Grand Prix automobile d'Australie 1992

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grand Prix d'Australie 1992
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 81
Longueur du circuit 3,780 km
Distance de course 306,180 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de l'Autriche Gerhard Berger,
McLaren-Honda,
h 46 min 54 s 786
(vitesse moyenne : 171,829 km/h)
Pole position Drapeau du Royaume-Uni Nigel Mansell,
Williams-Renault,
min 13 s 732
(vitesse moyenne : 184,560 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher,
Benetton-Ford,
min 16 s 078
(vitesse moyenne : 178,869 km/h)

Le Grand Prix d'Australie de Formule 1 1992 s'est tenu le 8 novembre sur le circuit urbain d'Adélaïde.

C'était la seizième et dernière épreuve de la saison 1992 de Formule 1. Le moment le plus significatif a été un accrochage entre Ayrton Senna et Nigel Mansell lorsque le Brésilien a essayé de dépasser l'Anglais provoquant ainsi l'abandon des 2 pilotes.

Mansell était censé disputer la dernière course de sa carrière en Formule 1 avant son départ pour l'IndyCar, bien qu'il soit revenu brièvement lors des saisons 1994 et 1995.

Martin Brundle (qui a rejoint Ligier en 1993), le vainqueur Gerhard Berger (qui est retourné chez Ferrari en 1993) et Riccardo Patrese (qui a rejoint Benetton en 1993) font partie des nombreux pilotes pour qui c'était la dernière course avec leurs équipes actuelles, alors que pour Jan Lammers, Stefano Modena, Maurício Gugelmin et Olivier Grouillard c'était la dernière course de leur carrière en Formule 1. On a également cru que ce serait la dernière course pour Ayrton Senna chez McLaren, mais finalement le brésilien ressignera avec l'écurie de Woking pour la saison 1993.

Nicola Larini a commencé cette course de la dernière ligne. l'écurie Jordan a marqué son seul point de la saison avec Stefano Modena, alors que Thierry Boutsen (qui gagna ici en 1989) marquait ses seuls points de la saison. il s'agira en fait des derniers points de sa carrière. Le double podium de Benetton permet à l'équipe de marquer des points lors de chaque Grand Prix de la saison.

Pour McLaren, cette course marque la fin de la collaboration avec Honda. La firme japonaise a cessé sa participation en tant que motoriste d'usine à la fin de cette saison, bien que sa filiale Mugen ait continué à fournir certaines équipes lors des saisons suivantes. Honda est revenu en 2000 comme motoriste pour l'écurie BAR.

Enfin, il s'agissait de la dernière apparition en Formule 1 des équipes Dallara et March.

Classement[modifier | modifier le code]

Pos. No  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 2 Drapeau de l'Autriche Gerhard Berger McLaren-Honda 81 1 h 46 min 54 s 786
(171,829 km/h)
4 10
2 19 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Benetton-Ford 81 + 0 s 741 5 6
3 20 Drapeau du Royaume-Uni Martin Brundle Benetton-Ford 81 + 54 s 156 8 4
4 27 Drapeau de la France Jean Alesi Ferrari 80 + 1 tour 6 3
5 25 Drapeau de la Belgique Thierry Boutsen Ligier-Renault 80 + 1 tour 22 2
6 32 Drapeau de l'Italie Stefano Modena Jordan-Yamaha 80 + 1 tour 15 1
7 11 Drapeau de la Finlande Mika Häkkinen Lotus-Ford 80 + 1 tour 10
8 10 Drapeau du Japon Aguri Suzuki Footwork-Mugen-Honda 79 + 2 tours 18
9 23 Drapeau du Brésil Christian Fittipaldi Minardi-Lamborghini 79 + 2 tours 17
10 24 Drapeau de l'Italie Gianni Morbidelli Minardi-Lamborghini 79 + 2 tours 16
11 28 Drapeau de l'Italie Nicola Larini Ferrari 79 + 2 tours 19
12 16 Drapeau des Pays-Bas Jan Lammers March-Ilmor 78 + 3 tours 25
13 12 Drapeau du Royaume-Uni Johnny Herbert Lotus-Ford 77 + 4 tours 12
Abd. 21 Drapeau de la Finlande Jyrki Järvilehto BMS Dallara-Ferrari 70 Boîte de vitesses 24
Abd. 17 Drapeau de l'Italie Emanuele Naspetti March-Ilmor 55 Boîte de vitesses 23
Abd. 29 Drapeau de la France Bertrand Gachot Venturi-Lamborghini 51 Moteur 21
Abd. 6 Drapeau de l'Italie Riccardo Patrese Williams-Renault 50 Pression d'essence 3
Abd. 30 Drapeau du Japon Ukyo Katayama Venturi-Lamborghini 35 Différentiel 26
Abd. 4 Drapeau de l'Italie Andrea de Cesaris Tyrrell-Ilmor 29 Pression d'essence 7
Abd. 5 Drapeau du Royaume-Uni Nigel Mansell Williams-Renault 18 Collision 1
Abd. 1 Drapeau du Brésil Ayrton Senna McLaren-Honda 18 Collision 2
Abd. 33 Drapeau du Brésil Mauricio Gugelmin Jordan-Yamaha 7 Freins 20
Abd. 26 Drapeau de la France Érik Comas Ligier-Renault 4 Moteur 9
Abd. 9 Drapeau de l'Italie Michele Alboreto Footwork-Mugen-Honda 0 Collision 11
Abd. 22 Drapeau de l'Italie Pierluigi Martini BMS Dallara-Ferrari 0 Collision 14
Abd. 3 Drapeau de la France Olivier Grouillard Tyrrell-Ilmor 0 Collision 13

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

  • Pole position : Nigel Mansell en 1 min 13 s 732 (vitesse moyenne : 184,560 km/h).
  • Meilleur tour en course : Michael Schumacher en 1 min 16 s 078 au 68e tour (vitesse moyenne : 178,869 km/h).

À noter[modifier | modifier le code]