Pierre Brunel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brunel.
Pierre Brunel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Distinctions
Officier de la Légion d’honneur, officier dans l’ordre national du mérite, commandeur des Palmes académiques
Œuvres réputées
Dictionnaire de Don Juan (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Pierre Brunel, né le [1], est un universitaire et critique littéraire français spécialisé dans la littérature comparée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de l'École normale supérieure (1958), il est reçu premier à l'agrégation de lettres classiques en 1962[2], puis prépare deux thèses sur Paul Claudel, obtenant son doctorat d'État en 1970[3].

Professeur au Prytanée militaire de La Flèche de 1963 à 1965, assistant à la Sorbonne de 1965 à 1968, puis maître de conférences à l’université d’Amiens, il devient professeur à l'université Paris IV-Sorbonne en 1970, jusqu'à sa retraite en 2008, date à laquelle il devient professeur émérite[2]. Il a fait à ce titre fonction de médiateur auprès du président[4]. Il est nommé en 2001 vice-président du conseil d'administration de l'université Paris IV, fonction qu'il n’exerce plus[5].

En 1981, il fonde le Centre de recherche en littérature comparée (CRLC) dont il est le premier directeur. De 1982 à 1989, il dirige le département de littérature française et comparée. Depuis 1988, il est directeur des Cours de civilisation française de la Sorbonne[6]. En 1995, il fonde le Collège de littérature comparée (CLC) dont il est président[7]. Il a dirigé 120 thèses de doctorat de littérature comparée.

Il est élu en juillet 1995 membre de l'Institut universitaire de France à la chaire de littérature comparée et renouvelé dans cette chaire en 2000 qu'il quitte en 2005[8].

Membre de l’Association internationale de littérature comparée (AILC)[9], il a présidé la Société française de littérature générale et comparée de 1985 à 1987[10]. Il est docteur honoris causa de l’Université de Bâle[11], de l'Université de Turin[réf. souhaitée], et de l'Université de Thessalonique[12]. Il est membre de l’Academia Europaea, dont le siège est à Londres[13].

Il dirige les collections : « Schena » aux Presses de l'Université de Paris-Sorbonne[14], « La Salamandre » à l'Imprimerie nationale en 1989 (une cinquantaine de volumes parus)[15], et « Musique et musiciens » avec Xavier Darcos aux Presses universitaires de France[16].

Il participe au Groupe d’études balzaciennes[17], a préfacé et annoté plusieurs ouvrages de Balzac[18] et dirigé un colloque sur cet auteur à l'Université Paris IV-Sorbonne, Balzac : temps et mémoire.

Du 21 novembre 2008 au 23 octobre 2009, il dirige une émission littéraire mensuelle sur Radio Courtoisie, Le Libre journal des belles-lettres[19].

Le 16 mars 2015, il est élu membre titulaire à l'Académie des sciences morales et politiques[20] au fauteuil de Gérald Antoine (section morale et sociologie), dont il prononce l'éloge le 26 septembre 2016[21].

Publications[modifier | modifier le code]

Thèse[modifier | modifier le code]

  • 1970 : « L'Orientation britannique chez Paul Claudel », thèse de doctorat d'État sous la direction de Charles Dédéyan, université Paris-4.

Sur la littérature[modifier | modifier le code]

  • 1972 : Histoire de la littérature française, Bordas (ouvrage collectif)
  • 1977 : La Critique littéraire, PUF (ouvrage collectif)
  • 1982 : Théâtre et cruauté, éditions des Méridiens
  • 1983 : La Littérature comparée, Armand Colin (ouvrage collectif)
  • 1988 : Dictionnaire des mythes littéraires (collectif, éd. du Rocher, rééd. 1994 et 2000)
  • 1992 : Mythocritique, Presses Universitaires de France
  • 2001 : La Critique littéraire, coll. « Que sais-je ? »
  • 2003 : Dictionnaire des mythes du fantastique[22] (ouvrage collectif), Limoges, PULIM, 297 p. (ISBN 2-84287-276-2)

Sur Paul Claudel[modifier | modifier le code]

  • 1964 : L'Otage de Paul Claudel ou le théâtre de l'énigme, Lettres modernes
  • 1965 : Le Soulier de satin devant la critique, Lettres modernes
  • 1971 : Claudel et Shakespeare, Armand Colin
  • 1974 : L'Échange de Paul Claudel, Belles Lettres
  • 1975 : Claudel et le satanisme anglo-saxon, Université d'Ottawa

Sur Arthur Rimbaud[modifier | modifier le code]

  • 1983 : Rimbaud : projets et réalisations, Champion
  • 1983 : Arthur Rimbaud ou l'éclatant désastre, Champ Vallon
  • 1995 : Rimbaud, biographie, étude de l’œuvre, Albin Michel
  • 1998 : Une saison en enfer, édition critique commentée, José Corti
  • 1999 : Rimbaud : Œuvres complètes, La Pochothèque
  • 2004 : Rimbaud, Livre de Poche essais
  • 2004 : Éclats de la violence : pour une lecture comparatiste des “Illuminations” d'Arthur Rimbaud, José Corti
  • 2009 : Ce sans-cœur de Rimbaud, Verdier
  • 2017 : Rimbaud-Brunel. Le Bateau ivre d'Arthur Rimbaud. Un texte. Une voix", Le Bord de l'Eau

Sur la musique[modifier | modifier le code]

  • 1980 : L'Opéra, Bordas (ouvrage collectif)
  • 1981 : Vincenzo Bellini, Fayard
  • 1997 : Les Arpèges composés : musique et littérature
  • 1999 : Aimer Chopin, Presses Universitaires de France, nouvelle éd. Symétrie, 2010
  • 2003 : « Le secret en musique », in Sigila n° 11

Autres[modifier | modifier le code]

  • 1971 : Le Mythe d'Electre, Armand Colin, (rééd. 1995 aux éd. Champion)
  • 1974 : Le Mythe de la métamorphose, Armand Colin (reéd. 2004, José Corti, « Les Massicotés »)
  • 1974 : L'Évocation des morts et la descente aux enfers, SEDES
  • 1978 : L'État et le Souverain, Presses Universitaires de France
  • 1995 : Sarrasine - Gambara - Massimilla Doni d'Honoré de Balzac,folio classique, Gallimard
  • 1995 : Butor : L'emploi du temps, Presses universitaires de France
  • 1996 : Formes baroques au théâtre
  • 1997 : Apollinaire entre deux mondes : le contrepoint mythique dans “Alcools” : Mythocritique II, PUF
  • 1997 : Transparences du roman : le Romancier et ses doubles au XXe siècle
  • 1998 : Monsieur Victor Hugo, Vuibert (2e : 2002)
  • 1998 : Lectures d'une œuvre : les poésies de Stéphane Mallarmé ou échec au néant, éd. du Temps
  • 1998 : Français Lycée : tout le programme de la seconde à la terminale
  • 1998 : L'Imaginaire du secret, éd. Ellug
  • 1999 : Dix mythes au féminin, Adrien Maisonneuve
  • 2000 : La Légende des siècles (première série 1859), éd. du Temps
  • 2000 : Dictionnaire pour l'étude des Complaintes de Jules Laforgue, éd. du Temps
  • 2001 : 1939 dans les lettres et les arts : essais offerts à Yves Chevrel (avec Danièle Chauvin)
  • 2001 : Glissements du roman français au XXe siècle, Klincksieck
  • 2001 : Basso continuo, Presses Universitaires de France
  • 2002 : Dictionnaire des mythes féminins (collectif), éd. du Rocher
  • 2002 : Voix autres, voix hautes : romans femmes du XXe siècle
  • 2002 : Où va la littérature française aujourd'hui ?, Vuibert
  • 2003 : Philippe Jaccottet : cinq recueils, éd. du Temps
  • 2003 : Va-et-vient / Hugo Rimbaud Claudel, Klincksieck
  • 2003 : Mythopoétique des genres, Presses Universitaires de France
  • 2012 : Rue des Martyrs, Les éditions du Littéraire
  • 2013 : Michel Butor L'Emploi du temps - ou le mode d'emploi d'un labyrinthe, Les éditions du Littéraire

Références[modifier | modifier le code]

  1. Brunel, Pierre (1939-…), notice d'autorité personne, catalogue Bn-Opale Plus, Bibliothèque nationale de France, créée le 4 mars 1977, mise à jour le 29 septembre 2004.
  2. a et b Danièle Chauvin, La voix : hommage à Pierre Brunel, PUPS, 2009, p. 19
  3. Yves Chevrel, Camille Dumoulié, Le mythe en littérature: essais offerts à Pierre Brunel à l'occasion de son soixantième anniversaire, Presses universitaires de France, 2000, p. 381 [lire en ligne]
  4. pups.paris-sorbonne.fr.
  5. http://www.paris-sorbonne.fr/documents/journaux/BREF_29/Discours-Brunel.html
  6. ccfs-sorbonne.fr.
  7. http://www.litterature-comparee-apclc.fr/Pierre_Brunel.html
  8. Voir sur iuf.amue.fr.
  9. http://www.canalacademie.com/ida7844-Litterature-comparee-3-6-Ovide-et-ses-Metamorphoses.html
  10. http://www.vox-poetica.org/sflgc/historique.html
  11. http://www.pur-editions.fr/couvertures/1258105664_doc.pdf
  12. http://www.frl.auth.gr/index.php/fr/school-fr/prof-emeriti-fr
  13. http://www.ae-info.org/ae/Acad_Main/List_of_Members
  14. http://pups.paris-sorbonne.fr/catalogue/collections/schena
  15. La Salamandre
  16. https://www.puf.com/content/Mythopo%C3%A9tique_des_genres
  17. Voir « Balzac et le roman philosophique », sous la présidence de Pierre Brunel, « Le Sublime et le grotesque chez Balzac dans Le Père Goriot », L'Année balzacienne, n° 2, janvier 2001.
  18. Le Père Goriot, (Hachette Livre, 1983), Le Lys dans la vallée (Pléiade, 1991).
  19. http://mister-arkadin.over-blog.fr/article-31175036.html
  20. https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000030439938
  21. https://www.asmp.fr/pdf/lettre_information/lettrinfo628.pdf
  22. Présentation en ligne.

Liens externes[modifier | modifier le code]