Jeux olympiques de la jeunesse d'hiver de 2020

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jeux olympiques d’hiver de la jeunesse de 2020
Image illustrative de l’article Jeux olympiques de la jeunesse d'hiver de 2020

Pays hôte Drapeau de la Suisse Suisse
Ville hôte Lausanne
Date Du 9 au 22 janvier 2020
Ouverture officielle par X
Participants
Pays + de 70
Athlètes 1880[1] (940 masculins et 940 féminins)
Compétition
Nombre de sports 8
Nombre d’épreuves 81
Symboles
Serment olympique X
X
Flamme olympique de la jeunesse X
X
Mascotte Yodli

◄ 2016 Jeux olympiques de la jeunesse 2025 ►

Les Jeux olympiques de la jeunesse d'hiver 2020 seront la troisième édition des Jeux olympiques d'hiver de la jeunesse et la sixième édition des Jeux olympiques de la jeunesse.

Lausanne a été désignée comme ville organisatrice le 31 juillet 2015.[2] Les compétitions se dérouleront sur plusieurs sites à Lausanne, Leysin, Villars, les Diablerets et la Vallée de Joux dans le canton de Vaud, Champéry dans le canton du Valais, Saint-Moritz dans le canton des Grisons et aux Tuffes dans le département du Jura en France[3].

Le village olympique, les cérémonies de remises de récompenses et les cérémonies d'ouverture et de clôture se tiendront à Lausanne.

Sites des épreuves[modifier | modifier le code]


Lieux Épreuves
Lausanne Sports de glace (hockey sur glace, short track, patinage artistique)
Champéry (VS) Curling
Les Diablerets Ski alpin
Villars-Gryon Skicross, snowboardcross, ski-alpinisme
Leysin Ski Acrobatique (halfpipe, slopestyle), snowboard (halfpipe, slopestyle)
Le Brassus Ski de fond
Les Tuffes (FRA) Saut à ski, combiné nordique, biathlon
Saint-Moritz (GR) Bobsleigh, skeleton, luge, patinage de vitesse

Organisation[modifier | modifier le code]

Budget[modifier | modifier le code]

En 2015, le budget prévisionnel de l’événement est de 42,22 millions d'USD. 66,66% de subventions gouvernementales réparties entre la ville de Lausanne, le canton de Vaud et la Confédération helvétique, 14,17% de contributions du CIO et 17,22% de parrainages locaux, fournisseurs, licences, loteries et ventes de billets. La ville de Lausanne et le canton de Vaud se portent garants en cas de déficit à parts égales[4].

Ce budget modeste, en comparaison des jeux olympiques d'hiver, fait partie des caractéristiques des jeux olympiques de la jeunesse. Le règlement impose de ne pas construire d'infrastructure spécifiquement pour accueillir les jeux[5]. Cette contrainte explique que le site de Saint-Moritz fasse partie des ces jeux bien qu'il se situe à plus de 240 kilomètres à vol d'oiseau de la ville hôte.

Village olympique[modifier | modifier le code]

Le village olympique sera installé dans le bâtiment Vortex, un immeuble résidentiel en forme d'anneau de 712 logements, 137 mètres de diamètre extérieur, 28 mètres de haut et disposant d'une cour intérieure de 8 000 mètres carrés[6].

Cet immeuble a comme particularité de disposer d'une rampe de 2,8 km en colimaçon, inclinée de 1%, qui dessert chaque appartement et chaque étage du bâtiment.

La fin des travaux est prévue pour l'automne 2019. Dans sa configuration durant les Jeux olympiques d'hiver de la jeunesse, le Vortex accueillera environ 1 700 athlètes et accompagnants. Situé à proximité du campus de l'Université de Lausanne et de l'École polytechnique fédérale de Lausanne, le bâtiment sera exploité comme résidence pour étudiants après les jeux[7].

Mascotte[modifier | modifier le code]

La mascotte, Yodli, a été dévoilée le 8 janvier 2019 lors d'une célébration organisée pour fêter la dernière année avant le début des jeux. C'est un animal hybride imaginaire, croisement d'une vache, d'une chèvre et d'un Saint-bernard, trois animaux emblématiques des Alpes suisses[8]. Son nom est dérivé du Yodle, technique de chant typique des Alpes. Sa couleur bleu fait écho à la glace et aux lacs de la Suisse. Le jaune et la forme de ses yeux est inspiré de la raclette.

Yodli a été conçu par 140 étudiants de l'École romande d'arts et communication située à Lausanne. Au départ, 19 équipes ont travaillé chacune sur un projet. Après une première sélection, trois projets ont été retenus et présentés à des élèves de la région. Suite aux retours, les projets ont été retravaillés. Fin septembre 2018, durant un camp, 550 athlètes de 25 fédérations sportives ont choisi Yodli[9]. Ce processus de création est une illustration de la philosophie des Jeux olympiques de la jeunesse: des jeux faits par des jeunes pour les jeunes[10].

Médaille[modifier | modifier le code]

La médaille des Jeux olympiques de la jeunesse d'hiver de 2020 s'intitule "Beauty in diversity" (La beauté dans la diversité). Elle est l'oeuvre de Zakea Page, une néo-zélandaise de 20 ans, et a été choisie à l'issue d'un concours dans lequel près de 300 projets de 60 pays ont été présentés.

La médaille est en forme de cercle, le motif principal est une spirale qui occupe la majeur partie de la surface, la branche la plus grande en bas à droite porte un flocon de neige pour rappeler les jeux d'hiver. Dans la partie supérieure droite se trouve les anneaux olympiques et le logo de l'édition des jeux olympiques de la jeunesse d'hiver de 2020. Cette création apparaîtra sur les médailles d'or, d'argent et de bronze qui seront remises durant les jeux. L'autre face sera dessinée par le comité d'organisation.

Selon la créatrice, Zakea Page, la spirale représente la culture du respect, de l’amitié et de l’excellence ainsi que le dur labeur et le dévouement dont font preuve tous les athlètes[11].

Sélection de la ville hôte[modifier | modifier le code]

Processus de candidature[modifier | modifier le code]

  • 28 novembre 2013 : Date limite à laquelle les CNO devront avoir informé le CIO du nom de leur ville candidate à l'organisation des JOJ
  • 12 décembre 2013 : Signature de la procédure de candidature à l’organisation des JOJ
  • 14-16 janvier 2014 : Séminaire du CIO pour les villes requérantes à l'organisation des JOJ de 2020 (Lausanne)
  • 17 juin 2014 : Remise des dossiers de candidature et autres documents
  • 16-28 août 2014 : Programme des observateurs aux JOJ de 2014 à Nankin
  • 2-3 décembre 2014 : Présélection des villes candidates par la commission exécutive du CIO
  • 19 février 2015 : Visioconférences entre les villes candidates et la commission d’évaluation
  • 31 juillet 2015 - Élection de la ville hôte lors de la session du CIO à Kuala Lumpur. Lausanne est élue et organisera les JOJ en 2020.

Villes candidates[modifier | modifier le code]

Deux villes requérantes ont été présentées par leurs CNO respectifs, et ont toutes deux été retenues comme ville candidates[12],[13].

Brașov a officiellement transmis sa candidature pour l'organisation des Jeux olympiques de la jeunesse en novembre 2013. En 2013, la ville a également organisé le Festival olympique d'hiver de la jeunesse européenne. Elle signe la procédure de candidature des Jeux olympiques de la jeunesse le 12 décembre 2013.

La ville confirme sa candidature le 12 juillet 2013. La ville est le siège du Comité international olympique. La ville était candidate pour l'organisation des Jeux olympiques d'été de 1936, de 1948, de 1952 et de 1960, échouant à chaque édition. Le 12 décembre 2013, elle signe la procédure de candidature des Jeux olympiques de la jeunesse.

Villes ayant envisagé une candidature[modifier | modifier le code]

Vote[modifier | modifier le code]

Le vote a lieu le lors de la 128e session du CIO à Kuala Lumpur, en même temps que l'élection de la ville hôte des Jeux olympiques d'hiver de 2022[14].


Résultats du choix de la ville candidate
Ville candidate Pays 1er tour
Lausanne Drapeau de la Suisse Suisse 71
Brașov Drapeau de la Roumanie Roumanie 10

Références[modifier | modifier le code]

  1. « A Lausanne 2020, tout augmente, sauf les coûts », francsjeux.com,‎ (lire en ligne).
  2. « Lausanne décroche l'organisation des Jeux olympiques de la Jeunesse 2020 », rts.ch,‎ (lire en ligne, consulté le 15 août 2019)
  3. « Sites », sur @lausanne2020 (consulté le 15 août 2019)
  4. « Rapport final de la commission d'évaluation du CIO »
  5. « Les JoJ : Vision et Principes », sur https://stillmed.olympic.org
  6. « Visite du VORTEX », sur Drupal (consulté le 15 août 2019)
  7. « Vortex », sur Drupal (consulté le 15 août 2019)
  8. « Yodli, la mascotte de Lausanne 2020 dévoilée à l'occasion des festivités organisées pour célébrer la dernière année avant les JOJ - Olympic News », sur International Olympic Committee, (consulté le 16 août 2019)
  9. « Yodli, la mascotte des JOJ, fait ses premiers pas à Malley – Eracom » (consulté le 16 août 2019)
  10. « Yodli », sur @lausanne2020 (consulté le 16 août 2019)
  11. « Médaille », sur @lausanne2020 (consulté le 17 août 2019)
  12. De nouveaux horizons s’ouvrent pour le Mouvement olympique avec les candidatures de Brașov et Lausanne à l’organisation des JOJ d’hiver de 2020 - Comité International Olympique - 27/11/2013
  13. La commission exécutive fixe les échéances de la procédure de candidature pour les Jeux Olympiques de 2024 - Communiqué de presse du Comité International Olympique - 05/12/2014
  14. Lausanne élue ville hôte des Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver de 2020 sur www.olympic.org, le 31 juillet 2015

Liens externes[modifier | modifier le code]