Giandomenico Tiepolo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un graveur image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un graveur et un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Giandomenico Tiepolo
Dominico Tiepolo Fresco Villa Valmarana 02.JPG

Fresque à la Villa Valmarana

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
VeniseVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Tiepolo, Giovanni Domenico 1727-1804 Signature.jpg

signature

Giandomenico Tiepolo (Giovanni Domenico Tiepolo), né le à Venise où il est mort le (à 76 ans), est un peintre et graveur italien rococo de la famille d'artistes italiens des Tiepolo.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giandomenico est le fils aîné de Giambattista Tiepolo, le frère de Lorenzo Tiepolo et le neveu de Francesco Guardi et de Gianantonio Guardi.

Jeune, il se consacre à la gravure (1748-1749) et reproduit les tableaux de l'église San Paolo de Venise (série Via Crucis) et des peintures de son père.

Il accompagne son père auprès du Prince-évêque Carl Philipp von Greiffenklau, à Wurtzbourg entre 1750 et 1753.

Rentré à Venise, il travaille auprès de Pietro Longhi dans son atelier et de son oncle Francesco Guardi. Entre 1753 et 1754 il esquisse son IMenuet et sur les projets de son père, il peint les fresques du presbytère de l'église des saints Faustin et Jovite de Brescia. Il peint également vers 1754-1755 Le Charlatan, ou L'Arracheur de dents (81 × 110 cm), autrefois attribué à son père Giambattista Tiepolo.

détail du tableau Le Charlatan, ou L'Arracheur de dents (1754-55). Exposé aujourd'hui au musée du Louvre.

En 1757, il réalise les fresques de la Villa Valmarana Ai Nani à Vicenza, avec son père. Il se consacre en particulier dans la représentation des forêts dans un style plus illuministe que celui de son père, plus classique. Il l'accompagne dans la réalisation de fresques dans plusieurs villas (1759 et 1761).

En 1762 il accompagne son père à Madrid auprès de Charles de Bourbon, roi d'Espagne, pour peindre la Gloria di Spagna au palais royal, et les stations de la Via Crucis pour l'église San Filippo Neri. À la mort de son père en 1770, il retourne seul à Venise, laissant son frère Lorenzo à Madrid.

Il est nommé maître de l'Académie de Venise en 1772, et en devient le président en 1783.

Il publie, en 1774, en hommage à son père, la première édition du Catalogue de diverses œuvres inventées par le célèbre Giambattista Tiepolo [...] et gravées par lui ainsi que celles gravées par ses fils Giandomenico et Lorenzo.

En 1791, retourné dans la villa familiale à Zianigo (frazione de Mirano), il en exécute les fresques, qui, détachées en 1906, sont conservées à la Ca' Rezzonico de Venise.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Peintures[modifier | modifier le code]

Fresque du plafond de San Lio à Venise
  • Le Charlatan, ou L'Arracheur de dents, (1754-55), Musée du Louvre, Paris.
  • Scène de carnaval, ou Le Menuet, (1754-55), Musée du Louvre, Paris.
  • Fresques de villas avec son père :
    • Villa Valmarana Ai Nani à Vicenza (1757)
    • Villa di famiglia a Zianigo di Mirano (1759)
  • Le Triomphe d'Hercule (1760-62), Musée des Augustins de Toulouse
  • Fresques de villas avec son père :
    • Villa Pisani à Stra (1761)
  • The Procession of The Trojan Horse in Troy (1773)
  • San Leone in gloria, l'Esaltazione della Croce, Angeli e Virtù Cardinali, plafond à Fresque pour l'Eglise de San lio à Venise (1783)
  • Fresques du Palazzo Contarini (1789), dans le style et les thèmes de son père
  • Divertimento per li ragazzi carte n.104, avec le personnage de Pulcinella, (souvent utilisé par son père) dans des tableaux qui parodient la société vénitienne.
  • Portrait d'un sculpteur, musée des beaux-arts de Lyon, inv. no B 1026

Gravures[modifier | modifier le code]

  • Raccolta di teste, soixante images gravées d'après Giambattista
  • Saint Vincent Ferrer prêchant dans une campagne, eau-forte, 261 × 141 mm
  • Saint Pierre Regalato porté au-delà d'un fleuve porté par deux anges, eau-forte, 315 × 211 mm, d'après Giambattista
  • Le Baptême de l'empereur Constantin, eau-forte, 453 × 223 mm, d'après Giambattista
  • Le Martyre de sainte Agathe, eau-forte, 440 × 245 mm, d'après Giambattista
  • ...

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Giovanni Muneratti, Mario Esposito, Luca Luise, Mirano Terra dei Tiepolo. I Tiepolo nel territorio di Mirano, Centro Studi Documentazione Tiepolo, Comune di Mirano, 2007.
  • Jean Cailleux, Peintures, dessins et pastels de Giambattista Tiepolo, Domenico Tiepolo et Lorenzo Tiepolo, catalogue de l'exposition de la Galerie Cailleux, du 4/06/1974 au 12/07/1974 - Paru en 1974
  • Exposition en 2005 au cabinet des estampes cantonal : Une Venise de papier, La cité des Doges à l’époque de Canaletto et Tiepolo, musée Jenisch, Vevey, Suisse, (ISBN 88 7439 231 1)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :