Fort de Sainte-Foy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fort de Sainte-Foy
image illustrative de l’article Fort de Sainte-Foy
Entrée du fort.

Lieu Sainte-Foy-lès-Lyon
Fait partie de la première ceinture de Lyon
Type d’ouvrage Fort
Construction 1843
Contrôlé par Drapeau de la France France
Garnison CRS 46
Effectifs 400 à 600 hommes
Coordonnées 45° 44′ 35,01″ nord, 4° 48′ 15,46″ est

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

(Voir situation sur carte : métropole de Lyon)
Fort de Sainte-Foy

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Fort de Sainte-Foy

Le fort de Sainte-Foy est un ouvrage faisant partie de la première ceinture de Lyon, construit en 1843. Avec son périmètre de 300 × 200 m, il domine la Saône. Devant la porte principale, tournée vers Lyon, est placé un profond fossé sur lequel un pont-levis autorise l'accès.

Le grand magasin à poudre, d'une capacité de 44 tonnes de poudre, pouvait fournir jusqu'à 25 canons.

En cas de siège, l'artillerie passait de 25 à 61 canons, et la garnison de 400 à 600 hommes.

Pour organiser la vie dans le fort, ce dernier comportait une cuisine, une laverie, quelques magasins et une fosse d'aisance dans la cour. L'eau provenait de deux puits et d'une citerne récoltant les eaux de pluie, d'une contenance de 500 m3.

1944[modifier | modifier le code]

Pendant l'Opération Dragoon, Le Kommandant Heeresgebiet Südfrankreich décide de se retirer le dans le fort[1].

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

La Compagnie républicaine de sécurité 46 est établie dans le fort depuis 1949.

Le glacis du fort a été vendu à la mairie de Sainte-Foy-lès-Lyon afin d'y créer le parc Marius Bourrat.

La lunette associée au fort, appartenant à un propriétaire privé, a été convertie en terrain de tennis couvert.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Dallemagne (photogr. Georges Fessy), Les défenses de Lyon : enceintes et fortifications, Lyon, Éditions Lyonnaises d'Art et d'Histoire, , 255 p. (ISBN 2-84147-177-2)

Sur les autres projets Wikimedia :