et a été l'interprète de Je t'aime, la chanson thème des Jeux Olympiques de Montréal écrite par Christian Saint-Roch et Jean Robitaille.
  3. Ils feront placer une télévision, cachée au-dessus de la scène, pour qu'ils puissent suivre en direct le déroulement de cette soirée historique.
  4. La biographie de Serge Fiori, sortie en 2014, indique erronément que le groupe était en Nouvelle-Écosse.
  5. Cette compagnie fait maintenant partie de Sony Music Entertainment (Canada) Inc.
  6. De laquelle le titre du spectacle est tiré.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.qim.com/artistes/biographie.asp?artistid=671
  2. http://www.progquebec.com/contraction.html
  3. a et b Entrevue, Tout le monde en parle, Radio-Canada, 13 novembre 2016.
  4. « Chotem, Neil » dans L'Encyclopédie canadienne, Historica Canada, 1985–. (consulté le ).
  5. Louise Thériault, Serge Fiori : s'enlever du chemin, février 2014, Éditions du CRAM, (ISBN 978-2-923705-42-2), p. 172.
  6. Louise Thériault, Serge Fiori : s'enlever du chemin, février 2014, Éditions du CRAM, (ISBN 978-2-923705-42-2), p. 189.
  7. « Musique aux Jeux olympiques » dans L'Encyclopédie canadienne, Historica Canada, 1985–. (consulté le ).
  8. a b et c « Harmonium - L'Heptade », sur Discogs (consulté le 11 août 2020).
  9. a b c et d Olivier Boisvert-Magnen, « Il y a 40 ans : Harmonium – L'Heptade », Voir,‎ (lire en ligne, consulté le 20 novembre 2019).
  10. Louise Thériault, Serge Fiori : s'enlever du chemin, février 2014, Éditions du CRAM, (ISBN 978-2-923705-42-2), p. 166.
  11. http://lemobile.com/portfolio/harmonium/
  12. a et b http://www.qim.com/albums/description.asp?albumid=104
  13. Louise Thériault, Serge Fiori : s'enlever du chemin, février 2014, Éditions du CRAM, (ISBN 978-2-923705-42-2), p. 194.
  14. a b c et d Alain De Repentigny, « L'heptade en sept temps », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le 20 novembre 2019).
  15. Louise Thériault, Serge Fiori : s'enlever du chemin, février 2014, Éditions du CRAM, (ISBN 978-2-923705-42-2), p. 196.
  16. Louise Thériault, Serge Fiori : s'enlever du chemin, février 2014, Éditions du CRAM, (ISBN 978-2-923705-42-2), p. 208.
  17. Louise Thériault, Serge Fiori : s'enlever du chemin, février 2014, Éditions du CRAM, (ISBN 978-2-923705-42-2), p. 220.
  18. Ismaël Houdassine, « «L'Heptade XL», le groupe Harmonium revisite son album iconique », HuffPost,‎ (lire en ligne, consulté le 19 novembre 2019).
  19. a et b « Harmonium To Reissue Classic 1976 Album L'Heptade », sur FYIMusicNews, (consulté le 11 août 2020).
  20. http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/palmares/2010-Albums/Albums-Compilation_ventes_ordre_alpha_interpretes.pdf Page 317.
  21. « The Top 100 Canadian Albums (pub. 2007) Ed. Bob Mersereau », sur RateYourMusic (consulté le 11 août 2020).
  22. « CBC - 100 Greatest Canadian Albums, Ever », sur List Challenges (consulté le 11 août 2020).
  23. Mathieu Charlebois, « 35 disques incontournables des 35 dernières années », L’Actualité,‎ (lire en ligne, consulté le 18 mars 2018)
  24. « 1976-1985 Gagnants du Prix du Patrimoine - Prix de Musique Polaris », sur Prix de Musique Polaris (consulté le 11 août 2020).
  25. « Harmonium - L'HeptadeXL », sur www.lheptadexl.com (consulté le 24 juin 2016)
  26. a et b « Harmonium - L'Heptade », sur Discogs (consulté le 11 août 2020).
  27. Yves Leclerc, « Version remixée pour L’Heptade », Le Journal de Montréal,‎ (lire en ligne, consulté le 19 novembre 2019).
  28. « CBS Records Canada Ltd. », sur Discogs (consulté le 11 août 2020).
  29. Philippe Papineau, « La renaissance de L’heptade », L'Actualité,‎ (lire en ligne, consulté le 19 novembre 2019).
  30. a et b « Harmonium — L’heptade XL (18 novembre 2016) Score : 8.1 », sur taisawards.com (consulté le 11 août 2020).
  31. http://fr.canoe.ca/divertissement/musique/nouvelles/archives/2016/12/20161201-084730.html
  32. Sylvain Cormier, « La revisite inespérée de «L’Heptade XL» », Le Devoir,‎ (lire en ligne, consulté le 20 novembre 2019).
  33. http://www.lheptadexl.com/noir.html
  34. Nicolas Houle, « Une chanson inédite d'Harmonium voit le jour », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le 26 juillet 2016).
  35. Capsule 003 : entretien entre Serge Fiori, Serge Locat et Louis Valois publié sur youtube https://www.youtube.com/watch?v=0t3rOck3NcY
  36. a et b Hugo Meunier, « Le coup de jeune d'Harmonium », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le 26 juillet 2016).
  37. « PalmarèsADISQ - Tops ventes chansons franco et anglo », sur PalmarèsADISQ (consulté le 11 août 2020).
  38. http://www.itunescharts.net/can/artists/music/harmonium/songs/cest-dans-le-noir-live-at-national-arts-centre/
  39. a et b http://www.lheptadexl.com/dvd.html
  40. http://www.lheptadexl.com/
  41. Yves Leclerc, « Serge Fiori et Louis Valois flottent sur un nuage », Le Journal de Québec,‎ (lire en ligne, consulté le 20 novembre 2019).
  42. http://palmaresadisq.ca/fr/tops-ventes/ | Consulté le 3 décembre 2016
  43. Alain De Repentigny, « Certification quadruple platine pour L'heptade », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le 20 novembre 2019).
  44. « L'heptade, d'Harmonium, sera présenté par l'Orchestre symphonique de Québec », Radio-Canada,‎ (lire en ligne, consulté le 20 novembre 2019).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]