François-Henri Désérable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François-Henri Désérable
Description de l'image FH Désérable.JPG.
Naissance (30 ans)
Amiens, France
Activité principale
Distinctions
Prix Amic de l'Académie française (2013)
Prix littéraire de la vocation (2013)
Prix Jean d'Heurs du roman historique (2013)
Prix des Lecteurs de L'Express-BFMTV (2015)
Auteur

Œuvres principales

François-Henri Désérable, né le [1] à Amiens, est un écrivain et ancien joueur de hockey sur glace français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et jeunesse[modifier | modifier le code]

Fils d'un joueur de hockey sur glace devenu directeur d'un service de médecine du travail et d'une secrétaire à la Croix-Rouge, François-Henri Désérable passe l'essentiel de son enfance et de son adolescence à Amiens, en Picardie. Son grand-père paternel était quincailler, et son grand-père maternel marchand de bestiaux[2].

Formation[modifier | modifier le code]

Après ses années de lycée dans le Minnesota, aux États-Unis, puis au lycée La Providence, à Amiens, il a étudié les langues et le droit à l’université de Picardie Jules-Verne puis à l’université Jean-Moulin-Lyon-III où il a été chargé de cours. À 23 ans, il entreprend, sous la direction de Cyril Nourissat, une thèse sur L'exécution des sentences arbitrales face à l'immunité d'exécution des États[3] qu'il abandonne par la suite pour se consacrer entièrement à la littérature[4].

Écriture[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Il commence à écrire à dix-huit ans, après la lecture de Belle du Seigneur d'Albert Cohen[2]. En 2012, il figure parmi les lauréats du prix du jeune écrivain de langue française pour Clic ! Clac ! Boum !, une nouvelle sur la mort de Danton[5].

En , paraît Tu montreras ma tête au peuple, aux éditions Gallimard[6], récit des derniers instants des grandes figures de la Révolution française, distingué par l'Académie française[7] et le prix littéraire de la Vocation[8].

Il est lauréat de la bourse « Écrivain » de la fondation Lagardère[9] pour « son projet : raconter la vie d'Évariste Galois », qu'il réalise en publiant début 2015 : Évariste, une biographie romancée d'Évariste Galois, prodige des mathématiques mort en duel à l'âge de 20 ans[10]. Considéré comme la révélation de l'année 2015[11],[12], ce roman est sélectionné pour plusieurs prix, dont le prix France Culture-Télérama[13], le grand prix RTL-Lire[14] et le prix du Livre Inter[15]. Il remporte finalement le prix des Lecteurs de L’Express/BFM TV[16] et le prix de la biographie[17].

Chroniqueur[modifier | modifier le code]

François-Henri Désérable collabore à L'Infini et à la revue Décapage, dans laquelle il a raconté sa garde à vue à Venise, où il vit une partie de l'année, pour être monté, à l'aube, sur le toit du palais Contarini del Bovolo, classé au patrimoine mondial de l'Unesco[18].

Il participe, en , aux Grosses Têtes de Laurent Ruquier sur RTL[19].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Ouvrages collectifs et préfaces[modifier | modifier le code]

  • FH. Désérable, « Clic ! Clac ! Boum ! », dans Collectif rassemblant les textes des lauréats du prix du jeune écrivain (préf. Sylvie Germain), Histoires en creux, Buchet/Chastel, coll. « Littérature française », , 368 p. (ISBN 978-2283025710).
  • Sept générations d'exécuteurs. Mémoires des Sanson (préf. FH. Désérable), Perrin, coll. « Tempus », , 444 p. (ISBN 978-2262043704).

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Hockey sur glace[modifier | modifier le code]

François-Henri Désérable
Description de l'image François-Henri_Désérable_hockey.jpg.
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance ,
Amiens (France)
Joueur
Position Défenseur
Tire de la Gauche
Équipe D2 Français volants de Paris
A joué pour Ligue Magnus
Gothiques d'Amiens
Division 1
Lyon Hockey Club
Vipers de Montpellier
Division 2
Lyon Hockey Club
Carrière pro. Depuis 2004

François-Henri Désérable a également été joueur de hockey sur glace professionnel[22].

Son père, François Désérable, a lui-même été joueur, entraîneur et président des Gothiques d'Amiens[23]. Formé dans ce même club dès l’âge de cinq ans, François-Henri Désérable a eu pour entraîneurs Dave Henderson et Antoine Richer, dont il a longtemps porté le numéro 25, avant de changer pour le 17 en hommage à Michel Breistroff[24].

En 2002, à quinze ans, il part aux États-Unis et joue pour la Wayzata High School, dans le Minnesota.

De retour à Amiens l'année suivante, il remporte en 2007 le titre de champion de France Espoirs, puis signe avec le Lyon Hockey Club, équipe avec laquelle il est ensuite vice-champion de France de division 2 en 2011. La même année, il est sélectionné parmi les finalistes des Lions du Sport dans la catégorie « Sportif lyonnais de l’année[25] ».

En 2012, après quatre ans passés à Lyon, il signe avec les Vipers de Montpellier[1] qui évoluent en division 1.

