Gabriel Bouffet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouffet.

Gabriel Bouffet, né le à Lille et mort le à Paris, est un haut fonctionnaire français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Début de carrière dans le corps préfectoral[modifier | modifier le code]

Gabriel Bouffet passa son baccalauréat au lycée impérial de Lille. Il débuta comme avocat à la Cour d'appel de Paris en 1876, après une licence en droit validée en 1872. Dès mars 1877, il rejoignit le corps préfectoral en tant que chef de cabinet du préfet des Côtes-du-Nord puis sera nommé sous-préfet de l'arrondissement d'Hazebrouck le 30 décembre 1877. Deux ans plus tard, il fut secrétaire général à la préfecture du Nord (le préfet était Paul Cambon) à partir du 3 septembre 1879.

Il fut secrétaire général de la Commission départementale d'initiative de l'Exposition internationale industrielle d'Amsterdam de 1883, membre de la commission et président d'une section du jury de l'Exposition internationale agricole d'Amsterdam en 1884.

Il fut par la suite nommé préfet de la Vendée le 25 avril 1885 puis du Finistère à partir du 2 février 1887.

Le , il rejoignit la préfecture de la Seine en tant que secrétaire général[1] (le préfet était Eugène Poubelle).

Seconde partie de carrière au Conseil d'État[modifier | modifier le code]

À compter du 20 juin 1888 il dirigea l'administration départementale et communale au ministère de l'Intérieur et trois jours plus tard il fut nommé conseiller d'État en service extraordinaire, dans la section de l'Intérieur, des Cultes, de l'Instruction publique et des Beaux-Arts[2]. Le 13 décembre 1892, il est nommé directeur honoraire.

En octobre 1892, il fut nommé conseiller d'État en service ordinaire au tour extérieur, dans la section des Finances, de la Guerre, de la Marine et des Colonies. Il rejoint la section temporaire du Contentieux en août 1900 et fut nommé président de la première des sous-sections par décret, rendu sur proposition du ministre de la Justice, en 1902[3].

Il est l'auteur en 1893 avec Léon Périer de Traité du département (tome 1 : Historique du département, préfet, auxiliaires du préfet, conseil de préfecture[4] ; tome 2 : Conseil général, commission départementale, arrondissement, département de la Seine).

Il repose au cimetière de Passy (15e division) dans le caveau familial.

Mandats dans les conseils, comités et commissions[modifier | modifier le code]

Conseils[modifier | modifier le code]

Comités[modifier | modifier le code]

  • Comité consultatif du contentieux des Colonies (président)[10],[11]
  • Comité consultatif du contentieux de la Marine (président)[12]
  • Comité d'examen des comptes des travaux de la Marine[13]

Commissions[modifier | modifier le code]

  • Commission de surveillance des Caisses d'amortissement et des dépôts et consignations [14]
  • Commission de surveillance des banques coloniales (président)[10],[11]
  • Commission centrale des travaux géographiques [15]
  • Commission de réorganisation des Conseils du contentieux d'Indochine
  • Commission de surveillance et de garde des voies ferrées en temps de guerre[16]
  • Commission supérieure de la caisse nationale des retraites pour la vieillesse[17]
  • Commission supérieure de l'établissement des invalides de la Marine[18]
  • Commission extraparlementaire de la Marine[19]
  • Commission centrale chargée d'établir les listes des candidatures à des débits de tabacs de 1re classe[20]
  • Commission de vérification des frais de service et de négociation du Trésor public[21]
  • Commission de classement des stations balnéaires, thermales et climatériques (vice-président)[22]
  • Commission consultative pour l'examen des conditions de fixation et d'attribution des prélèvements à faire sur les produits du pari mutuel en faveur des œuvres de bienfaisance [23]

Décorations[modifier | modifier le code]

En grande tenue de conseiller d’État avec ses décorations (1893)

Ordres français[modifier | modifier le code]

Ordres nationaux et ministériels[modifier | modifier le code]

  1. Legion Honneur Chevalier ribbon.svg Chevalier de la Légion d'honneur en 1884 rendu sur le rapport du ministre de l'Agriculture
  2. Legion Honneur Officier ribbon.svg Officier de la Légion d'honneur en 1889 rendu sur le rapport du ministre de l'Intérieur
  3. Legion Honneur Commandeur ribbon.svg Commandeur de la Légion d'honneur en 1909 rendu sur le rapport du ministre des Colonies
  1. Palmes academiques Chevalier ribbon.svg Officier d'Académie en 1879[24]
  2. Palmes academiques Officier ribbon.svg Officier de l'Instruction publique en 1884

Ordres coloniaux[modifier | modifier le code]

Ordres étrangers[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Gabriel, Alexis épousa le 4 octobre 1879 Anna, Gabrielle Koechlin[26] (1858-1890), issue d'une famille d'industriels alsaciens, petite-fille de l'industriel et homme politique Jean Dollfus et petite-cousine du compositeur Charles Koechlin. Deux enfants naquirent de cette union :

  1. Jean, Gabriel, Ferdinand (1882-1940), officier dans l'armée française, général de corps d'armée -mort pour la France-, qui se maria avec Anne Laffon de Ladebat, fille du général Édouard Laffon de Ladebat;
  2. Andrée, Isabelle, Suzanne (1884-1965), qui s'unit avec Jacques Guerlain, industriel et créateur de parfum pour la maison Guerlain, membre du conseil d'escompte de la Banque de France, ils sont les grands-parents du pasteur Jean-Arnold de Clermont, président du Conseil de la Fédération protestante de France et de l'industriel et créateur de parfum Jean-Paul Guerlain.

Il n'a aucun lien de parenté connu avec René Bouffet, préfet de la Seine pendant l'occupation.

Sources et liens[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Recueil des actes administratifs de la Préfecture du département de la Seine (1887)
  2. Le Conseil d'État, organisation-fonctionnement (1891)
  3. Le Petit Parisien (23/10/1902)
  4. Annales de l'École libre des sciences politiques
  5. Bulletin officiel du ministère de l'Intérieur (1892)
  6. Recueils des travaux du Comité consultatif d’hygiène publique de France et des actes officiels de l’administration sanitaire de 1872 à 1910
  7. Bulletin officiel du ministère de l'Intérieur (1892)
  8. Almanach national (1900)
  9. Almanach national (1900)
  10. a et b Ministère des Colonies : administration centrale, conseils, comités, commissions, etc. (Décret du 24 janvier 1904)
  11. a et b Guide-annuaire de Madagascar et dépendances (1906-1907)
  12. Almanach national (1900)
  13. Journal officiel de la République (17/08/1895)
  14. Le Petit Parisien (15/03/1896)
  15. Annuaire de l'Armée française (1903)
  16. Journal Le Stéphanois (24/01/1890)
  17. Journal officiel de la République (03/08/1896)
  18. Almanach national (1900)
  19. Journal officiel de la République (10/02/1895)
  20. Journal officiel de la République (04/03/1896)
  21. Journal officiel de la République (23/02/1895)
  22. Bulletin officiel du ministère de l'Intérieur (1908)
  23. Journal des débats politiques et littéraires (13/06/1891)
  24. Journal des instituteurs et des bibliothèques scolaires (20 avril 1879)
  25. Journal officiel de la République (14/07/1887)
  26. Tableaux généalogiques de la famille Koechlin, 1460-1914