François Houtin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
François Houtin
Naissance
Craon
Nationalité Française
Pays de résidence France
Profession
Graveur
Distinctions

François Houtin, né le à Craon en Mayenne, est un graveur français.

Il est connu pour ses jardins imaginaires.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir été jardinier-paysagiste chez Jacques Bédat et Franz Baechler au début des années 1970, François Houtin s'initie à la gravure à Paris auprès de Jean Delpech. Il montre ses premiers travaux lors d'expositions à partir de 1977. Dès cette période, ceux-ci ont pour sujet une nature rêvée — jardins fantastiques, topiaires, architectures végétales — où la parfaite connaissance des plantes est mise au service de l'imaginaire[1].

À côté de la gravure qui reste son mode d'expression privilégié, François Houtin réalise également des dessins sur carnets chinois (leporellos) et, depuis 2002, de très grands lavis à l'encre de chine sur papier ou sur toile.

Utilisant les mêmes sources d'inspiration, François Houtin a réalisé pour Hermès le décor de plusieurs carrés et, en 2010, un service de table en faïence, Les Maisons enchantées. Il a également peint des fresques murales, dont, toujours en 2010, le décor végétal monochrome du restaurant Artcurial au rond-point des Champs Elysées à Paris[2],[3].

L'architecte paysagiste[modifier | modifier le code]

Jardins de Plant-Bessin.

François Houtin intervient à l'occasion comme architecte paysagiste et, à ce titre, a participé au projet de rénovation des jardins des Tuileries en 1990. Il réalise plusieurs jardins dont le jardin topiaire de Colette et Hubert Sainte-Beuve à Plant-Bessin (Castillon) en Normandie.

Certaines de ses réalisations, enfin, relèvent du land art, qu'il s'agisse de constructions de grands cairns dans la nature ou de commandes publiques ou privées.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

François Houtin fait partie de la Société des peintres-graveurs français (depuis 1991) et du Comité national de l'estampe.

Expositions et publications[modifier | modifier le code]

François Houtin est représenté dans plusieurs galeries françaises et étrangères, en particulier à Paris, à Londres, à Venise, à Sarrebruck et à Chicago.

Principales expositions personnelles[modifier | modifier le code]

Éditions de bibliophilie[modifier | modifier le code]

  • 1978 : Jardins, suite de 40 eaux-fortes, préface de Ramon Alejandro
  • 1980 :
    • Topiaire, suite de 12 eaux-fortes, préface de François Deck.
    • La Fille de Rappaccini, nouvelle de Nathaniel Hawthorne illustrée de 14 eaux-fortes
  • 1982 : Cinq jardins, cinq sens, poèmes de Federico Garcia Lorca illustrés de 5 eaux-fortes, éditions Michèle Broutta
  • 1985 : Fantaisies romaines, suite de 10 eaux-fortes, texte de Gilbert Erouart, éditions Michèle Broutta.
  • 1988 : Les Quatre Éléments ou la Fête à Versailles, suite de 4 planches précédées d'un frontispice et de 4 mascarons
  • 1999 : Cabanes de jardiniers, suite de 15 eaux-fortes avec un texte de Gilbert Lascault
  • 2002 : Nymphées, suite de 23 eaux-fortes avec un texte de Gilbert Lascault

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Catalogue raisonné de l'œuvre gravé de 1973 à 2002, édité par les galeries Michèle Broutta (Paris)[6] et Richard Reed Armstrong (Chicago), 2002 ; préface de Laure Beaumont-Maillet[7]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « François Houtin », extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Art Online, (ISBN 9780199773787)
  2. (en)Warnock Fine Arts
  3. Art11
  4. (en)Francis Kyle Gallery
  5. Galleria del Leone
  6. Œuvres graphiques contemporaines
  7. Conservateur général et directrice du département des estampes à la Bibliothèque nationale de France

Liens externes[modifier | modifier le code]