Flin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles ayant des titres homophones, voir Phlin et Flins.
Flin
L'église Saint-Martin.
L'église Saint-Martin.
Blason de Flin
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Lunéville
Canton Baccarat
Intercommunalité Communauté de communes du Territoire de Lunéville à Baccarat
Maire
Mandat
Jean-Paul François
2014-2020
Code postal 54122
Code commune 54199
Démographie
Population
municipale
375 hab. (2014)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 29′ 54″ nord, 6° 39′ 20″ est
Altitude Min. 246 m – Max. 317 m
Superficie 11,64 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

Voir sur la carte administrative de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Flin

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

Voir sur la carte topographique de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Flin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Flin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Flin

Flin est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est constituée de deux hameaux, Flin et Ménil-Flin, situés de part et d'autre de la Meurthe. Le hameau de Mervaville est également rattaché à la commune. La RN 59 traversait le hameau de Ménil-Flin jusqu'à la mise en service de la voie express le 16 novembre 2010. Ménil-Flin se situe à 9 km de Baccarat et 19 km de Lunéville.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Fluns (1147) ; Fluem (1164) ; Flum (1175) ; Fluns (1280) ; Flun (1282) ; Fluin (1476) ; Feluin (1516) ; Flin (1793)[réf. nécessaire].

Son nom est issu de l'ancien français (langue d'oïl) flun avec le sens de "fleuve" [1] ; Flin est effectivement situé au bord de la Meurthe.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • La seigneurie appartint à la famille de Ficquelmont[2], leurs armes se retrouvent sur le blason de la ville (le loup passant).
  • Le village de Mervaville, qui s'était développé autour d'un prieuré fondé en 1150, fut détruit pendant la guerre de Trente Ans et ne fut pas reconstruit.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Alexandre Collet   Agriculteur
mars 2008 en cours
(au 16 avril 2014)
Jean-Paul François SE Professeur agrégé de physique appliquée à l'université Henri-Poincaré.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 375 habitants, en diminution de -0,79 % par rapport à 2009 (Meurthe-et-Moselle : 0,15 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
448 477 486 497 560 674 674 703 690
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
658 656 613 665 620 616 588 554 572
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
550 550 529 502 513 447 395 411 422
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 -
425 369 333 343 374 377 378 375 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin des XIIe siècle et XIIIe siècle, site classé. Les visites sont libres le dimanche de 10 h à 18 h.
  • Chœur gothique de l'église de l'ancien prieuré de Mervaville : statue de la Vierge.
  • Chapelle de Ménil-Flin.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason de Flin Blason '
Détails

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire d'étymologie française d'après les résultats de la science moderne, page 138.
  2. "[...] le 22 mars 1715, Charles-Henri, comte de Ficquelmont, chambellan de S.A.R., comte de Parroy etc., fait ses foi et hommage pour ses terres et seigneuries de Parroy, Hénaménil, Crion, Bathelémont, Laneuveille-aux-Bois et le fief de Flin" in Henri Lepage, les communes de la Meurthe, journal des villes, bourgs, villages et cences de ce département, A. Lepage, Nancy, 1853 [1]
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .