Fort de la Duchère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fort de la Duchère
Fort de Balmont
Image illustrative de l'article Fort de la Duchère
L'entrée du fort de la Duchère.

Lieu Lyon
Fait partie de la première ceinture de Lyon
Type d’ouvrage Fort
Construction 1844
Démolition années 1960
Contrôlé par Drapeau de la France France
Coordonnées 45° 47′ 16″ nord, 4° 47′ 51″ est

Géolocalisation sur la carte : Lyon

(Voir situation sur carte : Lyon)
Fort de la DuchèreFort de Balmont

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

(Voir situation sur carte : métropole de Lyon)
Fort de la DuchèreFort de Balmont

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Fort de la DuchèreFort de Balmont

Le fort de la Duchère ou fort de Balmont est un fort situé dans le 9e arrondissement de Lyon. Composé de cinq bastions construits entre 1844 et 1851, il faisait partie de la première ceinture de Lyon. La particularité de ce fort était sa forme en étoile, évoquant le style des fortifications et constructions de Vauban. Il sera détruit dans les années 1960 pour édifier un complexe sportif.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le mur des Fusillés à La Duchère en hommage aux 39 résistants.

Il est initialement construit afin de défendre Lyon au cas où l'ennemi arrivait à infiltrer Limonest par la route Paris-Lyon, et plus particulièrement par les routes royales de la Bourgogne et du Bourbonnais.

En 1944, 39 résistants sont fusillés par des Français dans le fort après avoir été condamnés à mort par une cour martiale de la Milice. Désaffecté en 1957, il est ensuite utilisé dans les années 1960 comme centre de recrutement par l'armée, avant d'accueillir des rapatriés d’Algérie.

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Lors de la construction du quartier de la Duchère, le fort de Balmont est transformé en complexe sportif. Se trouvent notamment à l'emplacement du fort, le stade de La Duchère et la halle d'athlétisme Stéphane-Diagana. Il ne reste plus que quelques bastions.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • François Dallemagne (photogr. Georges Fessy), Les défenses de Lyon : enceintes et fortifications, Lyon, Éditions Lyonnaises d'Art et d'Histoire, , 255 p. (ISBN 2-84147-177-2), p. 94