Grand Prix automobile de Belgique 1981

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grand Prix de Belgique 1981
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 54 (sur 70 prévus)
Longueur du circuit 4,262 km
Distance de course 230,148 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Carlos Reutemann,
Williams-Ford,
h 16 min 31 s 61
(vitesse moyenne : 180,445 km/h)
Pole position Carlos Reutemann,
Williams-Ford,
min 22 s 28
(vitesse moyenne : 186,475 km/h)
Record du tour en course Carlos Reutemann,
Williams-Ford,
min 23 s 30
(vitesse moyenne : 184,192 km/h)

Résultats du Grand Prix de Belgique de Formule 1 1981 qui s'est tenu sur le circuit de Zolder le 17 mai.

Résumé[modifier | modifier le code]

L'épreuve est marquée par deux graves accidents, ainsi que par une mini-grève des pilotes.
Tout commence lors des essais, où Carlos Reutemann renverse accidentellement dans la voie des stands un mécanicien d'Osella. Grièvement blessé, ce dernier décédera quelques jours plus tard. L'étroitesse et donc la dangerosité de la "pit-lane" sont unanimement montrées du doigt comme étant la cause de ce drame.
Le jour de la course, à l'heure du départ, profitant de la présence des caméras du monde entier, les pilotes (au premier rang desquels Gilles Villeneuve) entament une manifestation symbolique sur la grille. Il s'agit pour eux d'exprimer leur solidarité envers le mécanicien accidenté, et de protester contre la légèreté avec laquelle les autorités de la F1 traitent les problèmes de sécurité.
Sous la pression des dirigeants, la manifestation est rapidement écourtée, et la procédure de départ accélérée, donnant lieu à une certaine confusion. Qualifié en seconde ligne, Riccardo Patrese cale et agite frénétiquement les bras pour provoquer un report des ordres du starter, tandis qu'un mécanicien d'Arrows se précipite derrière sa voiture pour tenter d'actionner le démarreur, mais le départ est tout de même donné. Tous les concurrents évitent l'Arrows immobile de Patrese, sauf son propre coéquipier Siegfried Stohr, qui l'emboutit par l'arrière et écrase donc le mécanicien. Fou de désespoir, croyant l'avoir tué (il ne sera que blessé) Stohr bondit hors de sa voiture et éclate dans une véritable crise de nerfs sur la grille.
Malgré ce nouveau drame et la présence des secours sur la piste, la course n'est pas interrompue, et c'est seulement à l'initiative de Didier Pironi (qui lève les bras en ralentissant) que la course est enfin stoppée.

Au deuxième départ, Carlos Reutemann s'envole et profite des abandons successifs de ses deux grands rivaux Nelson Piquet et Alan Jones pour prendre le large au championnat.

Classement[modifier | modifier le code]

Pos. No  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 2 Drapeau de l'Argentine Carlos Reutemann Williams-Ford 54 1 h 16 min 31 s 61
(180,445 km/h)
1 9
2 26 Drapeau de la France Jacques Laffite Ligier-Matra 54 + 36 s 06 9 6
3 12 Drapeau du Royaume-Uni Nigel Mansell Lotus-Ford 54 + 43 s 69 10 4
4 27 Drapeau du Canada Gilles Villeneuve Ferrari 54 + 47 s 64 7 3
5 11 Drapeau de l'Italie Elio De Angelis Lotus-Ford 54 + 49 s 20 14 2
6 3 Drapeau des États-Unis Eddie Cheever Tyrrell-Ford 54 + 52 s 51 8 1
7 7 Drapeau du Royaume-Uni John Watson McLaren-Ford 54 + 1 min 01 s 66 5
8 28 Drapeau de la France Didier Pironi Ferrari 54 + 1 min 32 s 04 3
9 23 Drapeau de l'Italie Bruno Giacomelli Alfa Romeo 54 + 1 min 35 s 58 17
10 22 Drapeau des États-Unis Mario Andretti Alfa Romeo 53 + 1 tour 18
11 14 Drapeau de la Suisse Marc Surer Ensign-Ford 52 + 2 tours 15
12 4 Drapeau de l'Italie Michele Alboreto Tyrrell-Ford 52 + 2 tours 19
13 31 Drapeau de l'Italie Piercarlo Ghinzani Osella-Ford 50 + 4 tours 24
Abd. 6 Drapeau du Mexique Héctor Rebaque Brabham-Ford 39 Accident 21
Abd. 25 Drapeau de la France Jean-Pierre Jabouille Ligier-Matra 35 Transmission 16
Abd. 21 Drapeau du Brésil Chico Serra Fittipaldi-Ford 29 Moteur 20
Abd. 32 Drapeau de l'Italie Beppe Gabbiani Osella-Ford 22 Moteur 22
Abd. 1 Drapeau de l'Australie Alan Jones Williams-Ford 19 Accident 6
Abd. 8 Drapeau de l'Italie Andrea de Cesaris McLaren-Ford 11 Boîte de vitesses 23
Abd. 5 Drapeau du Brésil Nelson Piquet Brabham-Ford 10 Collision 2
Abd. 20 Drapeau de la Finlande Keke Rosberg Fittipaldi-Ford 10 Boîte de vitesses 11
Abd. 15 Drapeau de la France Alain Prost Renault 2 Embrayage 12
Abd. 29 Drapeau de l'Italie Riccardo Patrese Arrows-Ford 0 Accident 4
Abd. 30 Drapeau de l'Italie Siegfried Stohr Arrows-Ford 0 Accident 13
Nq. 16 Drapeau de la France René Arnoux Renault Non qualifié
Nq. 17 Drapeau du Chili Eliseo Salazar March-Ford Non qualifié
Nq. 9 Drapeau de la Suède Slim Borgudd ATS-Ford Non qualifié
Nq. 33 Drapeau de la France Patrick Tambay Theodore-Ford Non qualifié
Nq. 36 Drapeau du Royaume-Uni Derek Warwick Toleman-Hart Non qualifié
Nq. 35 Drapeau du Royaume-Uni Brian Henton Toleman-Hart Non qualifié
Nq. 18 Drapeau de l'Irlande Derek Daly March-Ford Non qualifié

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

  • Pole position : Carlos Reutemann en 1 min 22 s 28 (vitesse moyenne : 186,475 km/h).
  • Meilleur tour en course : Carlos Reutemann en 1 min 23 s 30 au 37e tour (vitesse moyenne : 184,192 km/h).

Tours en tête[modifier | modifier le code]

À noter[modifier | modifier le code]

  • 12e victoire pour Carlos Reutemann.
  • 14e victoire pour Williams en tant que constructeur.
  • 141e victoire pour Ford-Cosworth en tant que motoriste.
  • Course initialement prévue sur 70 tours mais stoppée au 54e tour par la pluie.