L'Enfer des anges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'Enfer des anges
Réalisation Christian-Jaque
Scénario Pierre Véry
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 96 minutes
Sortie 1941

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Enfer des anges est un film français réalisé par Christian-Jaque, Tourné en 1939 et sorti en 1941.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1930, un drame de la misère se déroule dans un taudis. Battu régulièrement, un jeune garçon est finalement laissé pour mort par son père qui lui a donné un coup de fer à repasser. L'homme emporte le corps qu'il abandonne dans un terrain vague, mais quelque temps après, le garçon se réveille. Il erre dans la banlieue parisienne, il a perdu la mémoire et ne se souvient même plus de son prénom.

Une jeune fille, Lucette, évadée d'une maison de redressement est elle aussi perdue et se cache de la police. Elle fait la rencontre du garçon, le prénomme Lucien et s'attache à lui. Ils finissent pas s'intégrer tant bien que mal à la population misérable de la cité Henri IV, un bidonville de l'est parisien. Une bande d'enfants de la cité, livrés à eux-mêmes, occupent la rue et sont exploités par Monsieur Max, un marlou veule et manipulateur, qui les emploie pour vendre de la drogue.

Lucien, qui recherche toujours sa famille hypothétique, s'est présenté dans une propriété de Neuilly où une riche famille avait passé une annonce dans un journal pour retrouver leur fils fugueur. Ce ne sont évidemment pas ses parents, mais le récit ébloui qu'il fait de cette visite à la bande des enfants de la rue constitue des renseignements qui sont entendus par Max qui va cambrioler la propriété de Neuilly. Lucien est accusé à tort par la police et son véritable père retrouve sa trace.

Avertissement liminaire[modifier | modifier le code]

Le film s'ouvre par un texte explicatif exposant les intentions des scénaristes en cette année 1941 :

  • « Ce film expose dans sa cruelle vérité la détresse de l'enfance abandonnée, sans guide, sans défense, sans tendresse dans la vie. Il ne faut plus d'enfance malheureuse dans la nouvelle France. Ceux qui vous montrent ce drame sur cet écran ne le font que dans l'espoir qu'on ne pourra plus voir de tels spectacles dans la réalité. L'Enfer des Anges est un appel au cœur de tous pour une collaboration avec l’État, afin de protéger et de sauver ceux qui feront le France de demain : les tout-petits d'aujourd'hui. »

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]