Rayon d'action

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le rayon d'action est le point maximal que peut atteindre un aéronef lorsqu'il est prévu qu'il revienne à son point de départ, c'est-à-dire son point de décollage. C'est le cas de la plupart des vols pratiqués dans le cadre de l'aviation de loisirs (en décollant d'aéro-clubs), des missions militaires et des opérations de travail aérien (fumigation en agriculture, extinction de feux de forêts, etc.).

Les avionneurs définissent le rayon d'action maximal de leurs appareils en fonction de divers paramètres adaptés à la mission prévue et des conditions atmosphériques standards. Dans la pratique chaque utilisateur définira un rayon d'action opérationnel maximal en fonction de ses propres conditions d'utilisation.

Parmi les paramètres pouvant définir les performances d'un aéronef les trois considérés comme essentiels sont :

  • la charge utile : nature et quantité. Elle peut s'exprimer en masse, volume, nombre de passagers, etc suivant le type d'utilisation ;
  • la vitesse ;
  • l'endurance : se traduit soit par une autonomie, exprimée en heures de vol soit par un rayon d'action ou une distance franchissable, exprimés en kilomètres.

Application à un avion de combat[modifier | modifier le code]

Le rayon d'action dépend fortement du profil de la mission, souvent complexe, avec des variations d'altitude suivant la zone survolée, amie, neutre ou ennemie et suivant la nature de l'armement utilisé. Le rayon d'action opérationnel peut être augmenté avec l'utilisation de réservoirs largables ou par le ravitaillement en vol.

Les militaires utilisent souvent les vocables "hi" (high) et "lo" (low) pour désigner les parties de la mission effectuées à haute altitude ou à basse altitude. Une mission hi-lo-hi pourra représenter un vol où l'avion vole à une altitude économique jusqu'à pénétration en zone ennemie, où il descendra pour éviter les radars de défense, puis un retour à haute altitude après exécution de la mission.