Alain Vircondelet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alain Vircondelet
Description de cette image, également commentée ci-après
Alain Vircondelet au Salon du livre de Paris en mars 2013.
Naissance
Alger, Algérie
Activité principale
Écrivain, biographe, universitaire.
Auteur
Genres

Alain Vircondelet, né en 1947[1] à Alger (Algérie)[2], est un écrivain, biographe et historien de l'art.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir fait ses classes au lycée Bugeaud d'Alger, il poursuit en Sorbonne des études de lettres et de philosophie, et obtient un doctorat en histoire de l'art (1984)[3], sous la direction du Professeur Bernard Dorival.

D'abord professeur de lettres à Melun puis au prestigieux collège Saint-Louis-de-Gonzague à Paris, il entre en 1984 à la faculté des Lettres de l'Institut catholique de Paris[4]. Enseignant-chercheur et maître de conférences, il y a enseigné jusqu'en 2005 les littératures françaises des XVIIIe et XXe siècles. Il prépare aujourd'hui au Capes de lettres modernes à l'Isfec de Bordeaux.

Sa carrière d'écrivain débute très tôt, lorsqu'à vingt ans, Marguerite Duras préface son premier ouvrage. Une longue amitié s'ensuit qui fera de lui son premier biographe et son plus attentif exégète. Il est depuis 1997, le président du prix Marguerite-Duras, qui est remis chaque année à Trouville.

Il est membre juré du prix Écritures & Spiritualités qui prime des écrivains attachés aux valeurs professées par les trois monothéismes.

Il est membre du jury du Prix du patrimoine créé. en 2019 par Le Pèlerin et la Ville de Saint-Emilion

Élu membre de l'Académie catholique de France, dans la section Arts et Lettres, il est Chevalier des Arts et des Lettres, Chevalier de l'Ordre National du Mérite. Il entre au Who's Who en 2000.

Il est élu en décembre 2018 membre résidant de l'Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts de Bordeaux.

Son oeuvre biographique, forte de plusieurs dizaines d'ouvrages traitent de plusieurs figures majeures de la littérature, des arts et de la spiritualité chrétienne : Albert Camus, Marguerite Duras, Blaise Pascal, Arthur Rimbaud, Charles de Foucauld, Françoise Sagan, Saint-Exupéry, Jean-Paul II, Balthus ou encore Casanova, Séraphine de Senlis, Saint Jean de Croix.

Spécialiste de Venise, il a consacré plusieurs travaux à la « Sérénissime ».

Son oeuvre autobiographique porte sur son enfance en Algérie.

Il est aussi l'auteur de travaux essentiels sur la peinture de Balthus, de Séraphine, de Picasso et des grands maîtres vénitiens.

Il s'intéresse plus particulièrement à la théologie, à l'imagerie religieuse, à la poésie, ainsi qu'à la peinture et à l'architecture.

Son œuvre est traduite en une quinzaine de langues.

Invité régulier des Salons du Livre, des Ambassades, des Alliances Françaises, des Universités du Temps Libre et des médiathèques, il donne des conférences dans le monde entier.

Commissaire d'expositions, il organise des expositions de photos et de peinture en France et à l'étranger.

Parallèlement à ses travaux d'écriture, il poursuit une oeuvre graphique, sur laquelle de nombreux écrivains et artistes se sont penchés.

En 2009, il assigne au tribunal le producteur et le scénariste du film Séraphine en les accusant d'avoir plagié sa biographie de Séraphine de Senlis, publiée aux éditions Albin Michel en 1986 et qui était le sujet de sa thèse de doctorat en histoire de l'art soutenue en Sorbonne en 1983 . En 2010, l'auteur du film, Martin Provost et les productions Diaphana sont condamnés pour contrefaçon.[5].

Prix[modifier | modifier le code]

  • Prix Cœur de France 2005 pour Une passion à Venise. Sand et Musset, la légende et la vérité, Plon, 2005
  • Prix Bel-Ami 2009 - Roman pour Séraphine. De la peinture à la folie, Albin Michel, 2008
  • Prix Paris-Match/Ville d'Arcachon 2010 : C'étaient Antoine et Consuelo de Saint Exupéry, Fayard, 2009
  • Prix Méditerranée de l'Essai 2010 : Albert Camus, fils d'Alger, Fayard, 2010
  • Grand Prix de l'Académie des Sciences, des Belles Lettres et des Arts de Bordeaux pour l'ensemble de son œuvre, 2010
  • Grand Prix de l'ARDUA, pour l'ensemble de son oeuvre 2019

Œuvres[modifier | modifier le code]

Biographies[modifier | modifier le code]

  • Séraphine de Senlis, Albin Michel, 1986.
  • Joris-Karl Huysmans, Plon, 1990.
  • Le Roman de Jacqueline et Blaise Pascal. La nuit de feu, éditions Flammarion, 1992.
  • Jean-Paul II, Julliard, 1994.
  • Charles de Foucaud, éditions du Rocher, 1997.
  • Albert Camus. Vérité et légendes, éditions du Chêne, 1998.
  • La Princesse de Lamballe, Flammarion, 1998.
  • Marguerite à Duras, Édition no 1, 1998.
  • Mémoires de Balthus, biographie, éditions du Rocher, 2001.
  • Saint-Exupéry. Vérité et légendes, éditions du Chêne, 2000.
  • L'Enfance de Jean-Paul II, biographie, éditions du Rocher, 2002.
  • Bernadette. Celle qui a vu, essai, Desclée de Brouwer, 2002.
  • Sagan, un charmant petit monstre, Flammarion, 2002.
  • Jean-Paul II, Flammarion, 2004.
  • Une passion à Venise. Sand et Musset, la légende et la vérité, Plon, 2004.
  • Antoine et Consuelo de Saint-Exupéry. Un amour de légende, Les Arènes, 2005.
  • Les Derniers jours de Casanova, Flammarion, 2005.
  • La Passion de Jean-Paul II, Presses de la Renaissance, 2005.
  • Sur les pas de Marguerite Duras, Presses de la Renaissance, 2006.
  • Jésus, Flammarion, 2007.
  • La Véritable histoire du Petit Prince, Flammarion, 2008.
  • Séraphine. De la peinture à la folie, Albin Michel, 2008.
  • Marguerite Duras. Une autre enfance, Le Bord de l'eau, 2009.
  • C'étaient Antoine et Consuelo de Saint-Exupéry, Fayard, 2009.
  • Auprès de Balthus, Éditions du huitième jour, 2010.
  • Dans les pas de Saint-Exupéry, éditions de l'Œuvre, 2010.
  • Albert Camus. Fils d'Alger, Fayard, coll. « Biographie », 2010.
  • Saint Jean Paul II, Plon, 2011.
  • Saint-Exupéry. Histoire d'une vie, Flammarion, 2012.
  • Les Trésors du Petit Prince, Gründ, 2014
  • Le Paris de Duras, éditions Alexandrines, 2015
  • Le Paris de Sagan, éditions Alexandrines, 2015
  • Rimbaud, dernière saison, éditions de l'Amandier, 2015
  • Saint-Exupéry dans la guerre, Le Rocher, 2018
  • L'exil est vaste mais c'est l'été, le roman de Dora et Picasso, Fayard, 2019


Essais, documents et albums[modifier | modifier le code]

