Viménil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Viménil
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Vosges
Arrondissement Épinal
Canton Bruyères
Intercommunalité Communauté de communes Vologne-Durbion
Maire
Mandat
Nadine Mérey
2014-2020
Code postal 88600
Code commune 88512
Démographie
Gentilé Viménilois(es)
Population
municipale
228 hab. (2012)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 13′ 38″ N 6° 38′ 00″ E / 48.2272222222, 6.6333333333348° 13′ 38″ Nord 6° 38′ 00″ Est / 48.2272222222, 6.63333333333  
Altitude 380 m (min. : 349 m) (max. : 563 m)
Superficie 8,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Viménil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Viménil
Liens
Site web Site officiel de la commune

Viménil est une commune française située dans le département des Vosges en région Lorraine et membre de la communauté de communes Vologne-Durbion.

Ses habitants sont appelés les Viménilois, mais parfois surnommés les Pinsons.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par le Durbion

Viménil donne son nom à un ruisseau, dit aussi l'Aurichapelle, affluent gauche du Durbion, et qui arrose son territoire et celui de Gugnécourt sur un parcours de 6 km.

Écarts et lieudits 
  • Le Void de la Borde
  • La Basse Verrière
  • Rambeaumé
  • Les Neuf Prés
  • La Caleuche
  • Le Haut de l'Ormaie
  • Les Fraiteux
  • Reuchamps

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestations anciennes[modifier | modifier le code]

D'après les archives départementales des Vosges, le nom de Viménil est mentionné sous diverses formes dont voici la liste :

  • Waymesnillo en 1343
  • Wasmaisnil en 1363
  • Wyesineus en 1402
  • Vymaingnel en 1455
  • Vyemesni en 1487
  • Wimenil en 1564
  • Vymesnil en 1594
  • Voismesnil en 1656
  • Vimenil en 1753

Étymologie[modifier | modifier le code]

Formation toponymique médiévale en -mesnil « maison rurale », appellatif, précédé d'un anthroponyme.

Histoire[modifier | modifier le code]

Église Saint-Jacques-le-Majeur

Viménil appartenait au bailliage de Bruyères et faisait partie du ban de Dompierre.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Jacques-le-Majeur
  • Source de l'Aurichapelle
  • Source Marie

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 228 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
262 244 288 306 317 330 352 344 322
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
335 346 351 337 326 312 307 290 303
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
292 238 223 219 210 187 177 194 154
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012 - -
138 135 166 179 193 222 228 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2007 en cours Nadine Merey   Gardienne agréée ; maire intérimaire en 2007, élue en 2008
mars 2001 2007 Claude Mengel DVG Technicien en télécommunications, démissionnaire
1986 2001 Robert Fays   Agriculteur
1971 1986 Maurice Mengel (1923-2006)   Mécanicien textile
1965 1971 Raymond Thiriet   Agriculteur
  1965 Marcel Babel   Agriculteur
- -      
1846 1847 Thiriat    
1843 1846 Thiriet    
1840 1843 Thiriat    
1835 1840 Balland    
1832 1835 Marchal    
1831 1832 Michel    
1824 1831 Balland    
1821 1824 Didier    
1811 1821 Lacote    
Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Viménil fut une des communes fondatrices de la communauté de communes de l'Arentèle-Durbion-Padozel dont elle a été membre de 2003 à 2013.

Depuis le 1er janvier 2014 elle est intégrée à la communauté de communes Vologne-Durbion [3].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011, 2012
  3. Recueil des Actes Administratifs 2013 - Arrêté préfectoral n° 1251/2013 du 27 mai 2013