Gare d'Ottignies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ottignies
Image illustrative de l’article Gare d'Ottignies
Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays Belgique
Ville Ottignies-Louvain-la-Neuve
Section Ottignies
Adresse Avenue des Combattants
1340 Ottignies
Coordonnées géographiques 50° 40′ 26″ nord, 4° 34′ 10″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCB
Exploitant SNCB
Services InterCity (IC)
Train L
Heure de pointe (P)
Touristique (ICT)
Suburbain (S)
Caractéristiques
Ligne(s) 161, de Bruxelles-Nord à Namur
140, d'Ottignies à Marcinelle (Charleroi)
139, de Louvain à Ottignies
Voies 10 (+ voies de service)
Quais 5 (centraux)
Altitude 67 m
Historique
Mise en service
Architecte Charles Licot (BV 1884)
Correspondances
Bus Voir intermodalité

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Ottignies

Géolocalisation sur la carte : Brabant wallon

(Voir situation sur carte : Brabant wallon)
Ottignies

La gare d'Ottignies est une gare ferroviaire belge des lignes : 161, de Bruxelles-Nord à Namur ; 140, d'Ottignies à Marcinelle (Charleroi) ; 139, de Louvain à Ottignies. Elle est située à Ottignies, section de la ville belge d'Ottignies-Louvain-la-Neuve dans la province du Brabant wallon en région wallonne.

Mise en service en 1855 par Grande compagnie du Luxembourg, elle disposa à partir de 1884 d'un bâtiment dû à l'architecte Charles Licot. Détruit en 1996, il est remplacé par le bâtiment actuel, moderne et fonctionnel inauguré en 2000.

C'est une importante gare de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB), la première la plus fréquentée de Wallonie. Elle est desservie par des trains InterCity (IC), suburbains (S), locaux (L), d'heure de pointe (P) et touristiques (ICT).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 67 mètres d'altitude, la gare de bifurcation d'Ottignies est située : au point kilométrique (PK) 28,485 de la ligne 161 de Bruxelles-Nord à Namur, entre les gares de Profondsart et de Mont-Saint-Guibert[1], au PK 0,000 de la ligne 140 d'Ottignies à Marcinelle, avant la gare de Céroux-Mousty[2], et au PK 28,935 de la ligne 139 de Louvain à Ottignies, après la gare de Limal[3].

Gare avec une disposition en « X », elle présente la particularité d'avoir un bâtiment voyageurs situé au milieu des voies. Les cinq premières voies, où sont reçus les trains circulant sur la ligne 161 (et 161D), sont à l'ouest du bâtiment. Les voies 6 et 8, accueillant généralement les rames circulant sur la ligne 139, sont en cul-de-sac ; elles aboutissent précisément derrière le bâtiment de la gare. La voie 7 est une voie de service. Les voies 9, 10 et 11 sont quant à elles à l'est du bâtiment, et reçoivent les convois circulant sur la ligne 140. Il n'est possible de passer d'une ligne à l'autre qu'au nord de la gare. Seules les lignes 139 et 140 sont accessibles de la voie 11. La numérotation commence à l'ouest.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première station d'Ottignies est mise en service le 14 juin 1855[4] par la Grande compagnie du Luxembourg quelques jours après l'ouverture de l'exploitation de la section de La Hulpe à Gembloux de son chemin de fer de Bruxelles à Luxembourg[5]. Dès le mois d'août, elle devient un important nœud ferroviaire avec l'ouverture de la ligne de Charleroi à Louvain. En 1858 on construit un bâtiment provisoire[6].

Façade du bâtiment de Charles Licot.

En 1863, un accord prévoit que la Compagnie de l'Est Belge, filiale de la Compagnie des chemins de fer de l'Est, doit compléter le bâtiment avec des installations pour les voyageurs et les transbordements[7].

En 1884, les constructions provisoires sont remplacées par un bâtiment, de style néo-classique, dû à l'architecte Charles Licot, il « combine les dispositions d'une tête de ligne et d'une gare de passage ». Le bâtiment forme un U composé d'un corps central transversal avec deux ailes le long des voies[8].

En 1991, l'ancien bâtiment de Charles Licot, profondément modifié par des ajouts extérieurs et des modifications des espaces intérieurs est fermé pour être remplacé par un bâtiment provisoire établi à quelques dizaines de mètres au sud-ouest. Il est démoli en 1996 pour laisser la place aux travaux de construction d'un nouveau bâtiment fonctionnel et moderne mis en service en 1999[6]. En 2002, l'exposition « l'histoire du chemin de fer et l'ancienne gare d'Ottignies » est installée dans la gare alors qu'il y a environ 16 000 voyageurs à la fréquenter quotidiennement[6].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCB, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport et d'une consigne automatique pour les bagages. Des aménagements, équipements et services sont disponibles pour les personnes à la mobilité réduite. Un bar est installé dans la gare[9].

Desserte[modifier | modifier le code]

Trois automotrices classiques garées aux voies 6, 7 et 8.

Ottignies est une importante gare voyageurs de la SNCB desservie par des trains grandes lignes InterCity (IC) de ligne 161, et des trains Suburbain (S) ou de relations locales (L) (lignes 161, 140 et 139). Elle est également desservie par des trains Heure de pointe (P) et des trains touristiques (ICT). Certains trains ne circulent qu'en semaine, d'autres que les week-ends et jours fériés, ou encore qu'en période de vacances. C'est aussi une gare de correspondances entre des trains régionaux et des trains grandes lignes (voir brochures horaires des lignes 139, 140 et 161[10],[11],[12]).

durant les jours ouvrables[modifier | modifier le code]

Ottignies possède sept dessertes régulières, cadencés à l’heure et deux dessertes régulières cadencées deux fois par heure, ce qui fait un total de 11 trains dans chaque sens sans compter les trains d’heure de pointe et saisonniers

  • des trains IC reliant Bruxelles-Midi à Arlon ou Luxembourg (toutes les heures)
  • des trains IC reliant Liège-Saint-Lambert à Bruxelles-Midi via Namur. Le matin, un de ces trains continue vers Ostende (retour l’après-midi). Deux autres trains sont prolongés vers Tournai l’après-midi et depuis Tournai le matin
  • des trains IC semi-directs reliant Brussels-Airport-Zaventem à Dinant
  • des trains S20 entre Louvain et Ottignies, deux fois par heure
  • des trains S8 entre Bruxelles-Midi et Louvain-la-Neuve, une fois par heure
  • des trains S8 entre Bruxelles-Midi et Ottignies, une fois par heure (certains continuent vers Louvain-la-Neuve)
  • des trains S8 entre Ottignies et Louvain-la-Neuve (deux fois par heure)
  • des trains L entre Namur ou Jambes et Ottignies via Charleroi-Sud (trois par jour sont prolongés vers Wavre ou Basse-Wavre)
  • des trains L entre Ottignies et Namur via Gembloux

Il existe également des trains supplémentaires aux heures de pointe et pour la desserte de Walibi Belgium

  • des trains S81 circulant de Schaerbeek à Louvain-la-Neuve (un le matin), d’Ottignies à Schaerbeek (trois le matin) et de Schaerbeek à Ottignies (deux l’après-midi)
  • des trains ICT (saisonniers) reliant Ottignies à Wavre avec desserte de la gare de Bierges-Walibi (trois le matin d'Ottignies à Wavre et dix en fin de journée dans l’autre sens)
  • trois trains P entre Rochefort-Jemelle et Bruxelles-Midi le matin, retour l’après-midi
  • un train P entre Namur et Bruxelles-Midi le matin, retour l’après-midi
  • des trains P de Namur à Ottignies (deux le matin et un l’après-midi)
  • des trains P d’Ottignies à Namur (un le matin, deux l’après-midi)
  • un unique train P entre Gembloux et Namur
  • trois trains P entre Charleroi-Sud et Ottignies le matin, retour en fin d’après-midi

durant les weekends et jours fériés[modifier | modifier le code]

la desserte est moins étoffée et est complétée par quelques trains touristiques (ICT) durant les vacances. Elle comprend sept dessertes cadencées (toutes les heures, toutes les deux heures ou deux fois par heure)

  • des trains IC entre Bruxelles-Midi et Luxembourg ou Arlon
  • des trains IC entre Bruxelles-Midi et Dinant
  • des trains S8 entre Bruxelles-Midi et Ottignies
  • des trains S8 entre Ottignies et Louvain-la-Neuve (deux fois par heure)
  • des trains S20 entre Louvain et Ottignies
  • des trains L entre Ottignies et Namur via Gembloux (toutes les deux heures)
  • des trains L entre Ottignies et Namur via Charleroi-Sud (toutes les deux heures)
  • des trains ICT entre Ottignies et Louvain avec un seul arrêt (à Bierghes-Walibi)
  • des trains ICT entre Ottignies et Wavre
  • deux paires de trains ICT entre Bruxelles-Midi et Wavre
  • deux paires de trains ICT entre Charleroi-Sud et Wavre

Avec le nouvel horaire de décembre 2017, deux trains P reliant Mouscron ou Binche à Louvain-la-Neuve les dimanches soirs ont été rajoutés en vertu d’une nouvelle politique qui consiste à ajouter des trains supplémentaires durant les week-ends à destination des étudiants[13].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos et des parkings pour les véhicules y sont aménagés. Elle dispose d'une station de taxis.

Des bus du réseau TEC Brabant Wallon (lignes : 11, 17, 19, 20, 22, 28, 29, 30, 31, Rapido Bus 1, 2 et 3) desservent la gare[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Annexe E1, Infrabel, 2015, p. 36
  2. Annexe E1, Infrabel, 2015, p. 35
  3. Annexe E1, Infrabel, 2015, p. 34
  4. Site belrail.be : Ottignies (consulté le 17 octobre 2013).
  5. Site belrail.be : Histoire, ligne 161 : Bruxelles-Nord - Namur (consulté le 17 octobre 2013).
  6. a b et c Ottignies-Louvain-la-Neuve - Exposition : l'histoire du chemin de fer et l'ancienne gare d'Ottignies (consulté le 17 octobre 2013).
  7. (nl) Yvette Schenkel-Latoir, Jan Schenkel & Marijke Moortgat-Schenkel, Ottignies lire (consulté le 17 octobre 2013).
  8. Ministère de la région Wallonne, Le patrimoine ferroviaire, les cahiers de l'urbanisme, no 40-41, éditions Mardaga, 2002 (ISBN 9782870098226), p. 119 extrait (consulté le 17 octobre 2013).
  9. Site SNCB Mobility : Ottignies lire (consulté le 22 octobre 2013).
  10. « Brochure Ligne 139 : Ottignies - Louvain », sur belgianrail.be/, (consulté le 2 mai 2018)
  11. « Brochure Ligne 140 : Charleroi-Sud - Ottignies », (consulté le 2 mai 2018)
  12. « Brochure Ligne 161 : Bruxelles-Midi - Namur », sur belgianrail.be/, (consulté le 28 avril 2018)
  13. « Offre de trains élargie depuis le 10/12 - SNCB », sur www.belgianrail.be (consulté le 16 janvier 2018)
  14. Site cambio.be : Stations à Ottignies-Louvain-la-Neuve : Ottignies Gare (consulté le 17 octobre 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Infrabel, Annexe E.1 : Distances entre gares et nœuds, coll. « Document de référence du réseau », , 43 p. (lire en ligne [PDF]), p. 34-36

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Bruxelles-Midi Bruxelles-Luxembourg IC Gembloux Luxembourg
ou Arlon
Bruxelles-Midi
ou Tournai
ou Ostende
Bruxelles-Luxembourg IC
(en semaine)
Gembloux Liège-Saint-Lambert
Brussels-Airport-Zaventem Etterbeek IC
(en semaine)
Gembloux Dinant
Bruxelles-Midi Etterbeek IC
(week-ends et fériés)
Gembloux Dinant
Wavre Bierges-Walibi ICT Terminus Terminus
Wavre Bierges-Walibi ICT
(week-ends et vacances)
Céroux-Mousty Charleroi-Sud
Wavre Bierges-Walibi ICT
(week-ends et vacances)
Bruxelles-Luxembourg Bruxelles-Midi
Bruxelles-Midi Bruxelles-Luxembourg P
(en semaine)
Gembloux Gembloux
ou Namur
ou Rochefort-Jemelle
Terminus Terminus P
(en semaine)
Céroux-Mousty Charleroi-Sud
Terminus Terminus P
(en semaine)
Mont-Saint-Guibert Namur
Binche
ou Mouscron
Etterbeek P
(week-ends et fériés)
Louvain-la-Neuve Louvain-la-Neuve
Terminus Terminus L Mont-Saint-Guibert Namur
Terminus
ou Wavre
ou Basse-Wavre
Terminus
ou Limal
L
(en semaine)
Céroux-Mousty Jambes
ou Namur
Louvain Limal S Terminus Terminus
Bruxelles-Midi
ou Grammont
Profondsart
ou Rixensart
S Terminus
ou Louvain-la-Neuve
Terminus
ou Louvain-la-Neuve
Schaerbeek Rixensart S
(en semaine)
Terminus Terminus