  • Marguerite Duras : un essai, une biographie, Seghers, 1972.
  • La Poésie fantastique française, Seghers, 1973.
  • Alger l'amour, Presses de la Renaissances, 1982.
  • Le Monde merveilleux des images pieuses, Hermé, 1988.
  • La Cuisine de là-bas, Hermé, 1989.
  • Antoine de Saint-Exupéry, Julliard, coll. « écrivain / écrivain », 1994.
  • Pour Duras, Calmann-Lévy, 1995.
  • « Je vous salue, Marie » : représentations populaires de la Vierge, éditions du Chêne, 1996.
  • Huysmans, entre grâce et péché, Beauchesne, 1997.
  • Duras, Dieu et l'écrit, éditions du Rocher, 1998.
  • Marguerite Duras et l'émergence du chant, La Renaissance du Livre, 2000.
  • Les Chats de Balthus, Flammarion, 2000.
  • Lettres du dimanche. Consuelo de Saint-Exupéry, Plon, 2001.
  • Nulle part qu'à Venise, Plon, 2003.
  • Venise, beau livre, Flammarion, 2006.
  • Venise ou l'innocence retrouvée, beau livre, Somogy éditions d'art, 2007.
  • Alger Alger, Elytis, 2008.
  • Venise. Art et architecture, beau livre, Flammarion, 2008.
  • Venise et son histoire, beau livre, Flammarion, 2008.
  • Venise. Un art de vivre, beau livre, Flammarion, 2008.
  • Les Enclos Bretons. Chefs-d'œuvre de l'art populaire, Flammarion, 2003.
  • L'Antiquité rêvée : Innovations et résistances au XVIIIe siècle, TTM éditions, 2010.
  • C'était notre Algérie, éd. L'Archipel, 2011.
  • Les Couples mythiques de l'art, Beaux-Arts éd., 2011.
  • La Traversée, éd. First, 2011.
  • Le Grand guide de Venise, beau livre, éditions Eyrolles, 2012.
  • Rencontrer Marguerite Duras, éd. Mille et une nuits, 2014.
  • Alger d'hier et de toujours, photographies Jean-Pierre Stora, L'Archipel, 2015
  • Le Paris de Sagan, Paris, Alexandrines, 2015.
  • Renaissance de Saint-Exupéry, sous la direction d'Alain Vircondelet, éditions Écriture, 2016
  • L'art jusqu'à la folie, Camille Claudel, Séraphine de Senlis, Aloïse Corbaz, Éditions du Rocher, 2016
  • Amours fous, passions fatales, 30 biographies d'artistes, Beaux Arts éditions, 2017
  • Le Paris de Picasso, Alexandrines, 2019

Romans[modifier | modifier le code]

  • Bonaventure, Stock, 1977.
  • Un amour a Venise, Stock, 1979.
  • La Vie la vie, Albin Michel, 1985.
  • Le Petit frère de la nuit, Albin Michel, 1987.
  • Maman la blanche, Albin Michel, 1992.
  • Tant que le jour te portera, Albin Michel 1992.
  • La Tisserande du Roi Soleil, Flammarion, 1992.
  • Naissance d'un père, éditions du Rocher, 1993.
  • Là-bas. Souvenirs d'une Algérie perdue, Le Chêne, 1996.
  • Mortel amiante, récit, Anne Carrière, 1998.
  • La Terreur des chiens, éditions du Rocher, 1999.
  • La Maison devant le monde, Desclée de Brouwer, 2000.
  • Journal de résistance d'un chrétien dans le monde, Flammarion, 2003
  • La Vie, la vie, éditions Écriture, 2012.
  • Cet été-là, de braise et de cendres, Fayard, 2016
  • Guernica 1937, Flammarion, 2018

Poésie

Éloge des herbes quotidiennes, Le Rocher, 2006.

Extase de Tolède, Le Rocher, 1998

Vivre en poésie, entretiens avec Eugène Guillevic, en collaboration avec Lucie Albertini, Stock, 1980, Le Temps des cerises, 2007

Anthologie de la poésie fantastique française, Seghers, 1973.

Poèmes pour détruire, préface de Marguerite Duras, Pierre-Jean Oswald, 1973

Œuvres plastiques et graphiques[modifier | modifier le code]

Elles ne sont pas celles d'un peintre mais d'un écrivain inventant un nouvel alphabet, fait de signes et de lettres empruntés à toutes les civilisations. Travail secret élaborant de manière quasi-mystique des univers obscurs et menés au jour. Ce sont principalement des encres et des gouaches dont Henri Michaux, Masson et plus près de nous, Hantaï pourraient être les parrains.


Références[modifier | modifier le code]

  1. (notice BnF no FRBNF11928515), consultée le 23 août 2012.
  2. Ambroise Kom, Jalons pour un dictionnaire des œuvres littéraires de langue française des pays du Maghreb, L'Harmattan, (ISBN 9782296016989, lire en ligne), p. 389.
  3. http://www.sudoc.fr/006911358.
  4. Alain Vircondelet, Evene, consulté le 23 août 2012.
  5. Le film Séraphine condamné pour plagiat, Libération, 26 novembre 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :