Fort de Vaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fort de Vaise
Fort Clerc
Image illustrative de l'article Fort de Vaise
Entrée de la partie basse du fort

Lieu Lyon (9e)
Fait partie de la première ceinture de Lyon
Type d’ouvrage Fort
Construction 1834
Contrôlé par Drapeau de la France France
Coordonnées 45° 46′ 15,77″ nord, 4° 48′ 36,33″ est

Géolocalisation sur la carte : Lyon

(Voir situation sur carte : Lyon)
Fort de VaiseFort Clerc

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

(Voir situation sur carte : métropole de Lyon)
Fort de VaiseFort Clerc

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Fort de VaiseFort Clerc

Le Fort de Vaise est un ouvrage de la première première ceinture de Lyon construit entre 1834 et 1848.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les forts de Vaise et de Loyasse en 1852.

Il était considéré comme moins important que les autres par sa taille car il ne pouvait héberger que 60 hommes. Cependant son placement stratégique était très important, car il complétait les forts Saint-Jean et Loyasse.

L'alignement de ces forts créait une barrière militaire sur la Saône, cours d'eau susceptible d'être utilisée par l'ennemi pour entrer dans Lyon.

L'entrée était protégée par des meurtrières, masquant un long tunnel fermé de 2 lourdes portes en chêne.

En 1968, une vaste opération de voirie permettant la création de l'actuel boulevard Saint Exupéry, détruisit une grande partie du fort. Il n'en reste alors que:

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

L'entrée des expositions du fort

Depuis 1982, les frères Renaud (Serge et Jean-Jacques) ont acquis le fort et le restaurant.

Il est devenu un lieu de rencontres et d'expositions artistiques liées à la fondation Renaud.

L'OCRA - Lyon fait visiter la galerie souterraine lors des Journées européennes du patrimoine

Altimétrie[modifier | modifier le code]

Altitude présentée à l'entrée du fort.

Dans la partie basse droite de l'entrée du fort Saint-Irénée se voit gravé le nombre 380 précédé d'un trait horizontal placé à un mètre du sol, il s'agirait de l'altitude en pieds qui avait pour référence un règle située sur le quai de Saône, à proximité du pont Bonaparte[1].

Ce mode de calcul est inapplicable pour le nombre gravé sur l'entrée du fort de Vaise (450) car le fort de Saint-Irénée est plus haut (une plaque de l'IGN indiquant 280 m) que celui de Vaise (210 m). Une étude menée par l’ASSIL (ASsociation des SItes de Loyasse) démontre que le nombre inscrit n'est pas en pieds, mais il s'agirait plutôt d'une altitude négative par rapport à un point haut, calculé à 660 m, correspondant peut-être au fort du Mont Verdun placé à 625 m.

Pour étayer cette thèse, d'autres mesures ont été prises par les membres de cette association avec les ouvrages comportant une inscription de ce type ; l'addition des altitudes gravées et relevées grâce à l'IGN, que ce soit par la présence d'une plaque ou à partir d'un plan, indique toujours 660 m.

Nom du fort Inscription Altitude IGN Inscription + Altitude IGN
Fort de la Vitriolerie 493 m 167,125 m 660 m
Fort de Vaise 450 m 210 m 660 m
Fort de Loyasse 389 m 271 m 660 m
Fort Saint-Irénée 380 m 280,173 m 660 m
Lunette du Fossoyeur 379 m 281 m 660 m

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Dallemagne (photogr. Georges Fessy), Les défenses de Lyon : enceintes et fortifications, Lyon, Éditions Lyonnaises d'Art et d'Histoire, , 255 p. (ISBN 2-84147-177-2), p. 114-117

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Bourrust, Le site du fort Saint-Irénée de Lyon : à travers les âges, Lyon, Association Culturelle des Sanctuaires de Saint-Irénée et Saint-Just, , 64 p. (ISSN 1266-8303), p. 29

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :