Les Dégourdis de la 11e

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Dégourdis de la 11e
Réalisation Christian-Jaque
Scénario d'après la pièce de
André Mouezy-Eon
et C. Daveillant
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 91 minutes
Sortie 1937

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Dégourdis de la 11e est un film français réalisé par Christian-Jaque, sorti en 1937.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire se situe en 1906. Veuf, le colonel Touplard, chef de troupe à Montauban, a juré à son épouse avant qu'elle trépasse de ne plus jeter les yeux sur une femme. Or, cet homme-là possède un tempérament vigoureux et, faute de pouvoir le dépenser auprès du beau sexe, il l'épuise dans des marches harassantes.

Mais, il est à présent bien ennuyé car il vient de recevoir des directives ministérielles qui lui recommandent de distraire ses hommes. Il s'ouvre de son embarras à sa sœur Hortensia qui vit avec lui. Vieille fille romanesque, Hortensia se pique d'écrire des tragédies et elle lui suggère de monter pour la fête du régiment la dernière en date, L'Orgie romaine.

Touplard décide de la faire jouer par ses soldats et d'engager l'actrice Nina Vermillon dans le rôle de Flavie.

Les répétitions s'organisent, le colonel est de plus en plus troublé par les formes généreuses de la comédienne. Quant à Hortensia, déguisée en esclave nubienne, elle se montre de plus en plus sensible au charme de l'ordonnance Patard.

Mais voilà que, incognito, l'inspecteur Burnous du Service des Armées débarque à l'improviste à Montauban en compagnie de son secrétaire. Il vient là pour vérifier la bonne moralité et flaire illico le scandale.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]