En , il rejoint les Tigres de Boulogne-Billancourt[26] où il ne joue que quelques matchs, puis s'engage avec les Français volants de Paris pour la saison 2015-16[27], après laquelle il met un terme à sa carrière.

Statistiques au hockey sur glace[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[1]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
2004-2005 Gothiques d'Amiens U22 France U22 4 0 1 1 0 - - - - -
2005-2006 Gothiques d'Amiens 2 Division 2 20 1 4 5 10 - - - - -
2005-2006 Gothiques d'Amiens U22 France U22 4 0 1 1 0 - - - - -
2006-2007 Gothiques d'Amiens U22 France U22 8 2 1 3 4 - - - - -
2007-2008 Gothiques d'Amiens U22 France U22 11 2 6 8 10 - - - - -
2007-2008 Gothiques d'Amiens Ligue Magnus 1 0 0 0 0 - - - - -
2008-2009 Lyon Hockey Club U22 France U22 16 8 8 16 26 - - - - -
2008-2009 Lyon Hockey Club Division 2 18 0 6 6 12 8 0 0 0 0
2009-2010 Lyon Hockey Club Division 2 17 2 12 14 12 5 2 2 4 8
2010-2011 Lyon Hockey Club Division 2 16 0 3 3 12 8 0 2 2 27
2011-2012 Lyon Hockey Club Division 1 25 3 1 4 30 2 0 0 0 4
2012-2013 Vipers de Montpellier Division 1 26 1 4 5 66 3 0 1 1 6
2013-2014 Vipers de Montpellier Division 1 25 3 6 9 78 - - - - -
2014-2015 Tigres de Boulogne-Billancourt Division 2 8 1 3 4 26 2 0 0 0 18
2015-2016 Français volants de Paris Division 2 15 0 0 0 18 - - - - -

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « François-Henri Désérable », sur Eliteprospects.com.
  2. a et b Désérable 2016.
  3. « L'exécution des sentences arbitrales face à l'immunité d'exécution des États », sur thèse.fr (consulté le 10 décembre 2014).
  4. Épisode François Henri Désérable : « Evariste » de la série Entre les lignes, d'une durée de 55 minutes et 51 secondes. Diffusé pour la première fois le 16 avril 2015 sur la chaîne Espace 2 du réseau RTS. Autres crédits : Jean-Marie Félix; Catherine Fattebert. Visionner l'épisode en ligne.
  5. « Le lauréat 2011 du concours de nouvelles publié chez Gallimard », sur ouest-france.fr, Ouest-France, (consulté le 17 juin 2013).
  6. Désérable 2013.
  7. « Prix Amic », sur academie-francaise.fr (consulté le 17 juin 2013).
  8. « FH Désérable a la « Vocation » », sur livreshebdo.fr (consulté le 19 septembre 2013).
  9. « Une promotion 2013 très littéraire pour la fondation Lagardère », sur ActuaLitte.com (consulté le 29 janvier 2014).
  10. Désérable 2015.
  11. « Désérable est la révélation de 2015 », sur rtl.fr (consulté le 17 juin 2015).
  12. « Les 20 meilleurs livres de 2015 selon le magazine Lire », sur livreshebdo.fr (consulté le 26 novembre 2015).
  13. « France Culture et Télérama dévoilent la sélection du prix du roman des étudiants », sur telerama.fr (consulté le 17 juin 2015).
  14. « Finaliste du prix RTL Lire », sur rtl.fr (consulté le 17 juin 2015).
  15. « Prix du Livre Inter », sur franceinter.fr (consulté le 17 juin 2015).
  16. « Évariste, de François-Henri Désérable, prix des Lecteurs de L’Express/BFM TV 2015 », sur bfmtv.com (consulté le 17 juin 2015).
  17. « Prix Geneviève Moll », sur lereveilnormand.fr (consulté le 17 juin 2015).
  18. FH. Désérable (ill. Élis Wilk), « Sur les toits (nouvelle) », Décapage, no 48,‎ automne-hiver 2013.
  19. « L'Amiénois intègre la bande des Grosses Têtes », Le Courrier picard, (consulté le 7 septembre 2014).
  20. « Grand prix de l'Histoire de Paris », sur legestedor.com (consulté le 17 septembre 2015).
  21. « Le Touquet : trois jeunes romanciers primés au salon du livre », sur lavoixdunord.fr (consulté le 22 novembre 2015).
  22. Baptiste Liger, « François-Henri Désérable manie le palet royal », sur lexpress.fr, L'Express, (consulté le 17 juin 2013).
  23. « Quand le Hockey rencontre la Littérature... » (consulté le 1er juillet 2013).
  24. Thierry Raynal, « La crosse et la plume », sur leparisien.fr, Le Parisien, (consulté le 23 octobre 2015).
  25. « Retour sur la cérémonie des Lions du sport » (consulté le 20 mars 2013).
  26. Marc Branchu, « 9e journée D2 : le pouvoir savoyard », sur www.passionhockey.com, (consulté le 10 novembre 2014).
  27. « Présentation de l'équipe de Division 2 », sur hockey.francais-volants.org (consulté le 17 septembre 2015).

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]