Gustave Coquiot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Gustave Coquiot est un écrivain et critique d'art français né à Puits (Côte-d'Or) le 24 septembre 1865 et mort à Paris le 6 juin 1926.

Biographie[modifier | modifier le code]

Collectionneur de tableaux de Maurice Utrillo, il fut un des secrétaires d'Auguste Rodin.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Deux heures du matin, quartier Marbeuf, pièce, avec Jean Lorrain (1904)
  • 1904 : Sainte-Roulette de Jean Lorrain et Gustave Coquiot, Théâtre des Bouffes du Nord
  • Hôtel de l'Ouest, chambre 22, pièce, avec Jean Lorrain (1905)
  • Le vrai J.-K. Huysmans (1912)
  • Toulouse Lautrec, édition Auguste Blaizot (1913)
  • Le Vrai Rodin (1913)
  • Rodin à l'Hôtel de Biron et à Meudon, Ollendorff, Paris, (1917) (en ligne)
  • Vagabondages, illustré par Henri Epstein (1921)
  • Vincent Van Gogh (1923)
  • Georges Seurat (1924)
  • Renoir (1925)
  • Cubistes, Futuristes, Passéistes. Essai sur la Jeune Peinture et la Jeune Sculpture. Avec 48 reproductions. 5e édition. Paris, Ollendorff (n.d. ca. 1920). 277 pp. [First edition was published in 1914 and had 24 plates in phototypie]
  • Des Gloires déboulonnées avec 16 reproductions hors texte nouvelle édition 1927, André Delpeuch Éditeur.

Portraits[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]