Fort des Brotteaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fort des Brotteaux

Lieu Lyon (6e)
Fait partie de la première ceinture de Lyon
Type d’ouvrage Fort
Construction 1831
Démolition 1904
Contrôlé par Drapeau de la France France
Coordonnées 45° 46′ 03″ nord, 4° 51′ 38″ est

Géolocalisation sur la carte : Lyon

(Voir situation sur carte : Lyon)
Fort des Brotteaux

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

(Voir situation sur carte : métropole de Lyon)
Fort des Brotteaux

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Fort des Brotteaux

Le Fort des Brotteaux est une fortification, aujourd'hui disparue, faisant partie de la première ceinture de Lyon. Il était situé dans le quartier des Brotteaux de Lyon, entre ces quatre actuelles rues:

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce fort a été le premier des forts de la première ceinture de Lyon à être construit sur la rive gauche du Rhône, au carrefour de la route allant à Décines et la route de Crémieu.

Il était construit sur une butte de terre de 5 m de hauteur et entouré d'une fosse remplie d'eau stagnante large de 30 m et profonde de 3 m.

De forme trapézoïdale dont le petit côté (250 m) avec ses 2 bastions dans les angles et ses canons était orienté à l'est. Du côté ouest de 360 m (appelé la gorge), se trouvait l'entrée du fort équipée d'un pont en bois.

Au centre du fort, une autre motte de terre de 4 m recouvrait la caserne d'une garnison de 350 hommes ainsi que la poudrière et quelques magasins.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

La loi du 21 août 1884[1] déclasse le fort des Brotteaux. De longs pourparlers commencent alors entre la ville et la Compagnie du chemin de fer Paris-Lyon-Méditerranée en vue de reconstruire la gare des Brotteaux légèrement plus à l'est à l'emplacement du fort. La construction de cette gare entre 1904 et 1908 fait totalement disparaitre l'ancien ouvrage militaire[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Dallemagne (photogr. Georges Fessy), Les défenses de Lyon : enceintes et fortifications, Lyon, Éditions Lyonnaises d'Art et d'Histoire, , 255 p. (ISBN 2-84147-177-2), p. 126–127