André Guyaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

André Guyaux est né en 1951 à Charleroi (Belgique). Il a fait ses études à l'Université libre de Bruxelles, puis soutenu sa thèse à la Sorbonne. Professeur de littérature française à l’université de Haute-Alsace, à Mulhouse, de 1981 à 1994, puis professeur de littérature française du XIXe siècle à l’Université Paris-Sorbonne, devenue en 2018 Sorbonne Université, il est, depuis 2019, professeur émérite de cette université, où il a enseigné vingt-cinq ans.

Biographie[modifier | modifier le code]

André Guyaux est membre de l'Académie de Norvège et, depuis 2014, de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique.

Il est également membre du conseil scientifique de l'Association Sigismondo Malatesta et membre d'honneur du Seminario di filologia francese.

Il a fondé et dirige la collection « Mémoire de la critique » aux Presses de Sorbonne Université.

Auteur d'une thèse sur les Illuminations soutenue en 1981 (Poétique du fragment), il est l'éditeur des Œuvres complètes de Rimbaud dans la Bibliothèque de la Pléiade[1] et l'auteur de nombreux articles sur le poète. Il a dirigé le Cahier de l'Herne Rimbaud (1993) et plusieurs numéros de revues sur le même sujet (Revue de l'Université de Bruxelles, 1982, Cahiers de littérature française [Paris-Bergame], 2005). Il a été, avec Hélène Dufour, le commissaire de l'exposition Arthur Rimbaud. Portraits, dessins, manuscrits, au musée d'Orsay, en 1991, et a organisé plusieurs rencontres internationales sur le poète, notamment à la Sorbonne.

André Guyaux est également un grand spécialiste de Baudelaire. On lui doit une édition de Fusées, Mon cœur mis à nu et La Belgique déshabillée, dans la collection Folio (1986, rééd. 1993) et une autre édition, dans la même collection, de Fusées, Mon cœur mis à nu, suivis des Notes sur Laclos (2016). Sa principale contribution aux études baudelairiennes est un important ouvrage sur la « fortune » de Baudelaire : Un demi-siècle de lectures des « Fleurs du Mal » (1855-1905), aux Presses de l’Université Paris-Sorbonne, dans la collection « Mémoire de la critique » (2007). Il a, en 2017, coordonné un « Hors-série » du Monde sur Baudelaire. Avec Antoine Compagnon, Jacques Dupont et Patrick Labarthe, il dirige la revue annuelle consacrée aux études baudelairiennes, L'Année Baudelaire.

André Guyaux s'intéresse également à l'œuvre de Huysmans. Il a, avec Pierre Brunel, publié en 1985, un Cahier de l'Herne Huysmans, réédité et mis à jour en 2019. Il est président de la Société J.-K. Huysmans et responsable de son Bulletin. Il a dirigé, avec Pierre Jourde, l'édition des Romans et nouvelles de Huysmans parue dans la Bibliothèque de la Pléiade en octobre 2019. Il a co-organisé l'exposition Huysmans-Moreau. Féeriques visions, au musée Gustave Moreau (octobre 2007- février 2008), et assuré, avec Stéphane Guégan, le commissariat de l'exposition Huysmans et l'art. De Degas à Grünewald, au musée d'Orsay (novembre 2019-février 2020).

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Poétique du fragment. Essai sur les "Illuminations" de Rimbaud, Neuchâtel, À la Baconnière, 1985.
  • Sainte-Beuve, Volupté, édition présentée et annotée par André Guyaux, Gallimard, coll. "Folio", 1986.
  • Huysmans (avec Pierre Brunel), Cahier de l’Herne, 1985 ; rééd. 2019.
  • Arthur Rimbaud. 1854-1891. Portraits, dessins, manuscrits, catalogue de l’exposition du musée d’Orsay, établi par Hélène Dufour et André Guyaux, 1991.
  • Duplicités de Rimbaud, Champion-Slatkine, 1991.
  • Bibliographie des "Illuminations" (avec Olivier Bivort), Champion-Slatkine, 1991.
  • Rimbaud, Cahier de l’Herne, 1993.
  • Paul Bourget, Essais de psychologie contemporaine, édition établie et préfacée par André Guyaux, Gallimard, coll. "Tel", 1993.
  • La Querelle de la statue de Baudelaire, avec la collaboration d'Aurélia Cervoni, de Guillaume Peigné et de Sébastien Porte, Presses de l'Université Paris-Sorbonne, coll. "Mémoire de la critique", 2007.
  • Baudelaire. Un demi-siècle de lecture des Fleurs du mal, 1855-1905, PUPS, coll. « Mémoire de la critique », , 1173 p. (ISBN 9782840504962).
  • Rimbaud, Œuvres complètes, édition d'André Guyaux, avec la collaboration d'Aurélia Cervoni, Gallimard, coll. "Bibliothèque de la Pléiade", 2009 ; rééd. mise à jour en 2011, 2013, 2015, 2016, 2018.
  • Le Paris de Baudelaire, Éditions Alexandrines, 2017.
  • Huysmans, Romans et nouvelles, édition publiée sous la direction d'André Guyaux et de Pierre Jourde, Gallimard, coll. Bibliothèque de la Pléiade, 2019.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arthur Rimbaud (Édition d'André Guyaux avec la collaboration d'Aurélia Cervoni), Œuvres complètes, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade » (no 68), , 1152 p., rel. Peau, 105 × 170 mm (ISBN 9782070116010, présentation en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]