Combiné nordique aux Jeux olympiques de la jeunesse d'hiver de 2020

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Combiné nordique aux Jeux olympiques de la jeunesse d'hiver de 2020
Description de l'image Nordic combined pictogram.svg.
Généralités
Sport Combiné nordique
Organisateur(s) CIO et FIS
Édition 3e
Lieu(x) Prémanon, Drapeau de la France France
Date Du au
Épreuves 3

Navigation

Les épreuves de combiné nordique aux Jeux olympiques de la jeunesse d'hiver de 2020 ont lieu sur les tremplins des Tuffes à Prémanon, entre le et .

Trois épreuves sont au programme : une épreuve individuelle masculine, une épreuve individuelle féminine et une course par équipes mixtes. Les coureurs du combiné nordique participent également à une épreuve par équipes mixte de saut à ski, chaque équipe comprenant un sauteur, une sauteuse et un combiné masculin et une combiné féminine.

L'Autrichien Stefan Rettenegger l'emporte chez les hommes et Lisa Hirner chez les femmes. Il s'agit de la première course de ce niveau pour les femmes et la compétition est ainsi perçue comme « historique ». La Norvège domine l'épreuve par équipe.

Organisation[modifier | modifier le code]

Sites[modifier | modifier le code]

Détail technique du plus grand tremplin[1]
Point K 81
HS 90
Longueur de la piste d'élan 68,850 mètres
Angle d'inclinaison de la table 11°
Angle d'inclinaison du point K 37°

En 1953, un tremplin est construit aux Tuffes[1]. Le tremplin est agrandi et modernisée en 1976[1]. Cependant, le tremplin devient vétuste dans les années 2010[1]. Lorsque Lausanne remporte l'organisation des Jeux olympiques de la jeunesse d'hiver de 2020, le comité d'organisation ne souhaite pas construire un tremplin en Suisse alors qu'un tremplin existe à proximité en France[2]. Cependant, des travaux important de rénovation sont nécessaires afin d'accueillir la compétition[3]. Les collectivités locales françaises ainsi que la Suisse finance les 6 millions d'euros nécessaires pour les travaux[2]. Le tremplin compte désormais une structure d'élan réfrigérée, une tour des juges, une tribune pour les entraîneurs[2]… En complément du tremplin, le site compte désormais un stade de biathlon, une piste de trois kilomètres en été avec des pistes complémentaires en hiver[2]. Le stade est inauguré en octobre 2019 et il porte le nom de « stade Nordique des Tuffes Jason Lamy-Chappuis »[4].

Les trois épreuves ont lieu aux tremplins des Tuffes avec la course de ski de fond de l'épreuve par équipe au Brassus[5]. Sébastien Lacroix est chargé de l'organisation des épreuves de combiné nordique[6].

Calendrier[modifier | modifier le code]

Les courses de combiné nordique ont lieu entre les et [7],[8],[9],[5]. Des entraînements auront lieu les 16, 17, 19 et 21 janvier[10].

Horaires des épreuves[7],[8],[9],[5].
Épreuves Date Épreuve Lieu Horaire
Gundersen NH féminin HS 90 / 4 km Saut à ski Stade des Tuffes 10:30[11]
Ski de fond 14:00
Gundersen NH masculin HS 90 / 6 km Saut à ski Stade des Tuffes 11:30[11]
Ski de fond 14:45
Épreuve nordique mixte / 4 × 3,3 km Saut à ski Stade des Tuffes 10:00
Ski de fond Vallée de Joux 13:30

Format des épreuves[modifier | modifier le code]

Épreuves individuelles[modifier | modifier le code]

Les athlètes exécutent premièrement un saut sur le tremplin normal, HS 90[12], suivi d’une course de ski de fond de 6 km pour les garçons et de 4 km pour les filles[12] qui consiste à parcourir deux boucles de 2 km. À la suite du saut, des points sont attribués pour la longueur et le style[12]. Le départ de la course de ski de fond s'effectue selon la méthode Gundersen (1 point = 4 secondes), le coureur occupant la première place du classement de saut s’élance en premier, et les autres s’élancent ensuite dans l’ordre fixé. Le premier skieur à franchir la ligne d’arrivée remporte l’épreuve[12].

Épreuves par équipes[modifier | modifier le code]

Il y a également une épreuve nordique mixte[13]. Les équipes sont composées de deux sauteurs, deux combinés et deux fondeurs comprenant à chaque fois une fille et un garçon[13]. Lors du concours de saut à ski, les filles du combiné s'élançent en premier, puis les garçons du combiné, puis les filles du saut spécial et enfin les garçons du saut spécial[13]. Les quatre athlètes effectuent deux sauts[13]. Le résultat du concours de saut est converti selon la méthode Gundersen (1 point = 4 secondes) en temps pour la course de ski de fond[13]. Lors de cette course, les athlètes effectuent 3,3 km[10]. L'ordre est le suivant : les filles du combiné s'élançent en premier, puis les garçons du combiné, puis les fondeuses et enfin les fondeurs[13].

Athlètes[modifier | modifier le code]

Qualification[modifier | modifier le code]

Le système de qualification est différent par rapport à celui mis en place quatre ans auparavant[14],[15]. En 2016, le quota d'athlètes potentiels était de 20 avec un seul athlètes par pays[14]. Pour 2020, 80 athlètes peuvent participer aux épreuves de combiné nordique avec un maximum de 4 athlètes par pays[14]. Tous les pays classés dans le Trophée Marc Hodler de combiné nordique peuvent engager deux garçons et deux filles[14]. Pour participer, les athlètes doivent être né entre le 1er janvier 2002 et le 31 décembre 2004[14],[16].

Pays qualifiés pour la compétition[17]
Comités olympiques Garçons Filles Total
Drapeau de l'Autriche Autriche 2 2 4
Drapeau de la République tchèque République tchèque 2 2 4
Drapeau de l'Estonie Estonie 2 1 3
Drapeau de la Finlande Finlande 2 1 3
Drapeau de la France France 2 2 4
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 2 2 4
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 0 1 1
Drapeau de l'Italie Italie 2 2 4
Drapeau du Japon Japon 2 2 4
Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan 1 0 1
Drapeau de la Norvège Norvège 2 2 4
Drapeau de la Pologne Pologne 2 0 2
Drapeau de la Russie Russie 2 2 4
Drapeau de la Slovénie Slovénie 2 2 4
Drapeau de la Suisse Suisse 1 0 1
Drapeau de l'Ukraine Ukraine 2 0 2
Drapeau des États-Unis États-Unis 2 2 4
Total 17 Comités olympiques 30 23 53

Favoris[modifier | modifier le code]

Un sauteur à ski à la réception de son saut.
Jan Andersen est un des grands favoris chez les hommes.

Chez les hommes, l'Allemand Jan Andersen est considéré comme un des grands favoris[18]. Le Finlandais, Waltteri Karhumaa et l'Allemand, Lenard Kersting, sont également attendus[19]. Les autres athlètes qui peuvent espérer remporter la victoire sont Sebastian Østvold, Perttu Reponen (de), les locaux Marco Heinis et Matteo Baud et enfin l'Autrichien Stefan Rettenegger (de)[20].

Chez les femmes, les favorites sont la championne du monde junior en titre, Ayane Miyazaki, sa dauphine Gyda Westvold Hansen, Thea Minyan Bjørseth (de), Jenny Nowak, Emilia Goerlich[18], Annika Sieff (de), Daniela Dejori (de) et Lisa Hirner[20].

Récits des épreuves et bilan[modifier | modifier le code]

Récit des épreuves[modifier | modifier le code]

L'épreuve individuelle masculine est dominée par l'Autrichien Stefan Rettenegger[21]. Ce dernier domine le concours de saut grâce à un bond à 90 mètres ce qui lui permet de débuter la course de ski de fond avec huit secondes d'avance sur le norvégien Sebastian Østvold et avec quinze secondes d'avance sur l'Américain Niklas Malacinski qui a sauté à 85,5 m[21]. Le favori, Jan Andersen, est troisième à 16 s et il devance les deux français Matteo Baud et Marco Heinis qui sont à 24 s[21],[22].. Lors de la course de ski de fond, Stefan Rettenegger réalise l'intégralité de la course seul et l'emporte[21]. Derrière, le finlandais Perttu Reponen ski avec les deux français dans le premier tour puis il revient avec Matteo Baud sur le norvégien Sebastian Østvold[21]. Dans le dernier tour, ces trois athlètes se disputent la deuxième place et c'est le finlandais qui devance le norvégien et le français[21].


La Norvège remporte l'épreuve par équipes[23].

Bilan[modifier | modifier le code]

Le combiné nordique est le seul sport non mixte des Jeux olympiques d'hiver mais le combiné féminin a fait ses débuts aux Jeux olympiques de la jeunesse[24]. Il s'agit d'une étape importante dans l'histoire de ce sport avant la création d'une Coupe du monde, d'une inscription aux programmes des Championnats du monde ainsi que d'une volonté d'intégrer le programme des Jeux olympiques[25],[26].

450 bénévoles ont été mobilisés sur le site des Tuffes[27] et la compétition attire plusieurs milliers de personnes par jour ce qui en fait un succès populaire dans la région[28].

Podiums[modifier | modifier le code]

Épreuve Or Argent Bronze
Individuel féminin Drapeau : Autriche Lisa Hirner 11 min 45 s 6 Drapeau : Japon Ayane Miyazaki 11 min 48 s 8 Drapeau : Allemagne Jenny Nowak 11 min 50 s 3
Individuel masculin Drapeau : Autriche Stefan Rettenegger 14 min 45 s 80 Drapeau : Finlande Perttu Reponen 14 min 59 s 60 Drapeau : Norvège Sebastian Østvold 15 min 2 s 10
Gundersen NH HS 100 / 4 × 3,3 km[Note 1],[29] Drapeau de la Norvège Norvège
  • Gyda Westvold Hansen
  • Sebastian Østvold
  • Nora Midtsundstad (saut)
  • Ivar Olaussen (saut)
  • Maria Hartz Melling (fond)
  • Nikolai Holmboe (fond)
29 min 20 s 5 Drapeau de l'Autriche Autriche
  • Johanna Bassani
  • Severin Reiter
  • Vanessa Moharitsch (saut)
  • David Haagen (saut)
  • Witta-Luisa Walcher (fond)
  • Erik Engel (fond)
30 min 39 s 8 Drapeau de l'Italie Italie
  • Annika Sieff
  • Stefano Radovan
  • Jessica Malsiner (saut)
  • Mattia Galiani (saut)
  • Silvia Campione (fond)
  • Elia Barp (fond)
30 min 51 s 3

Résultats détaillés[modifier | modifier le code]

Épreuve individuelle féminine[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés de la compétition
Rang Dossard Athlètes Pays Longueur (m) Points Différence de temps Temps Rang du
ski de fond
Retard final
Médaille d'or, Jeux olympiques
Médaille d'argent, Jeux olympiques
Médaille de bronze, Jeux olympiques
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16

Épreuve individuelle masculine[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés de la compétition
Rang Athlètes Pays Longueur (m) Points Différence de temps Temps Rang du
ski de fond
Retard final
Médaille d'or, Jeux olympiques Stefan Rettenegger (de) Drapeau de l'Autriche Autriche 90,0 120,6 min 0 s 14 min 45 s 8 2 14 min 45 s 8
Médaille d'argent, Jeux olympiques Perttu Reponen (de) Drapeau de la Finlande Finlande 114,4 +min 25 s 14 min 34 s 6 1 +13 s 8
Médaille de bronze, Jeux olympiques Sebastian Østvold Drapeau de la Norvège Norvège
4 Mattéo Baud Drapeau de la France France
5 Niklas Malacinski Drapeau des États-Unis États-Unis
6 Stefano Radovan Drapeau de l'Italie Italie
7 Jan Andersen Drapeau de l'Allemagne Allemagne
8 Waltteri Karhumaa Drapeau de la Finlande Finlande
9 Severin Reiter Drapeau de l'Autriche Autriche
10 Lenard Kersting Drapeau de l'Allemagne Allemagne
11 Marco Heinis Drapeau de la France France
12 Johan Fredriksen Orset Drapeau de la Norvège Norvège
13 Yuto Nishikata Drapeau du Japon Japon
14 Mateusz Jarosz Drapeau de la Pologne Pologne
15 Markkus Alter (de) Drapeau de l'Estonie Estonie
16 Taiga Onozawa Drapeau du Japon Japon
17 Bartłomiej Klimowski Drapeau de la Pologne Pologne
18 Iacopo Bortolas Drapeau de l'Italie Italie
19 Matic Hladnik Drapeau de la Slovénie Slovénie
20 Jan Šimek Drapeau de la République tchèque République tchèque
21 Andrii Pylypchuk Drapeau de l'Ukraine Ukraine
22 David Muhič Drapeau de la Slovénie Slovénie
23 Markus Kägu Drapeau de l'Estonie Estonie
24 Vladimir Malov Drapeau de la Russie Russie
25 Nico Zarucchi Drapeau de la Suisse Suisse
26 Lukáš Kohlberger Drapeau de la République tchèque République tchèque
27 Svyatoslav Nazarenko Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan
- Valentin Yashchuk Drapeau de l'Ukraine Ukraine
- Kirill Averianov Drapeau de la Russie Russie
- Carter Brubaker Drapeau des États-Unis États-Unis

Épreuve de combiné par équipes[modifier | modifier le code]

Tableau des médailles[modifier | modifier le code]

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1 Drapeau de l'Autriche Autriche 2 1 0 3
2 Drapeau de la Norvège Norvège 1 0 1 2
3 Drapeau du Japon Japon 0 1 0 1
4 Drapeau de la Finlande Finlande 0 1 0 1
5 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 0 0 1 1
5 Drapeau de l'Italie Italie 0 0 1 1
Total 3 3 3 9

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Office du Tourisme des Rousses, Programme des animations : Du 9 au 22 janvier 2020, 3e jeux olympiques de la jeunesse d'hiver, (lire en ligne)
  • (en) Comité d'organisation Lausanne 2020, Sports E-guide, (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Notes :
  1. Lors de la course par équipes, les athlètes effectuent une boucle de 850 m puis une boucle de 2.5 km sur le site du Brassus. En effet, en raison du faible enneigement la piste de 3.3 km n'a pas pu être préparée.
  • Références
  1. a b c et d (en) « Les Tuffes », sur skisprungschanzen.com.
  2. a b c et d « Un tremplin pour les Tuffes », Nordic mag, no 32,‎ , p. 34-38
  3. « Le stade des Tuffes fait sa mue internationale », .
  4. « Prémanon : le stade des Tuffes inauguré », sur nordicmag.info, .
  5. a b et c Tourisme 2019, p. 14.
  6. « Les responsables des JOJ Lausanne 2020 à Prémanon », sur nordicmag.info, .
  7. a et b Tourisme 2019, p. 11.
  8. a et b Tourisme 2019, p. 12.
  9. a et b Tourisme 2019, p. 13.
  10. a et b Comité d'organisation 2019, p. 48.
  11. a et b « Jeux olympiques de la Jeunesse : du combiné nordique ce samedi à Prémanon », Le Progrès,‎ , p. 37.
  12. a b c et d (en) « Nordic Combined », sur lausanne2020.sport (consulté le 3 janvier 2020).
  13. a b c d e et f Tourisme 2019, p. 5.
  14. a b c d et e (en) « Lausanne 2020 - Qualification System Summary Brochure » [PDF].
  15. (en) « Lausanne 2020 - Qualification system principles » [PDF].
  16. (en) « Qualification system – Lausanne 2020 Winter Youth Olympic Games », sur fis-ski.com.
  17. (en) « Nordic Combined quotas list for Winter Youth Olympic Games 2020 ».
  18. a et b « L'Allemand Jan Andersen, prétendant à la médaille, révèle les secrets du combiné nordique », sur olympic.org, .
  19. « Mattéo Baud et les JOJ à domicile en combiné nordique », sur olympic.org, .
  20. a et b (en) « Lausanne 2020 starts with big premiere for Nordic Combined », .
  21. a b c d e et f (en) « Stefan Rettenegger golden for Austria at Lausanne2020 », .
  22. « Mattéo Baud échoue au pied du podium à Prémanon », Le Progrès,‎ , p. 7.
  23. (no) « Norge avsluttet med kombinertgull i ungdoms-OL », .
  24. « L’accomplissement du rêve de toute une vie : l’histoire derrière les débuts olympiques du combiné nordique féminin », sur olympic.org, .
  25. « Combiné nordique féminin: "Nous écrivons l'histoire" estime la N.1 mondiale », sur lesechos.fr, .
  26. « Enfin, le combiné nordique féminin prend son envol », sur la-croix.com, .
  27. « À deux, elles ont géré 450 bénévoles lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse », sur leprogres.fr, .
  28. (en) « Back to the roots for Jason Lamy Chappuis », sur fis-ski.com, .
  29. Lucie Thiery, « Lausanne 2020 : comment se passent les Jeux Olympiques de la Jeunesse côté suisse dans la Vallée de Joux ? », sur https://france3-regions.francetvinfo.fr, .

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :