Grandvillers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Grandvillers
Grandvillers
Harmonie bucolique.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Épinal
Canton Bruyères
Intercommunalité Communauté de communes Vologne-Durbion
Maire
Mandat
Charles Schlachter
2014-2020
Code postal 88600
Code commune 88216
Démographie
Gentilé Grandvillois
Population
municipale
774 hab. (2015 en augmentation de 11,69 % par rapport à 2010)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 14′ 24″ nord, 6° 39′ 41″ est
Altitude 364 m
Min. 334 m
Max. 522 m
Superficie 17,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Grandvillers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Grandvillers
Liens
Site web grandvillers.free.fr

Grandvillers est une commune française située dans le département des Vosges en région Grand Est et membre de la communauté de communes Vologne-Durbion.

Ses habitants sont appelés les Grandvillois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Grandvillers est située à 6 km de Bruyères, sur une colline. Le village s'étire sur le parcours de la D 420. Il est traversé par le Durbion et par l'Arentèle.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Tuile des établissements Bastien.

Historiquement, le village était fractionné en plusieurs hameaux formant aujourd'hui une agglomération continue (l'Étang l'Abbé, le Grand Mont, le Petit Mont...).

Un passé industriel :

  • 1821 : papeterie des Chaseaux du Faing, puis cartonneries Jacquemin jusqu'à la fin du XXe siècle.
  • 1865 : Fondation de la Tuilerie Guerin, gérée par le groupe industriel Bastien dès 1883, qui intègre celles de Deyvillers (1902) et d'Aydoilles (1904).
  • En 1902 Charles Bastien devient maire de Grandvillers, jusqu'à sa mort en 1923.
  • Dans la nuit du 30 octobre 1974, la tuilerie est détruite par un incendie.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Étienne Virion    
mars 2008 en cours
(au 18 février 2015)
Charles Schlachter   Comptable

Situation administrative[modifier | modifier le code]

Grandvillers fut une des communes fondatrices de la communauté de communes de l'Arentèle-Durbion-Padozel dont elle a été membre de 2003 à 2013.

Depuis le 1er janvier 2014 elle est intégrée à la communauté de communes Vologne-Durbion [1].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3].

En 2015, la commune comptait 774 habitants[Note 1], en augmentation de 11,69 % par rapport à 2010 (Vosges : -2,03 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
6276158159121 0911 1021 0521 0771 051
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
1 0961 0911 1511 1411 0831 0551 0411 0561 068
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
1 017860741709682656648645681
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013 2015
631619666712700699697747774
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église néo-gothique achevée vers 1876 en intégrant un clocher plus ancien. Elle a été construite sur un plan basilical : bas-côtés plus bas que la nef centrale percée de fenêtres hautes. L'orgue a été construit par Jacquot-Jeanpierre & Cie en 1894[6].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Charles Tihay (1820-1885), prêtre catholique, auteur de plusieurs brevets d'invention, dont le « polycorde à transpositeur universel » et le « pédalier à roulement à billes », inhumé à Grandvillers auprès de sa famille[7],[8]
  • Joseph Poussot (1861-1891), neveu de Charles Tihay, concepteur d'un violon monocorde à clavier, né à Grandvillers[7].

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Strubhardt, Histoires de Grandvillers, 2011.

Ce petit livre relate une vingtaine de faits historiques et d'événements survenus dans ce village des Vosges, depuis ses origines jusqu'à la fin du XXe siècle.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Recueil des Actes Administratifs 2013 - Arrêté préfectoral n° 1251/2013 du 27 mai 2013
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  6. Association d’Étude pour la Coordination des Activités Musicales (ASSECARM), Orgues Lorraine Vosges, Metz, Éditions Serpenoise, , 677 p. (ISBN 2-87692-093-X), p. 323 à 325
  7. a et b Bernard Ravenel, Pierre-la-Treiche et le monocorde de Joseph Poussot, 13 octobre 1992, [lire en ligne]
  8. Jacques Strubhardt, Histoires de Grandvillers, 2011, p. 35, ouvrage cité [lire en ligne]