Richard Séguin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'auteur-compositeur québécois. Pour l'historien français du 19e, voir Richard Seguin (historien). Pour les homonymes, voir Seguin.
Richard Séguin
Description de cette image, également commentée ci-après

Richard Séguin

Informations générales
Naissance (65 ans)
Montréal, Drapeau : Québec Québec, Drapeau du Canada Canada
Activité principale auteur-compositeur-interprète
aussi artiste-graveur
Années actives 1973-
Site officiel Page officielle

Richard Séguin est un auteur-compositeur-interprète québécois né le à Pointe-aux-Trembles (Montréal), Québec[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Richard Séguin,

Après avoir apprivoisé la scène au sein des groupes « Les Nochers » et « La nouvelle frontière » . C’est Robert Letendre, l’auteur-compositeur du groupe de la nouvelle frontière qui encourage les jumeaux Richard et Marie-Claire à se produire en duo. À 18 ans, Richard achète de Claude Gauthier sa première vraie guitare la magnifique Martin douze cordes. Pour Richard, l’aventure commence vraiment en 1970 avec le duo « Les Séguin ».

Ils réaliseront les albums « Les Séguin » suivront les albums « En attendant » « Récolte de rêves » « Festin d’amour ». Dès leurs débuts le duo assure la première partie du spectacle de Gilles Vigneault au Patriote, et participe avec Joni Mitchell et Peter, Paul & Mary au spectacle-bénéfice Amishqua pour la défense des droits de la nation crie de la Baie James. Ils y chantent Som Séguin, leur première composition pour dénoncer l’humiliante tutelle subie par les Amérindiens. Leur décor est planté, les Séguin parlent d’écologie, dénoncent les injustices, plaident contre le désarmement et souhaite plus de solidarité sociale. Ils se produisent en duo et connaissent un succès enviable pendant les années 1970.

Richard entreprend alors un nouveau volet de sa carrière en s'impliquant avec Serge Fiori le chanteur du groupe Harmonium, dans un projet d'envergure qui prend la forme de l'album "Deux cents nuits à l'heure" en 1977. À l'époque, cet ouvrage représente la plus grosse production jamais tentée dans l'industrie du disque au Québec. Le microsillon se vent à plus de 100 000 exemplaires et en vient à doubler ce chiffre après quelques années.

Sur son album éponyme qui paraît peu après, l'artiste revient à des chansons plus dépouillées comme «  la rivière » qui sera suivi de nombreux classiques de la nouvelle chanson québécoise. En 1980, il se fait interprète et consacre un album entier aux textes de la romancière et poète Louky Bersianik. "Trace et contraste" reçoit de nombreux prix dont trois au Festival de Spa pour la pièce "Chanson pour durer toujours".

1985

Il effectue un retour sur disque en 1985 avec "Double vie". Le son est plus dur, les guitares et les percussions plus en évidence et le propos plus percutant que jamais. "Gentil, gentil", "La raffinerie" et "Double vie" l'imposent auprès d'un nouveau public tandis que ses supporteurs y reconnaissent les propos engagés d'un homme sans concession. L'album recueille deux Félix au Gala de 1986. L'année suivante, le palmarès Radio-Activité souligne une présence de cinquante semaines consécutives sur les listes des meilleurs vendeurs québécois.

1988

Lancement de l’album Journée D’Amérique

Louise Dugas, Voir : « C’est bête, mais avant la sortie de journée d’Amérique, l’idée que notre fleuve, nos ruelles et nos hangars puissent faire partie de l’Amérique ne m’était jamais venue à l’esprit.

L’Amérique, pour moi , commençait au sud de la frontière, aux environs de Plattsburgh : et je voyais le Québec flottant comme une chaloupe dans un océan d’anglophones, essayant de garder le cap sur la France et le reste de l’Europe. En écoutant Journée D’Amérique, et plus particulièrement la chanson-titre, Ici comme ailleurs et Protest Song, j’ai eu le sentiment que nous venions de jeter l’ancre sur le continent. Avec son quatrième album solo, Richard Séguin assumait une façon d’être, d’agir et de penser à laquelle aucun Québécois n’échappait, des pires francophiles aux plus…nationalistes: l’américanité. Il faisait sien et en français un imaginaire qui nous revenait de cœur et de droit : celui des gens ordinaires qui trouvent dans la fuite sur la route et dans l’amour le moyen de survivre. »

Encouragé sur cette voie résolument plus Folk rock, il forme un nouveau groupe de jeunes musiciens sous la direction de la claviériste Hélène Dalair commence alors avec Marc Chabot (parolier) une longue collaboration d’écriture de chansons, un nouveau répertoire autour de la chanson "Journée d'Amérique". D'ailleurs, tout le contenu du prochain album découle du thème de l'américanité à la façon de Kérouac: "L'ange vagabond", "Ici comme ailleurs", "Et tu marches"... Ses chansons comme sa propre démarche font de plus en plus appel à ce besoin d'espace. Il participe en novembre 1988 au Sommet de la francophonie qui se tient à Dakar, au Sénégal. L'été suivant, il retourne en France et en Belgique où il participe aux festivals des Francofolies de La Rochelle et du Botanique de Bruxelles.

1991

Après une parenthèse unplugged à l'été 1991, il retourne en studio pour enregistrer "Aux portes du matin" qui s'avère le complément parfait à "Journée d'Amérique". Richard et son équipe reprennent la route pour un nouveau périple aux quatre coins du Québec, dont témoignent un document vidéo intitulé Sous un ciel immense et l'album "Vagabondage". Encore une fois l'accueil du public dépasse les espérances pour un album en spectacle. Richard se fait alors producteur pour son ami J.F. Lamothe dont il produit et réalise avec Claire Pelletier et Pierre Duchesne "La rose des sables". C'est donc un Richard Séguin comblé qui s'accorde une année 1994 quasi sabbatique, hormis sa participation à l'événement et au disque "La Symphonie du Québec".

1995

Après quelques mois de repos, il se remet à la composition d'un album plus intime qu'il livre à l'automne de la même année. Certaines pièces de l’ album « D’instinct »font doucement leur chemin vers les auditeurs et les fans qui le retrouvent bientôt sur la route. "L'envie d'y croire", "Lettre à Zlata", "Le blues d'la rue" et "Rester debout" résonnent comme une chronique des temps difficiles. Sur la route de façon régulière depuis près d'une décennie, il prend le temps de s'imprégner du quotidien de sa communauté rurale, tout près des frontières américaines. Toujours actif, il suscite maints projets susceptibles d'améliorer la vie de son patelin, notamment le Sentier poétique de St-Venant et lorsque l'inspiration se montre, il retrouve son instrument.

2000

À travers ces pérégrinations en province, de nouvelles mélodies se définissent, sculptées par le contact avec le public. L'auteur les estime mûries à point à l'été 2000 et procède à l'enregistrement de l'album « Microclimat" qui paraît à l'automne. S'il garde toujours l'œil vif et la parole d'aplomb comme dans "Les p'tits pouvoirs" et "Dans nos silences", Richard se permet un regard sur le temps qui passe avec "M'entends-tu?", "Chevrolet 59" et sur ses propres origines avec la chanson "Il faut croire au bonheur" datant de 1941 et signée Eugène Lapierre. Celle-ci prend, par son interprétation dépouillée, une dimension insoupçonnée qui trouve aisément sa place dans ce "Microclimat" très clément.

À l'été 2001, il se joint au spectacle marquant les célébrations de la Grande Paix, commémorant l'événement historique de 1701. Parallèlement à la chanson, Richard s'exprime de plus en plus à travers la gravure. C'est d'ailleurs à partir de ses propres œuvres qu'il avait illustré la pochette de "D'instinct". À l'automne 2002, il tient sa première exposition à la Galerie Art-Inter de Sherbrooke. Toujours disponible à donner un coup de main à ceux qui abordent le métier de la chanson, il parraine, en compagnie de Luce Dufault, le Festival en chanson de Petite-Vallée 2002 puis le ROSEQ l'année suivante.

2002

Richard réalise sa première exposition solo à la galerie Art-Inter

Remise du prix miroir hommage pour 2002

Parrain de l'événement "La chanson m'enchante"

Sortie du disque Festival en Chanson de Petite-Vallée

Parrain avec Luce Dufault du festival de Petite-Vallée

Tournée des festivals d'été à travers le Québec

2003

Suivent une tournée et un album qu'il intitule "Solo" et que seuls ceux qui ont assisté à son spectacle ou qui ont visité son site Web peuvent se procurer. Avec cette expérience artisanale et quasi confidentielle, l'auteur-compositeur-interprète redécouvre l'efficacité de la distribution de proximité, comme la vivent depuis des lustres les artistes C&W et autres exclus du marché mainstream.

Réalisation de l'album solo il dira de cet album : Pour la création du c.d, et bien c’est en préparant mon spectacle solo que j’ai eu envie de faire ce disque. J’ai installé un petit studio dans ma pièce d’écriture au cœur des montagnes bleues des Appalaches et j’ai enregistré, seul avec ma guitare, des chansons qui figuraient sur mes albums précédents. J’aurais pu appeler cet album «  murmures ».

J’ai eu un grand plaisir à chanter ces chansons de façon dépouillée, un peu comme lorsqu’on les présente pour la première fois.J’avais sur le mur cette phrase inspirante de Gaston Bachelard

« Sans cesse l’inconscient murmure et c’est en écoutant ses murmures qu’on entend sa vérité ».

2006.

Ayant participé quelques années plus tôt à l'événement Correspondances d'Eastman, pour lequel il rédigeait une lettre qui aurait pu être envoyée à Jack Kérouac. Ce sont finalement quinze de ces «  Lettres ouvertes » que l'on retrouve au menu de son 15e album en carrière, le 9e inscrit à son nom, à l'automne Quinze textes écrits «à la première personne, mais en me mettant dans la peau de personnages» comme il le déclarait alors au chroniqueur Sylvain Cormier dans une entrevue pour le magazine Paroles & Musique.

Sortie du livre "Au pied des peupliers"

Participation au spectacle hommage à Pauline Julien

2004

-Tournée du ROSEQ

-Tournée à travers le Québec et l'Acadie

-Participation au Festival de la chanson de Granby.

-Participation à la ChantEau fête de Charlevoix.

-Spectacle de Carrefour pour Elle

2005

-Participation au concert de l'opéra Nelligan

Travail d’écriture

2006

-Prix international de poésie Ronald-Gasparic (auteur-compositeur -interprète)

-Tournée Europe Centrale : Prague, Vienne, Budapest, Pecs, Varsovie, Cracovie

-Spectacle -Bénéfice pour les 20 ans du théâtre D'Ondinnok

-Nuit de la poésie à St-Venant

-Sortie de l’album ‘Lettres ouvertes’

2007

-Tournée Lettres Ouvertes

Il dira de la chanson : Je sais qu’une chanson peut refaire le monde pendant qu’on la chante, du moins recréer un monde, je sais aussi qu’elle est porteuse de rêves, qu’elle est venue de la rue et qu’elle retourne à la rue, attendant sans impatience d’être cueillie par une oreille et une vie.

Une poétesse m’a raconté un jour qu’un immigrant lui avait dit avoir reçu un précieux héritage : une chanson que son père lui avait transmise. Elle coulait dans ses veines comme le sang de ses ancêtres. Elle était pour lui un lieu, un abri où il pouvait puiser la force pour continuer dans les moments difficiles.

La chanson est un art ambulant, un art du quotidien qui vient vers les gens et qu’on transporte en soi.

-Participation au spectacle pour la Fondation Dédé Fortin

Correspondance d’Eastman

-Participation à l’Événement Festival en Chanson de Petite-Vallée

2008

-Francofolies avec Diane Dufresne Spectacle Terre Planète Bleue

-Franco Lettres ouvertes

-Participation à l’album 12 Rapaillés Il dira : « Les mots de Miron ont encore plus de force aujourd’hui, une force essentielle, celle qui nomme la longue quête individuelle et collective, celle qui donne une conscience de notre existence dans cette partie de l’Amérique. »

-Participation au spectacle Hommage à Félix Leclerc présenté à la PDA

-Participation à l’album Hommage à Félix Leclerc

-Série de concerts intimes en duo avec Hugo Perreault débutant à l’Espace Félix-Leclerc

-Exposition de gravures à la Maison de la Culture Marie-Uguay

2009

-Prix Napoléon-Aubin reçu lors du Gala des Patriotes organisé par le Rassemblement pour un pays souverain

-Spectacles des chorales intitulés Séguin et le grand chœur à Québec, Montréal et Saguenay

-Participation au grand spectacle de la Fête Nationale sur les Plaines à Québec

-Festival Présence Autochtone

-Participation au spectacle 12 Hommes Rapaillés dans le cadre des Francofolies

2010

-Sortie de l’album Séguin et le Grand Chœur

-Participation à l’album de Marjo et ses Hommes – Doux.

-SPACQ - Prix Sylvain-Lelièvre – Carrière exceptionnelle d’auteur-compositeur La chanson titre, « Aux portes du matin », et « Pleure à ma place » deviennent maintenant des Classiques de la -SOCAN.

Participation à l’album 2 - ‘’12 hommes rapaillés’’

-Enregistrement au profit des pêcheurs louisianais avec Zachary Richard-Tournage pour la série documentaire : Naufragés des villes-Participation au spectacle soulignant les 100 ans du Devoir au Métropolis

-En novembre, il prend part à la manifestation des artistes à Ottawa contre le projet de loi C-32 sur les droits d’auteur.

2011

-« Avec toi », « Les Bouts de papier », « Sous les cheminées » deviennent maintenant des Classiques de la SOCAN. Ainsi que « Ça fait du bien » de Serge Fiori et Richard Séguin.

-Participation à l’album duo 2 de Gilles Vigneault où il interprète «J’ai planté un chêne» accompagné de l’ensemble de guitares Forestare.

-15 mars : Lancement de l'album Appalaches

-Président d'honneur de Ondinok

-Gala Solidarité Rurale

-Tournée des 12 Hommes rapaillés

-Opération Enfant Soleil

-Vernissage de l’exposition de gravure au musée régional de Vaudreuil-Soulanges en compagnie de Denis Charrette, artisan sculpteur.

-Tournée de Colères et d’espoir.

-Juin : participation au spectacle de Vincent Vallières au FrancoFolies de Montréal

-En Octobre, il présente son spectacle De colères et d’espoir en ouverture des Coups de cœur Francophone à l’Astral

-Spectacle bénéfice avec Samian en soutien au projet Wapikoni mobile au Club Soda

-Porte-parole d’Espace Musique pour promouvoir le lancement du coffret « 75 ans, 75 chansons ». 

2012

-Janvier : Porte-parole Semaine de la chanson de Gatineau

spectacle bénéfice du Théâtre Parminou

-juin : spectacle des 12 Hommes Rapaillés au Francofolies de Montréal

-Vernissage et dévoilement de la gravure «Rift de guit» dans le cadre du Festival de Jazz de Montréal

-Présentation du spectacle De colères et d’espoir dans le cadre des Correspondances d'Eastman

Chansons internationales présente la 10e édition du Grand Chœur avec Richard Séguin, Paul Piché, Laurence Jalbert, Michele Rivard et Daniel Lavoie

-Nominations au gala de l’ADISQ 2012 : spectacle de l’année, sonorisateur, conception éclairage et mise en scène.

Sortie chez Spectra musique du coffret Anthologie Ma demeure qui souligne ses 40 années de chanson.

2013

Ma demeure, se mérite le Félix de la meilleure anthologie au Gala de l’ADISQ 2013.

2014

Il se consacre à l’écriture d’une œuvre consacrée à Henry David Thoreau :« Il est le père de la non-violence. C'est dans La Désobéissance civile de Thoreau que Gandhi a trouvé le mot-clé de son action. Martin Luther King s'est abreuvé à la même source. À ce titre, Thoreau a sa place dans l'histoire de la philosophie politique. Sa force est issue d'une vision cosmique où le souffle de la nature absorbé par toutes les fibres de l'être devenait, à travers lui, l'expression des "lois supérieures".

2016

Lancement de l’album ainsi que la tournée« Les horizons nouveaux »

L’auteur-compositeur est entouré de ses amis guitaristes Hugo Perreault (réalisation), Simon Godin (collaboration aux arrangements) et de Myëlle au violoncelle, les quatre musiciens se retrouvent pour la tournée qui se poursuit jusqu'en 2017. Sur ce disque, il invite Vincent Vallières et Patrice Michaud sur la chanson Roadie et le groupe mauricien Bears of Legend sur Quand on ne saura plus chanter qui ouvre le disque[2].

« Richard Séguin arrive encore à étonner. Son regard poétique sur les enjeux sociaux est toujours juste. Son folk est intemporel et avec Les horizons nouveaux, il confirme plus que jamais la place importante qu’il occupe dans le paysage de la chanson québécoise. Après quatorze albums, Séguin est encore au-dessus de la mêlée ». Radio Canada

Et de façon récurrente depuis 84…

-Organisation et réalisation des spectacles de "Carrefour pour elle" (maison d'hébergement pour femmes et enfants violentés) de Longueuil.

-Spectacle bénéfice des artistes pour la Paix.

-Spectacle bénéfice atd quart monde avec Claire Pelletier, Florent Vollant, Alain Lamontagne

-Festival Amérindien de Malio tenam.

-Spectacles pour l'Autre journal.

-Spectacle du refuge au Spectrum de Montréal.

-Plusieurs spectacles dans les institutions pénitentiaires du Québec

-Spectacle pour les Amis du patrimoine de St-Venant de Paquette.

( Source Bio : Susy Turcotte )

( Approuvé par Richard Séguin : 2016/12/26 )

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec La Nouvelle frontière

  • 1970 La Nouvelle frontière
  • 1970 L'Homme aux quenouilles
  • 1993 La Nouvelle frontière (collection Québec Love)

Avec Les Séguin

  • 1972 Séguin (Warner Bros WSC-9013 réédition 1993 WEA 93847 CD)
  • 1973 En attendant (Warner Bros SC 9015)
  • 1975 Récolte de rêves (Kot’ai KOT3307, réédition MACD\4 5810)
  • 1976 Festin d'amour (CBS WPFS 90385)

Avec Serge Fiori

  • 1978 Deux cents nuits à l'heure (CBS PFS 90456)

En Solo

  • 1979 Richard Séguin (CBS PFC 80018)
  • 1980 Trace et contraste (A Capella AC 117)
  • 1985 Double vie (Saisons SNS 90006)
  • 1988 Journée d’Amérique (Audiogram ADCD/AD4 10024)
  • 1991 Aux portes du matin (Audiogram ADCD/AD4 10053)
  • 1993 Vagabondage (Audiogram ADCD/ AD4 10076)
  • 1994 La symphonie du Québec - (Audiogram AD-10094-double cd)
  • 1995 D'instinct (MACD/4 5811)
  • 2000 Microclimat (MACD 5837)
  • 2003 Richard Séguin Solo (ACO 001)
  • 2006 Lettres ouvertes (DDRCD-06-104)
  • 2010 Séguin et le Grand Chœur (CICD3102)
  • 2010 Écho (ACO CD 002)
  • 2011 Appalaches (SPECD 7822)
  • 2014 Ma demeure (Anthologie) Spectra 7838 (Disque compilation sur trois disques)
  • 2014 Les classiques Spectra 7839 (Disque compilation des meilleurs succès)
  • 2016 Les horizons nouveaux

( Source : Richard Séguin )

Participations[modifier | modifier le code]

Album : Chanson - Date de parution

  • La Symphonie du Québec : Ici comme ailleurs (avec Laurence Jalbert), Sentiers secrets et quelques autres titres chantés en groupe - 23 septembre 1994 [3],[4]
  • 12 hommes rapaillés chantent Gaston Miron - Volume 1 : Pour retrouver le monde et l'amour - 4 novembre 2008[5]
  • Félix Leclerc 2008  : Présence - 2 septembre 2008[6]
  • 12 hommes rapaillés chantent Gaston Miron - Volume 2 : Compagnon des amériques - 31 août 2010[7]
  • Marjo et ses hommes - Volume 2  : Doux - 09 février 2010[6]
  • Retrouvailles 2 Gilles Vigneault : J'ai planté un chêne (accompagné de l’ensemble de guitare Forestare) - 20 septembre 2011[8]
  • Chapeau monsieur Lévesque! : Dans la tête des hommes - 11 novembre 2016[9]
  • Nos forêts chantées : Émile - 12 mai 2017[10]

Fait divers[modifier | modifier le code]

Broom icon.svg
Les sections « Anecdotes », « Autres détails », « Le saviez-vous ? », « Citations », etc., peuvent être inopportunes dans les articles (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour améliorer cet article il convient, si ces faits présentent un intérêt encyclopédique et sont correctement sourcés, de les intégrer dans d’autres sections.

Lors d'un concert en Estrie au début des années 1990, Séguin se fait voler une guitare à douze cordes électroacoustique fabriquée dans l'atelier du luthier Michel Fournelle de Montréal. Deux ans plus tard, à la suite d'un spectacle dans un pénitencier près de Sherbrooke, un détenu lui demande s'il a une guitare 12 cordes et le musicien lui raconte sa mésaventure. L'aumônier entend la conversation et, outré, prend le micro et dit à l'auditoire : «Entendez-vous ça? Il joue dans les prisons et on lui a volé sa guitare!». Un autre détenu, lui dit qu'il va la ravoir. Tel que promis, deux semaines plus tard, il en reprend possession[11].

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]