La Neuville-aux-Bois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Neuville.

La Neuville-aux-Bois
La Neuville-aux-Bois
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Sainte-Menehould
Canton Argonne Suippe et Vesle
Intercommunalité CC de l'Argonne Champenoise
Maire
Mandat
Jean-Pierre Mignon
2014-2020
Code postal 51330
Code commune 51397
Démographie
Gentilé Neuvillois
Population
municipale
152 hab. (2015 en diminution de 1,94 % par rapport à 2010)
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 58′ 11″ nord, 4° 53′ 17″ est
Altitude Min. 153 m
Max. 183 m
Superficie 14,48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
La Neuville-aux-Bois

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
La Neuville-aux-Bois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Neuville-aux-Bois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Neuville-aux-Bois

La Neuville-aux-Bois est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Neuville-aux-Bois se situe dans l'est de la Marne, en Argonne. La commune s'étend sur 1 448 hectares. Sa partie orientale est occupée la forêt de Belval. À l'ouest, on trouve plusieurs étangs dont les principaux sont ceux des Fausses et d'Oie. Le village est arrosé par l'Ante. Le hameau de Bournonville, au nord-est de la commune, est partagée avec Le Vieil-Dampierre[1].

Communes limitrophes de La Neuville-aux-Bois
Le Vieil-Dampierre
Épense La Neuville-aux-Bois Les Charmontois
Remicourt Givry-en-Argonne Le Châtelier

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site de La Neuville-aux-Bois date du Néolithique. Le village fut fondé par Renard II, comte de Dampierre en 1202.

La seigneurie de La Neuville-aux-Bois appartint à la Famille de Ficquelmont [2].

La mairie et ancienne école de La Neuville fut détruite en 2005 après un incendie. La construction de la mairie et d'une salle de réunion familiale a commencé en janvier 2006 et a été achevée en mars 2007. Lors de son inauguration, Luc De Guizelin a été distingué du titre de maire honoraire de La Neuville-aux-Bois après plus de 30 ans de service à la mairie.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune, antérieurement membre de la communauté de communes de la Région de Givry-en-Argonne, est membre, depuis le 1er janvier 2014, de la CC de l'Argonne Champenoise.

En effet, conformément au schéma départemental de coopération intercommunale de la Marne du 15 décembre 2011[3], cette communauté de communes de l'Argonne Champenoise est issue de la fusion, au 1er janvier 2014, de :

Les communes isolées de Cernay-en-Dormois, Les Charmontois, Herpont et Voilemont ont également rejoint l'Argonne Champenoise à sa création[4].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1977 2008 Luc de Guizelin DVD Conseiller général (1988-2001)
2008[5] 2014 Lionel Massé    
2014[6] en cours
(au 4 juillet 2014)
Jean-Pierre Mignon PD  

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de La Neuville-aux-Bois sont les Neuvillois et Neuvilloises.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8].

En 2015, la commune comptait 152 habitants[Note 1], en diminution de 1,94 % par rapport à 2010 (Marne : +1,24 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
400414426401435428406466482
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
457445462442433432433390372
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
371354349281238231217176176
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
183183190172188162157156161
2015 - - - - - - - -
152--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église, dédiée à saint Rémi, date du XIe siècle ; elle a été récemment restaurée.

Le village a reçu une fleur au concours des villes et villages fleuris[11].

La commune accueille un camp international de scoutisme, « Chardante », avec Le Vieil-Dampierre[12].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Professeur Choron (Georges Bernier), écrivain et patron de presse né le 21 septembre 1929 à La Neuville-aux-Bois et mort à Paris le 10 janvier 2005.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Géoportail, « Carte IGN de La Neuville-aux-Bois » (consulté le 20 janvier 2013).
  2. « [...] le 22 mars 1715, Charles-Henri, comte de Ficquelmont, chambellan de S.A.R., comte de Parroy etc., fait ses foi et hommage pour ses terres et seigneuries de Parroy, Hénaménil, Crion, Bathelémont, Laneuveille-aux-Bois et le fief de Flin » in Henri Lepage, Les communes de la Meurthe, journal des villes, bourgs, villages et cences de ce département, Nancy, A. Lepage, (lire en ligne)
  3. « Schéma départemental de coopération intercommunale de la marne » [PDF], Tout savoir sur votre SDCI, Association nationale des Pôles d'équilibre territoriaux et ruraux et des Pays (ANPP), (consulté le 19 juillet 2015), p. 2.
  4. « Arrêté préfectoral du 3 mai 2013 portant création du nouvel Établissement public de coopération intercommunale issu de la fusion de la Communauté de communes du canton de Ville-sur-Tourbe, de la Communauté de communes de la région de Givry- en-Argonne et de la Communauté de communes de la région de Sainte-Ménehould en y incluant les communes isolées de Cernay-en-Dormois, Les Charmontois, Herpont et Voilemont », Bulletin d'information et recueil des actes administratifs de la préfecture de la Marne, no 5 bis,‎ , p. 16-24 (lire en ligne [PDF]).
  5. [xls]« Liste des maires au 1er août 2008 », sur site de la préfecture de la Marne (consulté le 22 décembre 2008).
  6. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne, (consulté le 19 juillet 2015).
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  11. « Palmarès des villes et villages fleuris de la Marne »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  12. « La Neuville-aux-Bois / Camp international : Les scouts vietnamiens en Argonne », L'Union,‎ (lire en ligne)